Par : Fleury LJ
Publié : 27 juillet 2013

Nouveauté

Novâtè

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 26 juillet 2013

En lai foire de djuillèt, è Poérreintru, è y aivait aidé ïn hanne que présentai tdes novâtès èt peus que f’sait des démonstrâchions : détcheyou po les pomattes, caque-nouches, mirou qu’aigrantât çtu qu’le ravoéte, aiftchéchou que çhiotetiaind qu’le laisséât tchâd èt peus qu’è fât eurtirie lai tiaisse.

Ci côp, è preposait les tot premies thermos. Ènne fanne s’appreutche :

- Qu’ât-ce que ç’ât que ces potats ?

- Ç’n’ât p’des potats, ç’ât des thermos.

- Po quoi faire ?

- Ïn thermos, Daime, voidge le tchâd èt le fraid. Li-dedains, les tchâds breuvaidges d’moérant tchâds, les fraids breuvaidges d’moérant fraids.

Dâ qu’çoli feuche ïn pô tchie, èlle en aitchete yun qu’èlle bote ch’le biffat.

- Qu’ât-ce que ç’ât que ci potat ? demainde le pére.

- Ç’n’ât p’ïn potat, ç’ât ïn thermos. È voidge le tchâd èt le fraid. Li-dedains, les tchâds breuvaidges d’moérant tchâds, les fraids breuvaidges d’moérant fraids.

- Èt peus, qu’ât-ce que t’és botè dedains ?

- Ton café èt peus tai biere ensoènne.

Les premiers thermos.

Bernard Chapuis


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.5 Mo

info document -  PDF - 152.8 ko

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">