Publié : 3 mai 2019

Michel Choffat, l’Ugène, RFJ 5 mai 2019

Radio Fréquence Jura RFJ

Rubrique en patois du 5 mai 2019,

Auteur : Michel Choffat, l’Ugène

Thème : Histoire du Jura, résumé, quatrième partie

info document -  MP3 - 5.4 Mo

Ïn pô d’hichtoire de nôt câre de tiere (quaitrieme paitchie/5.5.19)
È y’é trâs snainnes, i finéchôs mon ptét biât en djâsaint d’lai Douejieme mondiâ Dyierre.
Dains l’Jura, dâs lés premieres annèes di XXe ceintnie, è y’aivait dje aivu dés protèchtâchions, mains ç’ât en 1947 qu’lai « Quèchtion jurachienne » prent d’l’ampyou (ampleur). Ct’annèe-li, l’biernois Graint Consèye eurfuje de confiaie lai Dyide (Direction) dés pubyiques Traivaiyes èt dés Tchmïns d’Fie en ïn Jurachien, ci Dgeouerdges Moeckli, poéche qu’ïn chi ïmpoétchaint dépaitch’ment (département) ne peut p’étre aichunmaie poi ïn fraincodjâsou (francophone).
Aiprés ct’è-djoué (événement) è yi é t’aivu dés vis protèchtâchions dains l’Jura.
L’ « Comitè d’Môtie » ât conchtituè lo 2 di mois d’octôbre 1947. Son but ât de propôjaie dés meûjures po faire è vni moiyou (améliorer) lai chituâchion di biernois Jura dains l’Cainton d’Bierne.
Lo dmaindou d’lai chuprâtè meûv’ment (mouvement séparatiste) ât fondè lo 20 di mois d’novembre 1947, è Môtie. È s’deute d’ènne feuye, « Lo Jura Libre » que sré son ouergannnon (organe) d’engaidg’ment (combat).
Lo 30 di mois d’aivri 1948, l’Comitè d’Môtie préseinte ïn mémouere tchu lai « Quèchtion jurachienne » que propôje ènne fédérâlijâchion di cainton d’Bierne. Tchu tos lés meujures que sont propôjèes, é n’yi é ran que lai rcoégnéchaince di peupye jurachien èt lai gairantie de 2 siedges â Consèye-éjétiutif.
L’ « Raichembyement jurachien » voit l’djoué en hèrbâ 1951. Sés prïnchipâs réchponchâbyes sont Roland Béguelin èt Roger Schaffter.
Lo 29 di mois novembre 1952, po rdjannaie (imiter) l’ « Raichembyement jurachien », l’ « Eunion dés Paitriots jurachiens » s’conchtitue è Rconvlie, aivô Marc Houmard èt Roland Stähli en sai téte. L’but, ç’ât de défendre lés ïntérêts di Jura dains l’cainton d’Bierne.
Dâdon, lai « Quèchtion jurachienne » voit s’aiffrontaie dous rivâs (rivaux) meûv’ments, lo RJ èt l’UPJ. Lo RJ é fondè son combait po lai chuprâtè (souveraineté) èt s’ât aippûe tchu ïn péssè di temps (durant) diquél l’Évêtçhâ d’Baîle é framè (formé) ïn soudè l’ensoinne (ensemble soudé).
En 1957, lo RJ laince ènne caintonnâ ïnichiâtive ïntyitulèe. « Tiuâtes-vos qu’lo Jura devnieuche ïn chuprâ (souverain) cainton d’lai Chuiche » ?
Lés vôtes aint yue lo 5 di mois d’djuillet 1959 èt l’ïnichiâtive ât rboussèe poi è pô prés 80’000 nian contre 23’000 ô. Dains l’Jura, ç’ât 16’355 nian èt 15’159 ô. An conchtaite dje ènne majoriè de ô dains lés dichtricts d’Poérreintru, de Dlémont èt dés Fraintches-Montaignes.
Lo RJ eurmaîrtçhe âchi que lai biernoise ourine (origine bernoise) d’è pô prés 40 % dés dgens d’lai paitchie chud di Jura é djue ïn peut côp ! Dâli è veut tot faîre po qu’lés Jurachiens de d’feû (de l’extérieur) poéyeuchïnt vôtaie di temps dés chcrutïns è vni. Lai Chuiche é faît lai souèdge aroiye…
Dâs 1960, l’ton vïnt du (se durcit) èt lai mob’yijâchion dvïnt pus ïmpoétchainne aivô l’orine (création) d’aichôchiâchions.
En 1969, lai « Trâjieme Foueche » épreuve de trovaie ènne choluchion qu’feuche aicchèptèe poi lés d’maindous d’lai chuprâtè èt lés anti d’maindous d’lai chuprâtè. Çoli sré poinne predjue !
L’confyèt vait pô è pô s’aineurcie (s’envenimer). L’fédrâ Consèyie Paul Chaudet èt l’biernois Consèyie d’Ètat Virgile Moine sont empâtchies de djâsaie és Raindgies en ot 1964.
Lai meinme annèe, è yi é ènne manifèchtâchion dés d’maindous d’lai chuprâtè è Lausanne di temps d’lai biernoise djoinnèe en lai nationâ Échpojichion.
Dâs 1968 , lo Blïn moinne dés chpèctâtçhuléres aicchions qu’faint di brut bïn loin.
L’Front d’l’Ailibrâchion di Jura (FLJ) bote lo fue en dés vaitch’ries (fermes) és Fraintches-Montaingnes.
Ïn’conchtituchionnâ aidditif ât aicchèptè lo premie di mois d’mârs 1970. È daivait réyie lai Quèchtion jurachienne ! Nos voirrains dains trâs snainnes que tot n’feut pe chi sïmpye…