Par : Fleury LJ
Publié : 28 novembre 2014

Consultation

Conchultation

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 28 novembre 2014

Conchultation

Ci Piera ât aidé malkeusse. Tiaind qu’è s’yeuve, èl é mâ, tiaind qu’è s’coutche, èl é mâ. Tot l’djoué, è chairtçhe d’ènne sèlle en l’âtre cment qu’ènne véye dgen. Çoli n’peut pus durie. Sai fanne l’envie tchie l’méd’cïn.

- Qu’ât-ce qu’è n’vai pe, l’hanne ?

- Tiaind qu’i aippue d’lai sen di tiûre d’aivô l’index, çoli m’fait mâ. Tiaind qu’ i tâte mai coraîye, lai deloûe ât che foûe que les laîgres me tchoéyant des oeûyes, èt peus tiaind qu’i chens l’mâgon, dïnche, vôs voites, çoli m’yaince è breûyie. Vôs èz è ènne aivijaîye de ç’ que çoli peut étre ?

Le dotoé raivije le tiûre, lai coraîye, le mâgon.

- Raichurèz-vôs, vôs n’èz ran, ne â coraîye, ne â tiûere, ne â mâgon.

- Mains aidonc, qu’ât-ce qu’i peus bïn aivoi ?

- Botèz vos dous mains ch’lai tâle. Mit’naint, boudgites les doigts.

Le dotoé tire ch’lés doigts. L’hanne eurtire aîchtôt sai main en dieulaint ses vains dûes.

- I vois. I n’aî p’f’âte de faire des radios. Vôs s’étes tot sïmpyement toûju l’index.

mai coraîye, mon foie

è chairtçhe, il traîne les pieds

le mâgon, l’estomac


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.3 Mo

Consultation

Pierre est toujours mal fichu. Quand il se lève, il a mal, quand il se couche, il a mal. Tout le jour, il se traîne d’une chaise à l’autre comme un vieillard. Cela ne peut plus durer. Sa femme l’envoie chez le médecin.

- Qu’est-ce qui ne va pas ?

- Quand j’appuie du côté du cœur avec l’index, ça me fait mal. Quand je palpe mon foie, la douleur est si forte que les larmes me tombent des yeux, et quand je tâte l’estomac, comme ça, vous voyez, cela me « lance » à hurler. Vous avez une idée de ce que ça peut être ?

Le docteur examine le cœur, le foie, l’estomac.

- Rassurez-vous, vous n’avez rien, ni au foie, ni au cœur, ni à l’estomac.

- Mais alors, qu’est-ce que je peux bien avoir ?

- Posez vos deux mains sur la table. Maintenant, bougez les doigts.

Le docteur tire tire sur les doigts. L’homme retire aussitôt sa main en hurlant des jurons.

- Je vois. Je n’ai pas besoin de faire des radios. Vous vous êtes tout simplement foulé l’index.


La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">