Par : Fleury LJ
Publié : 14 décembre 2012

Les bons s’en vont

Les bons s’en vïnt

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 14 décembre 2012.

Le Zidore n’était p ‘content d’aivô son vâlat, ïn saineubïn que n’poyait p’demoéraie en ènne piaice. En lai Saint-Maitchïn, è y é paiyi ses gaidges èt peus èl l’é tcheussie.

« Fos l’camp d’ci ! Èt peus qu’i n’te r’troveuche pus ch’mon tch’mïn ! »

Ci freluquèt é faît son baluchon. A moment d’paitchi, è voit chus ènne sellatte les tot neûs soulaies di paitron. Èl eurmonte dains sai tchaimbratte po grayenaie ïn biat. Èl eurdéchend, rôte ses véyes tchairquèts tot fotus, enfile les bés soulaies tot neûs di paitron èt peus léche les sïenes en lai piaice.

Le paitron aippeule sai fanne :

– Mairie, laivou qu’ès sont, mes soulaies ?

– Ch’lai sellatte, poidé.

– Mains gnan, ç’ât cés di vâlat, d’aivô ïn biat.

È bote ses breliçhes :

« Nom de Dûe ! « 

Ch’le biat, le vâlat aivaît grayenè :

« Les bons s’en vïnt, les croûeyes demoérant. »

Vengeance du petit domestique congédié.


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.3 Mo

info document -  PDF - 92.5 ko

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">