Publié : 16 janvier

Le bonhomme de neige

Le bonhanne de noi

Bernard Chapuis

Publié dans le Quotidien Jurassien le 13 janvier 2017

Le bonhanne de noi

Un charmant poème de Jacques Prévert (1900-1977) adapté en patois.

Dains lai neût de l’huvie

Ch’vantse ïn grant hanne bianc.

Dains lai neût de l’huvie

Ch’vantse ïn grant hanne bianc.

Ç’ât ïn bonhanne de noi

D’aivô ïn tchelat en bôs,

Ïn grant bonhanne de noi

Euryaincie poi le fraid.

Èl airrive â vlaidge.

Èt voit de lai lumiere.

Le voili raichurie.

Dains ènne petète mâjon

Èl entre sains caquaie ;

Èt po se rétchâdaie

Se siete ch’ foénat

Qu’ât tot roudge de tchalou.

Èt tot poi ïn bé côp,

Dichpairât,

Ne léchaint que son tchelat

 moitan d’ènne goye d’âve,

Ne léchaint que son tchelat

Èt peus son véye tchaipé.


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 963.7 ko
info document -  MP3 - 963.7 ko

Le bonhomme de neige

Poème de Jacques Prévert (1900-1977)

Dans la nuit de l’hiver

Galope un grand homme blanc

Dans la nuit de l’hiver

Galope un grand homme blanc

C’est un bonhomme de neige

Avec une pipe en bois,

Un grand bonhomme de neige

Poursuivi par le froid.

Il arrive au village.

Voyant de la lumière

Le voilà rassuré.

Dans une petite maison

Il entre sans frapper ;

Et pour se réchauffer,

S’assoit sur le poêle rouge,

Et d’un coup disparaît.

Ne laissant que sa pipe

Au milieu d’une flaque d’eau,

Ne laissant que sa pipe,

Et puis son vieux chapeau.


La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">