Articles

  • Les entçhvâs di riemou - Janvier 2016

    Paru dans LQJ, le 8 janvier 2016
    Les entçhvâs di riemou
    Dans Jura Dimanche du 2 janvier 1898, un mystérieux riemou (fouetteur) formule ses voeux de bonne année. Dans l’extrait ci-dessous, nous respectons l’orthographe de l’auteur.
    C’man quoi an peu souhaitaie lai bouenne annaie, chi bïn an patois qu’an français.
    Ecoutaie :
    Voici des souhaits d’bon an
    Que vos euffre ïn tschairlaitan.
    Si vos étes aivu rébyaie,
    L’annaie qu’vïnt vos s’ret rimaie.
    I sâte poichi poili
    Selon mon bon piaigi.
    Poi qué bout (...)

  • Ïn rété - Janvier 2016

    Paru dans LQJ, le 15 janvier 2016
    Ïn rété
    Lo Séraphïn était coégnu po sai laidrerie. È n’y aivait p’ pus crattou qu’ lu dains tot’ l’Aîdjoûe. Ènne vraie peingnatte.
    Tés étius, Séraphïn, te n’ veus p’ les empoétchaie dains lai fôche. 
    Vôs m’ prentes tus po ïn craissèt. I seus ménaidgeou, ç’ât diff’reint. I n’ vilipende pe mes sôs. Ç’ât po çoli qu’i ai bïn grôtè dains mai vétyaince. Ènne grante mâjon, des tieres. Mes cïntyes afaints airaint ènne bèlle hèrtaince.
    Vïnt po lu l’ moment de tyitie ci monde. Èl aivait dje (...)

  • Ïn empâtche - Janvier 2016

    Paru dans LQJ, le 22 janvier 2016
    Ïn empâtche
    Lo Lucas ât fô aimoérou d’ lai Mounatte. È n’ peut p’ péssaie ïn djoué sains lai voûere. È vait l’aittendre tchéque soi â train des chés po lai r’moénaie en l’hôtâ. À bon an, èl é dainsè tote lai neût d’avô lée. Ès djâsans d’ se fiançaie â paitchi-feu, peus d’ se mairiaie â tchâtemps. Çoli n’ piaît p’ â Taitin, lo pére di Lucas.
    È t’ fât râtaie tot comptant d’avô çte Mounatte.
    Ét poquoi, Pére ?
    È y é ïn sérious empâtche. .
    Loquél ?
    I n’ serôs t’ le dire. .
    Èl en (...)

  • Èlle boque - Janvier 2016

    Paru dans LQJ, le 29 janvier 2016
    Èlle boque
    Tiaind qu’èlle s’engraingne contre son Gustave, lai Dgermainne, peut moérnaie des djoués. Èlle ne dit pus ïn mot. Lo Gustave é bé yi adressie lai pairôle, èlle n’ yi répond pe. Djâse en mon tiu, Gustave, lai téte n’en veut pus.
    Ci Gustave, ç’ât ïn bon bogre. Él é di mâ d’ suppoétchaie ses grantes beûjeun’ries. « Çoli n’ peut p’ durie dïnche, Dgermainne, embraichans-nôs. » Po tote réponche, lai fanne yi tire lai laindye. Èlle ne djâse pus qu’â côp de biats qu’èlle (...)

  • Compyainte de Mandrin - Février 2016

    Paru dans LQJ, le 5 février 2016
    Compyainte de Mandrin
    Louis Mandrin (1725-1755) est un contrebandier français fameux, sorte de robin des bois, véritable héros aux yeux du peuple qui pouvait, grâce à lui, acquérir à bas prix des produits coûteux comme le sel ou le tabac. Mort roué vif.
    Nôs étïns ènne rotte
    D’ènne trentainn’ de beurgands,
    Trétus vétis de bianc
    En lai mod’ des maîrtchainds.
    *
    Lai premiere laîrnerie
    Qu’i aî fait dains mai vie,
    Ce feut de voulpinaie
    Lai boéche d’ïn tiurie.
    *
    I (...)

  • Des triplès - Février 2016

    Paru dans LQJ, le 12 février 2016
    Des triplès
    Lai driere neût feut londye. Lai fanne piaîngnait qu’ çoli f’sait pidie. En moins d’ïn quât d’hoûre, ès feunes è D’émont. En l’hôpitâ, ès s’ sont tot comptant occupès d’ lai Lison. És quaitre, les afaints étïnt li, trâs ! Yos premies l’afaints. Trâs d’ïn côp, vôs s’ rendèz compte ? Des tot bés boûebas, ïn kilo dous cents tchétçhun. Lai fanne était chi vannèe qu’èlle s’ât endremi. Lai boénne-fanne ât v’ni tçh’ri lo Djeain-Piere dains l’âllou. Ço qu’èl étai fie, mon Djeain-Piere (...)

  • Ïn bé dichcoué - Février 2016

    Paru dans LQJ, le 19 février 2016
    Ïn bé dichcoué
    Not’ véye mére djâsait aidé patois, meinme dains les séainces. Heureusement qu’èl aivait ïn bon ch’crétaire : le régent. Tiaind qu’èl ât aivu nanmè po l’ drie côp, èl é invitè tus les électeurs è boire ïn voirre és Trâs Véch’lats, les roudges cment les nois. « Di bianc po les roudges, di roudge po les nois », qu’é dyait en riaint. Lu, c’était ïn roudge.
    Ç’ n ’ât p’ le tot, Mére, mit’naint, è t’ fât faire !in dichcoué, yi dié ïn noi.
    Le mére ât montè chu ènne sèlle èt peus (...)

  • Lo tchait titulairijè - Février 2016

    Paru dans LQJ, le 26 février 2016
    Lo tchait titulairijè
    Ïn hanne d’ lai vèlle aivait aitchtè ènne véye fèrme. È y v’niait tos les saim’dis dûemoènes. È y péssait tos ses condgies. Mains lâmoi, çte véye mâjon était envayie poi les raittes. È r’trovait les ailiments entrissies. È y aivait des nids de raittes dains l’aimoére è lïndge. Èt peus i n’vôs djâse pe d’ lai croûye seintou. Ne di brut lai neût. Cment faire po les décombraie ? Les traipes d’aivô di fromaidge n’y poéyïnt ran. Ces crevures de raittes, è y en aivait (...)

  • Lai laitiere èt l’potat d’ laicé - Mars 2016

    Paru dans LQJ, le 4 mars 2016
    Lai laitiere èt l’potat d’ laicé
    Perratte, chu sai téte, aiyaint ïn potat d’ laicé
     Bïn pojè chu ïn couss’nat,
    Échpérait airrivaie sains poène en lai vèlle.
    Ladgiere èt coûetche vétie, èlle rittait è grants pas ;
    Ci djoué-li, èlle aivait mis, po étre pus agile
     Sïmpye goénon èt piaits soulaies.
     Not’ laitiere dïnche gôpèe
     Échtimait dje dains sai musatte Tot le prix d’ son laicé, quoi faire d’aivô les sôs,
    Aitchetait un cent d’ûes, en r’tirait trâs covèes ;
    Èll’ se bèyait di (...)

  • Ïn sondaidge d’aivijaîye - Mars 2016

    Paru dans LQJ, le 11 mars 2016
    Ïn sondaidge d’aivijaîye
    An fait des sondaidges chu l’ bonhèye, ch’ lai saintè, ch’ l’ airmèe, chu tot. Les sondaidges s’ trompant bïn s’vent. È n’ f’ât p’ craire és sondaidges.
    Ch’ lai foire de Poérreintru, è y aivait ènne caboénatte d’aivô ènne aiffiche : « Bèyietes vote aivijaîye. » D’aivéje, l’ Usébe n’ répond djemais és sondaidges. È s’ fot en graingne tiaind qu’an l’ tchaircote, è peut meinme s’ môtraie métchaint. « Åt-ce que vôs craites qu’i aî di temps è piedre ? Allèz â diaîle ! (...)

  • Lai churprije - Mars 2016

    Paru dans LQJ, le 18 mars 2016
    Lai churprije
    atelier d’écriture patoise
    Djôsèt des Mottes n’ât’p bïn svent en l’hôtâ. È fait de lai polititçhe. Bïn des côps, è rentre aiprés mineût. Les crouyes landyes diyant qu’è tçhie ènne piaice è Morépont.
    Tiaind son hanne ât feû, lai Fidélia révise lai laivimaidge, èlle fait lai bue, èlle retaicoéne les tiulattes, tricote des tchâsses, yét lai feuye. Èlle s’ennûerait sains l’ Nèchti.
    Ci Djôsèt èt peus ci Nèchti étïnt des caim’rades d’écôle. Dains yote djeûenaince, ès allïns (...)

  • Tchainson d’aivri - Avril 2016

    Paru dans LQJ, le 1 avril 2016
    Tchainson d’aivri
    Aivri, le paitchi-feu euryut èt peus raimboiye ;
    Aivri, lai neût raincaye èt l’hûvie ât laivi.
    Lai lumiere ât poitchot dains les tchaimps èt les bôs.
    Le djûene s’raye d’aivri me tchaîrme èt me çhorit.
    I retrov’ mon afaince dains le çhiouçhe de l’hoûere.
    Sains djemais eurpreudgie és boltius yos épeinnes.
    I retrove lai djoûe dains les ranchats en çhoé,
    Dains l’oûe di cie le soi, dains le bouss’rat que tchainte.
    Ïn frelat de midyat saicole ses cieutchattes (...)

  • Lai neuve boniche - Avril 2016

    Paru dans LQJ, le 8 avril 2016
    Lai neuve boniche
    Çte Lucie ainme les tchaits èt les tchaits l’ainmant bïn. An l’aippele "lai Mére és tchaits". Èlle en é des tot biancs, des tot nois, des gris, des fâves, des rossats, des p’tèts, des grôs. Èlle en é dains l’ poiye, dains lai tieujènne, dains l’allou, dans l’ dieûgnie, chu son yét. L’Oulri, son hanne, ne dit pus ran. Èl é compris qu’ çoli n’ servait è ran. « Poéche que t’ainmes meus tes tchaits qu’ ton hanne, te dremirés tot d’ pai toi d’aivô tes matous. Moi, (...)

  • Ïn fât malaite - Avril 2016

    Paru dans LQJ, le 15 avril 2016
    Ïn fât malaite
    I n’sais p’ se vôs coégnâtes ci Djeain Dipouche.
    Çt’ écregneule ? Çtu qu’an aippele Hèrtiule, poéche qu’èl ât tot p’tèt. Çtu qu’é mairiè la Dgertrude.
    Tot djeute, lai Troudi. Voili ïn coupye que n’ât p’ aisssoûetchi. Ci pt’èt l’hanne d’aivô çte bèlle grante fanne.
    Yote mairiaidge feut airrandgie poi les poirents. Ènne quèchtion d’hèrtaince, tot l’ monde le sait. È fârait voûere péssaie ci coupye, èlle che bïn baîtie que mairtche devaint ; lu, le p’tèt que ritte drie è (...)

  • Ènne hichtoire de coûenes - Avril 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 22 avril 2016
    Ènne hichtoire de coûenes
    Dvijatte :
    Quél animâ é des coûenes, mains è n’ le sait pe ?
    Lai tchievre !
    Aippreutche-te d’ lai mïnne, vïns pie l’airgueuss’naie, t’ veus voûere s’èlle ne sait pe qu’èlle é des coûenes. Nian ! L’animâ qu’é des coûenes èt que n’ le sait pe, ç’ât l’ Amédée, le moyou compain di Fédo. Ès vétyant quasi dôs l’meinme toèt ; çoli fait è djâsaie.
    Ïn djoué, â cabairèt, ès étïnt dous trâs que pailïnt des cocus, ès f’sïnt lai lichte : çtu-ci, (...)

  • Yainnure - Avril 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 29 avril 2016
    Yainnure Glanure
    Flânant au gré des pages à travers les glossaires, j’ai glané ces quelques mots d’antan au charme irrésistible.
    aidûesievos, littéralement à Dieu soyez-vous. On recommande à Dieu celui qu’on accueille ou celui qui nous quitte. Parole d’une grande profondeur et qui montre à quel point, chez nos anciens, la foi imprégnait le quotidien.
    ïn airboé, une bêtise, un contresens. Ces tchairvôtes de gosses ne faint qu’des airboés. Ces petites (...)

  • Tchainson di r’molou - Mai 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 22 avril 2016
    Tchainson di r’molou
    Inspiré de la Chanson du rémouleur, de Philippe Soupault, poète français, cofondateur du surréalisme et journaliste. (1897-1990).
    I seus le r’molou. I vais de vlaidge en vlaidge, i traivoéche tot l’paiyis. I r’drasse les laimes toûjues, i aiffeule vos sciattes. I n’demainde pe trop tchie, des côps meinme ran di tot. Ïn bon voirre, di p’tèt laîd d’aivô ïn triquèt d’pain. Les fannes m’ainmant bïn, i les ainme tot aitaint. Drie moi, è y (...)

  • Tchaindg’ment â m’nu - Mai 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 13 mai 2016
    Tchaindg’ment â m’nu
    L’Henri d’lai Côte és Tchevris, c’était ïn solide. Dejemais malaite, piepe ènne reûche. Èl était dieche annèes pus véye que sai fanne Martine. Èl ât moûe d’ïn côp, rouf ! Mains lai Martine ne s’ât p’ faît âtrement di tieusain. I étôs li tiaind qu’elle racontait lai moûe d’son hanne en lai véjine.
    Dis voûere, Martine. Cment qu’èl ât moûe, ton hanne ? An m’ont dit qu’èl é t’aivi ènne aittaque.
    C’était dûemoène péssè. Nôs aittendïns des (...)

  • Lai grulatte - Mai 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 20 mai 2016
    Lai grulatte
    Çât ènne fanne que vait conchultaie. Èlle n’é ran, ç’ât ïn sïmpye contrôle, cment tchéque an. Èlle fait tot po dmoéraie en boènne saintè, èlle ritte, èlle naidge, èlle fait di véyo, elle fait di yoga. Èlle se fait boûech’naie totes les snainnes. Tos les djuedis, és chés èlle retrove ses aimies d’ lai Fémina, ènne rotte de bèlles djûenes fannes que pratitçhant le sport cment lée, tutes pus aillurèes yune que l’âtre.
    Tot vait bïn yi dit l’ médcïn. Vôs (...)

  • Qu’ât-ce qu’è vât meu ? - Mai 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 27 mai 2016
    Qu’ât-ce qu’è vât meu ?
    Bèlles rogations, bèlles moûchons, qu’an dyait. Les trâs maitïns aivaint l’Aiscenchion, aiprés lai mâsse, an f’sait ènne prochèchion po botaie les tchaimps dôs lai voidge di bon Dûe. Nôs, les afaints, nôs étïns tot hèy’rous. Aiprès lai prochèchion, nôs n’avïns p’fâte de r’toénaie en l’écôle.
    Le yundi, nôs mairtchïns djuqu’en lai croux d’ lai Hâde. È y aivait ïn bené que bèyait ènne sacré boènne âve. Le maidgi, an s’rendait en lai vie d’ Bonfô, d’ (...)

  • Sonnet - Juin 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 3 juin 2016
    Sonnet
    Un poème de Jules Surdez (1878-1964). L’original, écrit phonétiquement, a été retranscrit pour faciliter la compréhension.
    Hie â soi, i ôs caquaie en lai poûtche de mai tieujenne,
    I sâte de dechus mai selle po défromaie mai poûtche ;
    I tchoés quasi â dôs en voyaint, en lai ynune,
    Dains çtu quie s’aimoénait, le diaîle o yun d’ sai soûetche.
    *
    I me r’botés bïn vite, yi bèyé ïn baintchat.
    Tiaind èl é bu ïn voirre, è m’ dyé : « Écoute, p’tèt hanne,
    Di (...)

  • Le bon Dûe é dichpairu. - Juin 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 10 juin 2016
    Le bon Dûe é dichpairu.
    Les dous bassins de tchie l’Eustache, le Thiophile èt peus l’Armand, ç’ât dous charognes de gosses. Touedge ensoènne po faire les quaitre cents côps. Cés qu’aint caiyolè les laimpes d’ lai viatte que bèye d’lai sen di cèm’tére, ç’ât yos. Cés qu’aint tchaimpè dains lai r’viere les çhoés qu’ lai tieumene é fait piaintaie â crouj’ment, ç’ât yôs. Ès chmarotsant les çliedges, dénitchant les oujés, rodâyant ïn po n’impoètche quoi. Èls aint l’ moére (...)

  • Tchie l’aiivijou po coupye - Juin 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 17 juin 2016
    Tchie l’aiivijou po coupye
    Chez le conseiller conjugal
    Aiprés tyïnze ans de mairiage, entre l’Albert èt sai fanne, çoli n’ vait pus. « Ç’ât aidé pé, dit lai Lison. È n’ s’ïntéresse pus és afaints. È n’ s’ïntéresse pus en moi. Djemais ènne aimiâl’rie, djemains ènne dgeôlieince. Les bocats, an n’en djâse pus. » Dvaint que d’ divorchaie, èls aint décidè d’ conchultaie ïn aivijou. Ç’ât ïn hanne qu’eursoude les coupyes, que rèvoéte ç’ que n’ vait pe èt qu’amoène l’hanne (...)

  • Les accessoires - Juin 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 24 juin 2016
    Les accessoires
    Lai bionde Eulalie ât â Covent des Oujés. Ç’ât ïn pensionnat po djûenes baîchattes qu’ât t’ni poi des soeurs. Â programme, è y é âchi lai tiueûjènne, lai deintèlle, lai brod’rie, le dessin, le tchaint, lai dainse èt l’ piaino. Tot çoli côte tchie, mains son pére, le chire di Mont, é les moiyïns èt peus è veut qu’ son Eulalie f’seuche ïn bé mairiaidge.
    L’Eulalie é v’lè ïn piano en l’hôtâ, po poéyait raicodgeaie. Son pére n’était p’ trop d’aiccoue. (...)

  • Mon bâ-frére é les moyïns - Juillet 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 1 juillet 2016
    Mon bâ-frére é les moyïns
    Ch’ le front, en quaitoûeje, yun d’ Béfoûe était soudaît d’ premiere classe. Voili qu’ le sèrdgeint l’appele ïn bé soi po yi ainnonçaie qu’ sai mére venyait d’meuri. Ès yi aint bèyie ènne snainne de condgie po ensev’li sai mére èt pe faire totes les démairtches.
    C’ment qu’ te veus l’ensev’li, tai mére ? qu’yi d’mainde le tiurie.
    C’ment qu’i veus l’ensev’li ? I n’en sais ran. Ç’ât vot’ métie, ç’ n’ât p’le mïnne.
    È y é les entier’ments (...)

  • Pus d’pavou que d’ mâ - Juillet 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 8 juillet 2016
    Pus d’pavou que d’ mâ
    Dains les gros maigaisïns, ès béchant le prix des produts d’ïn p’tèt sô po faire è craire qu’ès sont bon mairtchie. « Daivaises, lai bairtçhatte, sept francs nonante-cïntye. Tomates, le kilo, trâs francs nonante-cïntye. »
    Qu’ât-ce que vôs vlèz faire des ptèts sôs que vôs r’venyant èt que prenyant d’ lai piaice dains vot’ boéchatte ? Vôs peutes aidé les bèyie en lai quête di dûemoène, ou bïn en ïn pètlou ch’ les égraîes di môtie. Lai Berta les (...)

  • Le toéré insensibye - Juillet 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 15 juillet 2016
    Le toéré insensibye
    È péssè cïnquante ans, le Piera avait touedge ènne épâsse tchoupe grije d’aivô quéques biancs pois. C’était lai tchoupe d’ïn djûene hanne. Èl en était fie. Ci véye bé que piaijaît encoé és fannes, an l’aipplait Le Breuchon.
    È présenté sai Meusatte â toéré, ènne chéduainne vaitche que n’en était p’ en son premie vé. Le Breuchon s’aittendait â ç’ que le toéré yi sâte dechus. Mains piepe ïn éyan, piepe ïn beûye. Le toéré révijait d’lai sens d’ lai (...)

  • Not’ fanne - Juillet 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 22 juillet 2016
    Not’ fanne
    En 1925, Lucien Lièvre (1877-1958) publie Dans nos Pénates, recueil de Rimes et chansons en patois de l’Ajoie illustré de dessins de F. Garraux de Moutier. En voici un extrait :
    Not’ fann’ ça lais Mairie tchie Djean ;
    Tutrétu diant : oh ! Lais belle dgen !
    Ais n’y en épp’ ainn’ dain le velaidge
    Qu’aiveuche dïnche ïn frâs visaidge.
    *
    I vos dis qu’ais n’y en épp’ ainn’ tâ,
    Pou avoi di bos d’vaint l’ôta !
    *
    Le djoué que nos nos sons (...)

  • Ïn loûerèt - Juillet 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 29 juillet 2016
    Ïn loûerèt
    « Qu’ât-ce qu’è veut dev’ni, not’ Norbèrt, è n’sait ran faire de ses dix doigts. » Ses poirents l’aint botè és études. Le Norbèrt é bïn réussi. Èl é mit’naint ènne boénne piaice à Genève èt peus è gaingne bïn sai vie. Mains è n’ sait touedge ran faire de ses dix doigts. Sai fanne dit : « Mon hanne, èl é dous mains gâtches. »
    Son boûebe é r’ci ïn cadre po sai premiere comm’nion. Le pére rebote aidé â pus taîd po l’aiccreutchie â murat.
    Lai mére : « Tiaind qu’ te (...)

  • È fât aidé épreuvaie - Août 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 5 août 2016
    È fât aidé épreuvaie
    Tchéque premie d’ôt, l’Anselme fait ïn fûe. « Ç’ n’ât p’ poéche que nôs vétçhans chus ci care predju d’ lai Montaigne qu’ nôs sons moins Suisses qu’ les âtres. I aî fait tote lai Mob de 39-45. Cïntye cents djoués d’ service. Mai fanne tote seule ch’ le bïn, d’aivôs trâs nitious.
    Le moncé d’ bôs sat se drasse tot enson d’ lai paîture Tiaind qu’è fait prou neût, l’Anselme l’enfûe. Les afaints dainsant atoé en virant yos fèyes cment â soi di (...)

  • Le saiv’tie èt l’ finaincie - Août 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 12 août 2016
    Le saiv’tie èt l’ finaincie
    D’aiprés La Fontaine
    Ïn saiv’tie tchantait di maitïn djuqu’â soi :
    Son véjïn n’ tchantait dyère èt dremait encoé moins.
    C’était ïn hanne de finaince.
    S’en lai pitçhatte di djoué des côps è s’endremait, Le saiv’tie en tchantaint l’ révoyait,
    Èt le finaincie se pyaingnait
    Qu’an n’ poéyeuche aitchtaie lai sanne cment le boire èt l’ maindgie.
    *
    È convoque le tchaintou èt yi d’mainde :
    Qu’ât-ce que vôs dyaingnietes poi l’an ?
    I (...)

  • Mâ d’airoiyes - Août 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 19 août 2016
    Mâ d’airoiyes
    Lai Mathilde n’ât djemais paitchi d’ l’hôtâ, safe po allaie en Lai Piere po r’méçhiaie o d’maindaie. I n’ compte pe non pus son viaidge de nace cïnquante ans pus tôt. Èls aivïnt péssè ènne neût èt dous djoués è Lugano. Èlle en djâse aidé en montraint des véyes photos. Èll’ vïnt d’ fétaie ses quaitre-vingts. Ses boûebes yi aint euffri ïn voul en aivion. Baîle-Nice. Viaidge èt sédjoué compris, dâ yundi â vardi. Ç’ât son pus djûene bouebe èt sai bru que (...)

  • Bé djâsaidge - Août 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 26 août 2016
    Bé djâsaidge
    Pour varier quelque peu, nous proposons douze expressions patoises à la perspicacité des lecteurs. Elles sont toutes tirées du glossaire de Simon Vatré. Lisez-les à voix haute et tâchez d’en trouver le sens. En cas de doute, consultez le site
    1 E vât aitaint lo voûere ïn pô yutïn que d’lo voûere aidé â médcïn.
    2 Ç’ât ïn pouere hanne sains fûe ne yûe.
    3 Tiaind è pieût és Rois, lo yïn vïnt tchu les toéts.
    4 Lai tchvatte é yeutchie tot lai neût (...)

  • Des valmons d’grochiertès - Septembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 2 septembre 2016
    Des valmons d’grochiertès
    Drassies chus yos feumies que s’ toutchant, ès s’endyeulant cment des tchairr’ties. Tchéque maitïn, tos les véjïns les oûyant égrenyaie yos tchaiplats.
    T’és dj’yevè, peurri.
    Coénne-m’â tiû, bogre de vèye fô. ! Cré nom de dûe d’ vingt dûes. Te n’ veus p’ eurcommencie de m’faire è tchiere !
    I t’veus fotre mon pie â tiû.
    Vïns voûere le dire ci ! Te vois çte foértche ? Aippreutche, bousèt, qu’i t’empoégneuche !
    T’ veus t’ coidgie, (...)

  • Dous trâs dvijattes - Septembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 9 septembre 2016
    Dous trâs dvijattes
    I fais di bïn poi laividjâse. (Le chcrèt)
    I aî bé aivoi quaitre pies, i n’ peus tot d’ pai moi p’ me dépiaicie.
    I poétche le r’cegnon chus mon dos, mains i n’ serôs djemais l’ maindgie. (Lai tâle)
    I monte pieinne, i déchends veude. S’ i n’ me dépâtche pe, lai sope s’ébrûe. (Lai tçheyie)
    I seus pôli, i seus tot piain. $
    Sains voix i réponds en çtu que m’ conchulte.
    I ne l’aimiâle ne l’inchulte. (Le mirou)
    I seus muat, ç’ât mai naiture. (...)

  • È n’y é p’ de temps à piedre - Septembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 16 septembre 2016
    È n’y é p’ de temps à piedre
    Â moitan d’ lai neût, le Lexandre que n’ poéyait p’ dremi, s’ât yevè. È vait en lai f’nétre èt peus qu’ât-ce qu’è voit ? Le cie tot roudge d’ lai sens de sai paîture. Des grantes çhaimes dainsïnt èt yaincïnt yote çhairaince que çoli f’sait droit pavou. C’était lai foérèt d’ saipïns que breûlait.
    È révoiye sai fanne que révoiye les véjïns. En moins d’ïn quât d’hoûere, les soudaîts di fûe feunent chus piaice. Èls aint métrayie djuqu’en lai (...)

  • Yainnure (2) - Septembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 23 septembre 2016
    Yainnure (2)
    Glanure, suite
    Mots de jadis, mots souvent tombés dans l’oubli. Nous vous en proposons ci-dessous une nouvelle cueillette.
    Ambrûe, entrer. Èl ambrûe sains fri, il entre sans frapper.
    Aiprés-veniaince, postérité. Les après-veniaints sont les descendants, littéralement les après venants, ceux qui viennent après. Veniaince est la substantification du verbe veni, venir. On le retrouve dans bïnv’niaince, bienvenue. I vôs soite lai (...)

  • Lai d’mainde en mairiaidge - Septembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 30 septembre 2016
    Lai d’mainde en mairiaidge
    Bïn l’ bondjoué, Pére Colas. I seus v’ni vôs d’maindaie s’ vôs v’lèz m’ bèyie ènne de vos féyes.
    Dis-me laiquélle qu’ te veus des dous. Lai p’téte ou bï lai grante ?
    Lai grante ât manierèe. Lai p’téte ât pus sïmpye. Èlle ât grâchiouse, èlle ât aimâbye daivô tot l’monde, èlle sait t’ni ïn ménaidge.
    T’és l’air de bïn la coégnâtre. Poétchaint, te n’és p’ veni bïn svent â lôvre. I yi bèy’rai cent étius. Ran d’pus.
    Èlle é bïn ïn trossé. (...)

  • Croûye note en dgéographie - Octobre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 7 octobre 2016
    Croûye note en dgéographie
    Le ptèt Fèrnand rentre de l’écôle en pûeraint.
    Qu’ât-ce que t’és, mon grôs, yi d’mainde sai mére ?
    I aî t’aivu ïn yun en dgéographie.
    Poquoi ? T’aivôs poétchaint bïn révijè hie â soi. Siete-te li èt peus raiconte-me !
    I n’ saivôs p’ laivou que s’ trove le Portugal.
    T’ n’ saivôs p’ laivou que s’ trove le Portugal ! Qué coûerette, ç’t’afaint. Vou ât-ce qu’èl ât aivu creûyie ? Vai me tçh’ri lai câtche !
    Laiquélle ?
    Lai câtche de (...)

  • Tcheussou, mentou, contou - Octobre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 14 octobre 2016
    Tcheussou, mentou, contou
    Le Djosèt di Bâs-di-M’lïn, cment tus les tcheussous, ne râte pe de dire des mentes. Niun n’ le crait pus, mains on ainme l’ouyi, poéche qu’è raiconte bïn. Ç’ât ïn vrai contou. An peut l’ouyi tote ènne lôvrèe sains trovaie l’ temps grant.
    « I étôs paitchi en lai tcheusse, qu’è dyait. Vôs saites qu’i seus l’ moyou tcheussou di canton. I aivôs pris mon r’cegnon dains ïn hâbresait : ïn litre de vïn, ènne fiose de laîd, ènne mitchatte, ïn (...)

  • È y é pé - Octobre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 21 octobre 2016
    È y é pé
    Lai Djainne-Mairie èt peus l’ Driyin se v’lant bïntôt mairiaie. Èls aint décidè d’ faire yote toué d’ nace en véyo. Ch’ le consèye di mairtchaind, ès s’ sont aitchtè ïn tandem. « I coégnâs brament d’ coupyes que faint di tandem, qu’è yos é dit. Vôs v’lèz vouere, vôs airèz di piaiji. »
    D’vaint que d’ paitchi po les tchétés d’ lai Loire, è yos faiyait épreuvaie ci tandem. Les voili en sèlle. Ès péssant poi l’ Pichoux, le Ptèt-Vâ, Laidjoux. Le Driyin dyait sains (...)

  • Lai vertu mâ récompensèe - Octobre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 28 octobre 2016
    Lai vertu mâ récompensèe
    Lai rosiere de çt’annèe, ç’ât lai djûene Mathilde de Ch’Lai Maille, lai coudri. Èlle r’tacoénne les tch’mijes èt les tiulattes, èlle côd des reubes èt des goénés, èlle s’otiupe di môtie, èlle é couju lai tçhvèye de l’até èt r’péssè les ailbes des premies com’niaints.
    An l’ont fétèe dûemoène péssè aiprés les vépres. Les soeurs l’aint corannèe de çhoés po lai cérémonie. Le mére yi bèyait l’ brais po entraie â môtie. Sai fanne yi é bèyie ènne envôje (...)

  • Le soûeta des moûes - Novembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 4 novembre 2016
    Le soûeta des moûes
    Mon grant-pére aivait ïn soûeta qu’aivait ïn troubyaint povoi. Èl ainnonchait les aigonies. Tiaind les cieutches soénnïnt ïn trépâs, le soûeta nôs aivait dj’ aivijès. Ç’ n’était qu’ïn sïmpye soûeta de tieudre cment cés des ptéts bardgies. Ci soûeta était suchpendu poi ènne çhioûere en ïn çhio contre le biffat d’ lai tieujènne. È n’ sèrvait è ran d’âtre qu’è ainnonchie les moûes.
    Tchéque côp qu’ïn bairoitchou chtèrbait, hanne, fanne, véye o (...)

  • Lai Sïnt-Maitchïn en Aidjoûe - Novembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 11 novembre 2016
    Lai Sïnt-Maitchïn en Aidjoûe
    Meinme s’ lés ïnyes aint bïn tchaindgie, lai Sïnt-Maitchïn ât touedge vétçhâ tchie nôs. Dains lés cabairèts, an n’ trove pus d’ piaice. Lés dgens aint moyou temps d’ réjâvraie s’ès vlant faire lai Sïnt-Maitchïn. Èl en vïnt d’ïn pô tot poitchot. Lés Aidjolats que vétyant âtre paît eurveniant â paiys. Aiprés lai mâsse, ès s’ râtant â ceimtére dvaint que d’paitchi bâfraie. En vèlle de Poérreintru, d’â vardi djuqu’â yundi, è y é l’ mairtchie (...)

  • Bûetchâd en aimoé - Novembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 18 novembre 2016
    Bûetchâd en aimoé
    C’était ènne aimoérouse seinsibye, toudge predjue dains ses sondges. Èlle yéjait "Nôs dous", èlle caitchait dos son yét des romans d’aimoé. Èlle craiyait en ces bardgieres que mairiant des prïnces, en ces des poûeres baîchattes que faint des rètches mairiaidges.
    Èlle graiy’nait des ainonceintes musattes dains son r’tyeuyat : « I muse en toi en lai pityate di djoué ; i muse en toi d’hoûere en hoûere èt djunque dains mon sanne. » O bïn :« (...)

  • Bé djâsaidge 2 - Novembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 25 novembre 2016
    Bé djâsaidge 2
    Une douzaine d’expression pittoresques. Elles sont toutes tirées de Simon Vatré dont l’orthographe a été respectée.
    A D’ïn sai d’ tchairbon ne sairait paitchi d’ lai biantche farènne.
    B Cetu qu’é aidé lo tchaiplat en mains é lo diaîle â coue.
    C Airgent de tchaintou vïnt di goéjé èt s’en vai de meinme.
    D È ne fât pe enfûe lai tchaindoille poi lés dous bouts.
    E Èl é tchaimp po faire dgierbe. (Se dit de celui qui a de quoi payer ses dettes.)
    F (...)

  • Les aifrelès - Décembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 2 décembre 2016
    Les aifrelès
    I aivôs travaillè tote la djouénèe. I étôs éroingnèe. Ces djoués, ran n’ vai pus. I aî les tchaimpes cment di piomb. D’aivô ci froid, i aî des crevaisses és mains, chutot tiaind qu’i fais lai bûe. Le tchaip’lat di dos, ç’ât drèt ènne pierche de faivioles. I aivôs trimè tote lai vâprèe, I n’en poéyôs pus. I n’ aivôs pus qu’ènne envietaince, me rédure. Â yét sains d’mainaie mon rèchte.
    I ôs fri en lai poûetche.
    Entrèz pie !
    C’était lai Mairie di Pont (...)

  • Sïnt-Nicolas - Décembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 9 décembre 2016
    Sïnt-Nicolas
    D’après Quand nous étions petits-enfants de l’Abbé Bovet Tiaind qu’ nôs étïns petèts l’afaints,
    Po airgueuss’naie Grant-mére,
    Nôs y’ caitchïns dôs ïn tieuchain
    Ses moétchous de misére.
    Quée tarou po nos tiûres aimâtis
    Que tos ces tchairmaints seuvenis.
    Tiaind qu’ nôs tçheûyïns les çhoés des tchaimps,
    Nôs en faisyïns des gierbes.
    Mére gremoinnait ses afaints
    Poéche que nôs tripyïns l’hierbe.
    Quée tarou po nos tiûres aimâtis
    Que tos ces (...)

  • Yainnure (3) - Décembre 2016

    Paru dans le Quotidien Jurassien du 16 décembre 2016
    Yainnure (3)
    Glanure, suite
    Âvou, aqueux, mouillé. De âve, eau. I seus tot âvou d’ tchâd. Je transpire, littéralement je suis mouillé de chaud.
    Baîchatte, fillette. Quaitre baîchattes et lai mére, cïntçhe diaîles contre le pére. Quatre filles et la mère, cinq diables contre le père.
    Baidgelaie, bavarder. Èlle baidgele è ne pus saivoi ço qu’èlle dit. Elle bavarde à ne plus savoir ce qu’elle dit.
    Baiveu, énorme, encombrant. Baiveu se dit souvent d’un (...)

  • Lai mâjon endjâtchi - Décembre 2016

    Publié dans le Quotidien Jurassien le 23 décembre 2016
    Lai mâjon endjâtchi
    Vôs voites çte mâjon è drète ch’ le crât di môtie ? Èlle aippairtenait en ci Fédo le Bûe, legrant-pére di Vital. C’était ïn bon hanne mains que n’é p’aivu d’ tchaince. Poéchqu’è yi ât vni ché boûebes. Sai fanne ât moûe aiprés l’ chéjieme qu’an ons baitijie Fédo cment lu.
    Ès sont tus paitchis d’ lai mâjon d’âvo ïn bon métie, safe le pus djûene, le Fédo, qu’é r’pris l’ train d’paiysain. Ès s’sont mairiès les ché. Çoli yi é fait chés brus en ci Fédo (...)