Vous êtes ici : Accueil > Soutien des projets, propositions d’activité > Animations 2015 > Animation, thèmes animaux, dialogues, force de l’eau, métiers
Publié : 24 avril 2015

Projet en cours

Animation, thèmes animaux, dialogues, force de l’eau, métiers

Pour tous degrés

 

ex. mâle-femelle-petit

dans le tableau, C signifie patois de la Courtine,
M patois des Franches-Montagnes.
D’autres termes peuvent être recherchés dans les autres régions.

info document -  MP3 - 1.3 Mo

info document -  PDF - 42.3 ko
info document -  Word - 17.5 ko
info document -  OpenDocument Text - 14.5 ko

Les animaux de la ferme

info document -  MP3 - 1.3 Mo

jeu :

pêche miraculeuse


1-2P


les animaux

l’Arche de Noé en patois :

info document -  MP3 - 1.2 Mo

L’airtche de ci Noé

Dûe dit en ci Noé : « I veus envie ïn terribye déludge tchus lai tiere. Aidon è te fât conchtrure énne très, très grôsse airtche po te botaie â sat ! »

Çté que ci Noé é conchtru était ènne grôsse, très grôsse nèe de bôs d’avô trâs étaidges èt peus âchi ïn toét.

Tchus l’airtche de ci Noé s’étïnt embarquaie ènne pére de tiétye échpèce d’énimâs, ci Noé, sai fanne, yôs trâs boûebes èt peus yôs fannes.

Di temps de quairante djoués è quairante neûts, Dûe é fait tchoire lai pieudge. Chu l’âve, ci Noé d’avô sai famille sont d’moraie dains l’airtche duraint cent cïnquante djouès .

Ïn djoué, ci Noé é laichie ïn colon s’envoulaie. Çté-ci ât r’veni d’avô ïn brïn d’olivie dains le bac. Çoli v’lait dire qu’è y aivait d’lai tiere po aiccostaie.

Adjed’heû, le colon ât ïn signe de paix.

En botaint sai coinatte de Sïnt Boinaît dains le cie, Dûe raippeule lai promâsse qu’èl é fait en ci Noé de ne pus détrure les hannes.

Voili poquoi mitnaint è y è des airboés tiaind le soroiye rétchâde lai pieudge !

L’arche de Noé

Dieu dit à Noé qu’il allait provoquer un terrible déluge et qu’il fallait construire une gigantesque arche. Donc l’arche construite par Noé était un gigantesque navire de bois à trois étages. Sur l’arche de Noé embarquèrent un mâle et une femelle de chaque espèce animale, Noé, sa femme et leurs enfants.

Pendant 40 jours et 40 nuits, Dieu fit tomber la pluie et pendant 150 jours, Noé et sa famille restèrent dans l’arche. Un jour Noé lâcha une colombe, celle-ci revint avec un brin d’olivier dans le bec, cela signifiait qu’il y avait de la terre pour accoster.

Aujourd’hui, la colombe est signe de paix. Dieu rappelle la promesse qu’il a faite à Noé de ne plus détruire l’humanité en dessinant un arc dans le ciel : c’est d’après le récit biblique l’origine de l’arc-en-ciel.



3-4P


Dialogues

3-4P Dialogues

Faire écouter les dialogues

dialogue Lai maman-Célina

naviguer dans le CD

info document -  MP3 - 1.1 Mo

Par deux, les élèves choisissent un certain nombre de cartes et créent leur propre dialogue.

Les phrases à choix :

- Bondjoué ...
- Çoli vait ?
- Nian, èt peus toi ?
- Ô, èt peus toi ?
- Çoli vait bïn.
- Çoli vait mâ.
- Voué ât-ce que te vais ?
- I vais en lai pochte.
- I vais en l’écôle.
- I vais en lai mâjon.
- I vais â yét.
- Poquoi faire ?
- Botaie ènne lattre dains lai boéte.
- Po r’trovaie les âtres.
- Po maindgie.
- Po dremi.
- Â r’voûere.
- En lai r’voyure.

Les cartes à choix

pour impression

info document -  PDF - 75.8 ko

.

Mimer la météo avec phrases simples

Animateur : 1 pancarte. Un côté dessin, un côté expression sur le temps + des expressions surprises.

Les élèves miment.

- è pieût
- è noidge
- è grâle
- è fait des aiyeûjons
- è tounne (Vadais) è touènne (Montaignons)
- è dgeâle
- è fait frais
- è fait touffe
- qué tiaffe !
- ènne bije è écôrnaie les bûes !
- les brûssâles
- è y è des nûes dains le cie
- è ritte
- è dôe
- è pûere
- è maindge

info document -  PDF - 25.4 ko
info document -  MP3 - 948.4 ko

Chanson :

Quand il pleut

Quand il pleut, chant accompagné -  MP3 - 482.9 ko
Quand il pleut, chant accompagné

Accompagnement Jean-François Lachat

Quand il pleut, accompagnement seul -  MP3 - 562.4 ko
Quand il pleut, accompagnement seul

Accompagnement seul, Bernard Koller

Tiaind è pieut

Tiaind è pieut, i n’sairôs allaie feûs de lai mâjon

Et çoli ne me piaît p’, i aî bïn réjon.

Mains tiaind le soraye ât li

I peus faire ço qui me piaît,

M’en allaie dains les tchaimps po m’y aimusaie.

Quand il pleut

Quand il pleut, je ne peux m’en aller de la maison

Et cela ne me plaît et j’ai bien raison
.
Mais quand le soleil paraît

Je peux faire ce qui me plaît,

M’en aller dans les prés pour m’y amuser

Comptine 

È pieût, è pieût 

info document -  MP3 - 385.7 ko

Comptine d’Irène Surdez

È pieût, è pieût

Les corneilles en aint deûe

La Marie é fait des tnieûs

Aivô d’lai m…. d’étçhreû

- 

Il pleut, il pleut

Les corneilles en portent le deuil

La Marie a fait des gâteaux

Avec de la m…. d’écureuil


5-6P


la force de l’eau :

la chanson du moulin

la chanson

les activités

roue à aube

et

la force de la vapeur 


7-8P


les métiers

deux sont particulièrement mis en évidence :

1. Le Vannie, le vannier, tresseur de paniers

2. Le Mnugie, le menuisier

voir aussi 3 métiers pour les petits

3 métiers pour tous niveaux


9-11S


les animaux

9-11S : Marc Monnin : L’arche de Noé

9-11S : Djâserie de Raphaël Brahier sur l’eau au F-M 

Chanson A toué di bené

Proverbes

Thème : les animaux

Celui qui vole un œuf, vole un bœuf.

Çtu qu’dérobe ïn ûe, dérobe ïn bûe.

- 

Tiaind an djâse di loup, an y voit lai quoue.

Quand on parle du loup, on y voit la queue.

- 

Les hannes sont cment les tchievres, ès n’aimant pe qu’ço qu’èls aint di mâ d’aittraipaie.

Les hommes sont comme les chèvres, ils n’aiment que ce qu’ils ont du mal à attraper. (FR)

- 

Le pus bé tchvâ peut bèyie ènne rosse.

Le plus beau cheval peut donner une rosse. (JU)

- 

Ènne vaitche que breuye ne maindge pe d’foin.

Une vache qui meugle ne mange pas de foin. (JU)

- 

Le vïn fait s’vent è pûeraie lai fanne en lai mâjon, le poûe en l’étâle èt peus tchantaie les hannes â cabaret.

Le vin fait souvent pleurer les femmes à la maison, le cochon à l’étable et chanter les hommes à l’auberge. (FR)

- 

An n’aitchète pe ïn tchvâ sains l’montaie.

On n’achète pas un cheval sans le monter. (JU)

- 

È n’y é che véye djement que n’trove ïn cavalie

Il n’y a si vieille jument qui ne trouve son cavalier. (JU)

- 

Les tchaits faint des tchaits, se ç’n’ât pe des gris, ç’ât des nois.

Les chats font des chats, si ce n’est des gris, c’est des noirs. (Bonfol)

- 

Ce n’ât les grôs bûes que faint les grôs djoinnâs.

Ce ne sont pas les grands bœufs qui font les grand journaux. (Epauvillers)

- 

Les baîchattes èt peus les tchvâs ne saint pe laivoé sont yos hôtas.

Les filles et les chevaux ne savent pas où sont leurs maisons. (Epauvillers)

- 

Te n’maindges lai dgerainne qu’ïn côp, mains ses ûes, te les maindges cent côps.

Tu ne manges la poule qu’une fois, mais ses œufs, tu les manges cent fois.

Thème : l’eau

Ne dis pe : you ! devaint que d’étre de l’âtre sens de l’âve.

Ne dis pas : you ! avant d’être de l’autre côté de l’eau (Doubs). (Epauvillers)

- 

An n’sairais pe faire è boire ïn aîne que n’é pe soi.

On ne saurait faire boire un âne s’il n’a soif.

- 

I dais maindgie en lai chvou de mon front, mains tiaind qu’i chûe, i n’ai pe faim, i ai soi.

Je dois manger à la sueur de mon front, mais quand je sue, je n’ai pas faim, j’ai soif.

- 

A la Saint-Martin bois le bon vin et laisse couler l’eau du moulin !

En lai St-Maitchïn boit l’bon vïn ét léche coulaie l’âve di melïn !

Proverbes de Jules Surdez,
L’orthographe d’origine est respectée.

C’est l’eau qui dort qui noie.

C’ât l’âve que doûe que naye.

- 

Les pluies printanières succèdent aux gelées. Que de sentences sur la pluie, souvent liés à un saint du calendrier.

S’è pieut en lai Sïnte-Aigathe, le biè crât dains les prates .

S’il pleut à la Sainte-Agathe, le blé croît dans les pierres.

- 

Lai pieudge de lai Sïnt-Djeain pœûrrât nœûjéyes et yainds.

La pluie de la Saint-Jean pourrit les noisettes et les glands.

- 

Et voici notre saint Médard, fauteur de trouble :

S’è pieut en lai Sïnt-Médaid, se t’n’és pe de pain, t’airés di laîd.

S’il pleut à la Saint-Médard, si tu n’as pas de pain, tu auras du lard.

Grasse consolation. On l’aura remarqué, le dicton joue souvent sur les assonances.

- 

Se les gottes crâchant, les gottes décrâchant.

Si les gouttes croissent, les gouttes décroissent.

Les pluies du matin, c’est connu, n’arrêtent pas le pèlerin, car elles sont généralement de courte durée :

- 

Les pieudges di maitïn et les dainses de véyes fennes ne durant pon longtemps .

Les pluies du matin et les danses de vieilles femmes ne durent pas longtemps.

En mi-journée, c’est autre chose :

- 

Tiaind lai pieudge airrive â dénè, ç’ât po le réchte de lai djoinnèe .

Quand la pluie arrive à l’heure du dîner, c’est pour le reste de la journée.

On reconnaît les bienfaits de la pluie du printemps :

- 

Djemais pieudge de bontemps ne pessé po métchaint temps .

Jamais pluie de printemps n’a passé pour méchant temps.

Autres dictons

autres dictons