Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Chansons > Les vépres de Cortchaipu, les vêpres de Courchapoix
Par : Fleury LJ
Publié : 14 mars 2010

Les vépres de Cortchaipu, les vêpres de Courchapoix

Les chants religieux, en particulier les vêpres et les litanies ont souvent été détournés en formes humoristiques.

Les vêpres de Montfaucon sont célèbres, voici les vêpres de Courchapoix.

Voici un enregistrement des vêpres de Courchapoix. Ils sont chantés par Agnès et Jean Montavon de Delémont.

Les vépres de Cortchaipu 100314
Les vépres de Cortchaipu 100314 -  MP3 - 3 Mo
Les vépres de Cortchaipu 100314

Vépres de Cortchaipoix en patois

info document -  PDF - 63.6 ko

Tiaind veus-t’ te mairiaie Djôsèt mon fé, dis-m’ lo mon fé mon grôs ?

Ainco ç’ t’hèrbâ mai mére i vos l’aî dit ; ât-ce qu’vos craîtes qu’i veus aittendre lai s’nainne des quaitre djûedès, ô dé mai foi nâni !

Qué soûetche de fanne veus-t’ pâre Djôsèt mon fé, dis-m’ lo mon fé mon grôs ?

Ènne boirdgiere de tchievres mai mére i vos l’aî dit, ât-ce qu’ vos craîtes qu’i veus pâre ènne de ces p’tètes poupées qu’an dirait qu’i maîrtche tchu des ûes, ô dé mai foi nâni !

Qué robe yi veus-t’ aitch’taie Djôsèt mon fé, dis-m’ lo mon fé mon grôs ?

Ènne robe de trâsse mai mére i vos l’aî dit, tiudites-vos qu’i veus y’ aitchtaie ènne robe en soûe aivô des volants, des pendants èt peus ïn décoltè djeuqu’en mé l’dôs, ô dé mai foi nâni !

Qué soûetche de tchaipé yi veus-t’ aitch’taie Djôsèt mon fé, dis-m’ lo mon fé mon grôs ?

Ènne câlatte mai mére i vos l’aî dit, ât-ce qu’vos craîtes qu’i veus y’ aitch’taie ûn de ces grôs tchaipés aivô des pieumes peus des boquats pai d’chus ô dé mai foi nâni !

Qué sulaîes yi veus-t’ aitch’taie Djôsèt mon fé, dis-m’ lo mon fé mon grôs ?

Des sabats de bôs mai mére i vos l’aî dit, ât-ce qu’vos craîtes qu’i veus y’ aitch’taie de ces p’tèts sulaîes en tchevratte que n’durant ran di tot, ô dé mai foi nâni !

Qué baigue yi veus-t’ aitch’taie Djôsèt mon fé, dis-m’ lo mon fé mon grôs ?

Des rentchattes de ridés mai mére i vos l’aî dit, ât-c’ qu’vos craîtes qu’i veus y’ aitch’taie des baigues en oûe c’ment ces ordyous de Baîchcots, ô dé mai foi nâni !

Dains qué yét vlèz-vos coutchie Djôsèt mon fé, dis-m’ lo mon fé mon grôs ?

Chu ènne paiyaisse d’étrain mai mére i vos l’aî dit, tiudites-vos qu’nos vlans aitch’taie d’ces doubyes yéts c’ment c’te rotte de fôs que n’ sairïnt s’entendre, ô dé mai foi nâni !

Vlèz-vos aidé vos ainmaie Djôsèt mon fé, dis-m’ lo mon fé mon grôs ?

Djeuqu’en pairaidis mai mére i vos l’aî dit, tuidites-vos qu’nos se vlans mairiaie èt peus divorçaie peus nos r’mairiaie c’ment ces pignoufs de Dlémont ô dé mai foi nâni !

Vlèz-vos aivoi tot piein d’afaints Djôsèt mon fé, dis-m’ lo mon fé mon grôs ?

Ènne boènne dozainne, se l’Bon Dûe nos les bèye mai mére i vos l’aî dit, ât-c’ qu’vos craites qu’nos vlans ran qu’en aivoi ûn po en faire ïn d’mé fô ô dé mai foi nâni !

Octobre 2010
Denis Frund


Le texte en français

Vêpres de Courchapoix

Quand vas-tu te marier Joseph mon fils, dis-le moi mon fils mon gros ?

Cet automne encore ma mère je vous l’ai dit ; est-ce que vous croyez que je vais attendre la semaine des quatre jeudis, ô Dieu ma foi non !

Quelle sorte de femme veux-tu prendre ........ ?

Une bergère de chèvres ma mère je vous l’ai dit, est-ce que vous croyez que je vais prendre une de ces petites poupées qu’on dirait qu’elle marche sur des oeufs, ô ......... .

Quelle robe veux-tu lui acheter ......... ?

Une robe en toile de chanvre ma mère je vous l’ai dit, croyez-vous que je vais lui acheter une robe en soie avec des volants, des pendants et un décolleté jusqu’au milieu du dos, ô Dieu ma foi non !

Quelle sorte de chapeau veux-tu lui acheter ........... ?

Un petit bonnet ma mère je vous l’ai dit, est-ce que vous croyez que je vais lui acheter un de ces gros chapeaux avec des plumes et des bouquets par dessus ........... .

Quels souliers vas-tu lui acheter ......... ?

Des sabots de bois ma mère je vous l’ai dit, croyez-vous que je vais lui acheter de ces petits souliers en chevrette qui ne durent rien du tout, ô ............. !

Quelle bague veux-tu lui acheter ............. ?

Des boucles de rideau ma mère je vous l’ai dit, croyez-vous que je vais lui acheter des bagues en or comme ces orgueilleux de Bassecourt, ô ................ !

Dans quel lit voulez-vous vous coucher................ ?

Sur une paillasse de paille ma mère je vous l’ai dit, croyez-vous que nous allons acheter de ces doubles-lits comme cette bande de fous qui ne sauraient s’entendre, ô ................ .

Voulez-vous toujours vous aimer ................ ?

Jusqu’en paradis ma mère je vous l’ai dit, croyez-vous que nous allons nous marier et puis divorcer pour nous remarier comme ces « pignoufs » de Delémont ô .................... !

Aurez-vous beaucoup d’enfants ................ ?

Une bonne douzaine si le Bon Dieu nous les donne ma mère je vous l’ai dit, est-ce que vous croyez que nous n’en aurons qu’un pour en faire un demi-fou, ô Dieu ma foi non !

Traduction : Denis Frund / novembre 2010