Par : Fleury LJ
Publié : 24 avril 2014

Jolidon, carton C, Glossaires, contes, récits, sobriquets, ...

Jean-Paul Prongué

c) Inventaire du « Carton C »

Cahier bleu « Histoire ». 44 pages

Page 1 : données statistiques et agraires sur la commune de Saint-Brais.

Page 2 : informations en patois, en écriture ordinaire, d’un correspondant de Jolidon aux questions posées. Il s’agit peut-être de sa mère.

Pages 3-5 : noms de famille de Saint-Brais en patois et en français, remarques sur les noms des habitants des villages, etc.

Pages 7-8 : les pronoms démonstratifs, avec exemples en patois.

Pages 9-12 : glossaire patois-français. Le patois est transcrit en écriture phonétique. Pas de logique alphabétique ou thématique apparente. Deux comptines.

Pages 13-16 : conte du Clos du Doubs, de Jules Surdez, « Tiaind qu’en â moue, en se coije », en écriture ordinaire, avec traduction en français.

Pages 17- 26 : glossaire patois-français. Les mots et les expressions en patois sont transcrits en écriture phonétique. Explications en français lorsque les cas l’exigent. Quelques petits schémas. Termes souvent rares et introuvables ailleurs touchant la vie quotidienne, la vie paysanne, etc.

Pages 27- 35 : Conte en patois tiré de l’ « Almanach du Jura » de 1944, « A saibbait » (Au sabat), en écriture ordinaire, avec explications en français dans le texte. Traduction française.

Pages 36-38 : glossaire patois-français. Les termes patois sont en écriture phonétique. Traductions systématiques. Nombreux exemples.

Pages 39- 44 : Brève histoire de Saint-Brais tirée de l’ « Histoire de Saint-Ursanne, du chapitre, de la ville et de a prévôté de ce nom » par Fidèle Chèvre, Porrentruy, 1887.

info document -  PDF - 3.6 Mo

Cahier bleu « St-Brais août 1946 a ». 43 pages

Expressions et mots en patois, souvent rares, transcrits en écriture phonétique, généralement avec traduction française. Petits dessins explicatifs. Nombreux exemples en patois, pris sur le vif.

Pages 34-35 : récit en patois, écriture phonétique.

Page 39 : développement avec exemples sur les adverbes de quantité.

Page 42 : fragment de sermon du 4 septembre 1949 avec notices en patois.

Page 43 : coupure du « Pays », « Franc-Propos » intitulé : « Couèje-te, mentou… ».

info document -  PDF - 3.7 Mo
info document -  PDF - 3.5 Mo

Cahier bleu « St-Brais, mars 1947 ». 27 pages

Mots et expressions en patois, transcrits en écriture phonétique, généralement avec traduction française. Vocabulaire tiré de la vie quotidienne des ruraux d’avant les bouleversements d’après-guerre, souvent introuvable ailleurs. Petits dessins explicatifs.

Pages 12-14 : sobriquets, prénoms, patronymes.

info document -  PDF - 2.2 Mo

Cahier bleu « Sans indications ». 51 pages

Mots et expressions en patois, transcrits en écriture phonétique, généralement avec traduction française. Peu de dessins explicatifs. Exemples pris sur le vif des conversations, touchant tous les domaines possibles. Termes introuvables ailleurs, tirés de la vie rurale, de la tenue des ménages, des travaux forestiers, etc.

Page 51 : prières de sainte Agathe.

info document -  PDF - 4.2 Mo

Cahier bleu « St. Brais I ». 35 pages

Glossaire alphabétique patois-français. La traduction française est généralement donnée. Lettres A, B, K, D, E, F, G, Les mots patois sont transcrits en écriture phonétique.

info document -  PDF - 2.9 Mo

Cahier bleu « St. Brais II ». 28 pages

Glossaire alphabétique patois-français, Lettres L, M, N, E, P, R, S, Ch, T, Tch. Les mots patois sont transcrits en écriture phonétique.

Page 28 : considérations manuscrites en français sur les pronoms relatifs, avec exemples en patois en écriture phonétique.

Cahier bleu « Saint-Brais août 1946 b ». 45 pages

Glossaire alphabétique patois-français. Lettres B, V, D, T, R, E, encore V, encore R, encore D, P, encore B, K, A. Il y a des onglets sur le cahier. Les termes patois sont transcrits en écriture phonétique.

Pages 32-35 : lieux-dits de Saint-Brais en patois.

Pages 36-37 : texte en français d’un « secret contre les brûlures » avec petit schéma.

Page 38 : texte en patois, écriture phonétique, dactylographié, « ïn pairi », en patois de Corban (Val Terbi), relevé en 1909 (détails).

Page 39 : explications linguistiques sur les verbes patois, en français, dactylographié, avec exemple en patois, écriture phonétique (tirées de la thèse de Robert Jolidon).

Page 40 : conte de Vermes, en français, dactylographié, « Les trois petits mendiants ».

Pages 42-43 : petit lexique patois-français, manuscrit, écriture phonétique.

info document -  PDF - 2.3 Mo

Cahier bleu « Sans titre a ». 25 pages

Partie du texte d’une pièce de théâtre en patois. Ecriture très partiellement phonétique. Pas de traduction française.

info document -  PDF - 2.1 Mo

Cahier bleu « Sans titre b ». 33 pages

Registre de mots français transcrits, en écriture phonétique, dans les patois de Grandfontaine, Roche d’Or, Réclère, Damvant et Chevenez. L’écriture n’est pas celle de Robert Jolidon.

info document -  PDF - 2.7 Mo

Cahier bleu « Tableaux phonétiques Patois Saint-Brais ». 33 pages

Page 1 : « Le chant des troubadours », paroles et musique, en français.

Questionnaires-types du « Glossaire », en français, avec réponses en patois en écriture phonétique. Jusqu’à la page 25, il semble que le patois soit celui de Saint-Brais. Par la suite, il semble que ce soit celui de Mettembert. L’écriture semble être toujours celle de Jolidon.

info document -  PDF - 2.7 Mo

« Carnet gris ». 37 pages

Pages 1- 18 : notes de Jolidon en français, avec exemples en patois en écriture phonétique, sur différents aspects de la grammaire patoise.

Pages 18- 36 : glossaire patois-français, en écriture phonétique, pas de classement alphabétique ou thématique bien discernable.

info document -  PDF - 3 Mo

« Recueil blanc a ». 78 pages

Recueil de pièces disparates portant sur la grammaire, le vocabulaire, les lieux-dits, les règles lexicales patoises, etc. Les termes patois sont toujours transcrits en écriture phonétique. Nombreux mots et expressions, avec traduction française, mais dans le désordre des feuillets.

Grammaire : le pronom relatif (page 5) ; le superlatif (page 12) ; place de l’adjectif épithète (page 15-17) ; les adverbes pronominaux (page 18-19), les adjectifs indéfinis (page 20) ; les verbes pronominaux (page 21) ; les adverbes pronominaux (page 22) ; le passif (page 47) ; l’article après préposition (page 48) ; l’attribut verbal (page 49-50) ; le pronom relatif (page 58) ; le comparatif (pages 62-63) ; les adverbes de manière en – man (page 64) ; les pronoms relatifs (pages 65-66) ; le gérondif (page 69), dactylographié en français, avec exemples patois ; le pronom relatif, remarques sur leur emploi (pages 74-75) ; les degrés de comparaison (page 76) ; les adverbes de manières en –ment (pages 77-78)., etc. Tous les thèmes traités sont appuyés par des exemples en patois, toujours en écriture phonétique (phrases, expressions, etc.).

Pages 35-38 : lieux-dits de la commune de Saint-Brais, en patois, sans traductions.

Fiches diverses sur des questions grammaticales, avec exemples en patois. On trouve régulièrement des fragments de glossaire patois-français, avec ou sans traduction en français.

Page 55 : réponse d’un correspondant, en patois, en écriture ordinaire, sur les questions de Jolidon portant sur les coutumes de fin d’année. S’agirait-il de sa mère ?

Pages 60-61 : considérations en français sur l’emploi des noms propres en patois, avec exemples, sur les habitants des localités, toujours avec exemples.

Page 71 : texte en patois, écriture ordinaire, d’un poème : « Lai fète d’en mé les Crâs ».

info document -  PDF - 6.4 Mo