Publié : 10 novembre

Glanure

Yainnure (6)

Publié dans le Quotidien Jurassien le 10 novembre 2017

Yainnure (6)

(Re)cotsaie, vomir. Se retrouve dans l’expression Cotsaie tripes èt boudïn. Littéralement vomir tripes et boudin, se vider complètement.

Le coulou, l’arrosoir. Désigne également un entonnoir muni d’un tamis. Dains l’ temps, an coulait le laissé, on coulait le lait de la traite pour le débarrasser d’éventuelles impuretés.

Cramia. Quel Jurassien ne connaît pas le cramia, le pissenlit aux feuilles dentées comme la crâmaîye, la crémaillère. An raimésse les pus bés cramias dains les montnieres, c’est dans les taupinières qu’on cueille les plus beaux pissenlits.

Cratte, petit panier qui se porte à la ceinture et utilisé pour la cueillette des fruits, notamment des cerises, des mûres et des framboises. I t’aippoétche ènne cratte de ç’liedges. Je t’apporte un corbillon de cerises.

Crôma, cadeau. Le diaile yi aivait eûffri ènne dyïndye en crôma. Le diable lui avait offert en cadeau un violon.

Dainnaidge, dommage, tort, dégât. Allaie â dainnaidge, se dit en parlant du bétail qui, au gré de son vagabondage, peut causer du dégât dans les cultures, brouter dans le champ de betteraves ou dans la luzerne appétissante. Expression : Lai tchievre és tchôs, le boc y ât bïntôt. La chèvre dans les choux, le bouc y est bientôt.

Décrât, déclin. De crâtre, croître ; antonyme décrâtre, décroître. Çt’afaint décrât tos les djoués. Cet enfant décline chaque jour. Euphrasie perdait peu à peu ses facultés, victime du décrât dû au grand âge. En v’niaint véye, an pie ses pois, ses dents, sai pipe, ses breliçhes. An pie son tch’mïn, sai çhaie, lai mémoûere, l’peûtou. Tochu, l’Euphrasie aivait l’décrât. Avec l’âge, on perd ses cheveux, ses dents, sa pipe, ses lunettes. On perd son chemin, sa clé, la mémoire, l’appétit. Nul doute, Euphrasie déclinait.


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 2.5 Mo


La chronique patoise du QJ en direct :