Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Chansons > Tchaint des aidjôlâts patoisaints l’afaints
Publié : 30 mars 2018

Chant des enfants patoisants ajoulots

Tchaint des aidjôlâts patoisaints l’afaints

Jean-Marie Moine, Lai Barotchatte

Ïn tchaint

Ces qu’sont aivu â d’rie théâtre des patoisaints d’Aîdjoûe aint chur’ment aivu bïn di piaîji d’ôyi ènne rotte d’ afaints tchaintaie, de tot yôte tiûere, ïn patois tchaint. C’ment qu les chpèctâtçhous n’aivïnt p’ les pairôles de ci tchaint, i yôs les bèye âdjd’heû dains ç’t airti.

Tchaint des aidjôlâts patoisaints l’afaints

1) Tiaind qu’nôs tchaintans lai tiere pe qu’nôs tchaintans les bôs, /
D’lai sen de lai Touliere, obïn d’lai sen d’Cornô, /
Dains nôs bés p’téts sabats, dôs des étchoup’lès pois, /
Tos les afaints d’Tchairmoiye faint tchaintaie yote patois. /

2) Tiaind qu’nôs ritans ch’ le tch’mïn, po allaie â Creugnat, /
Nôs s’raicontant des fôles que v’niant d’ci bé coénat. /
Bïntôt di grôs môtie, les cieutches veulant raipp’laie /
És afaints de Tchev’nèz, que ç’ ât l’houre de dénaie. /

3) Tiaind qu’tot prés d’lai frontiere, nôs f’sïns nôs caboinnattes, /
Dains nôs soulaîes-sabats les ch’mèlles pieinne de tchaiplattes, /
Les afaints de Coéchélles d’maindïnt en cés d’Mont’gnez /
C’ment qu’vaint nôs aimis suisses, c’ment qu vaint les Quoûes d’ aigné ? /

4) Po fini nôs s’musant en ces afaints d’Font’nais /
En ces qu’tot l’monde coégnât, dôs l’bé churnom de Tchaits, /
Yôs, èls aint ènne grôsse tchaince, è nôs l’môtrant ci soi /
Ç’ ât yôs que v’lant tchaintaie ci p’tét tchaint en patois ! /

R’dyïndiat :

Vôs tus, afaints d’Aîdjoûe, vôs qu’ainmèz le patois, /
Venites tus daivô nôs, po sâvaie ci trésoûe, /
Ch’ vôs le v’lèz, ch’vôs l’aipprentes, ch’ vôs bèyies ci patois, /
Tot c’ment nôs, l’annèe qu’vïnt, vôs tchaintrèz dains lai djoûe. /

Mèchi en ç’te Barotchatte d’aivoi graiy’nè lai dyïndye, pe en tus ces afaints d’aivoi che bïn tchaintè.

J-M. Moine

Ecouter les enfants chanter, à Charmoille, en mars 2018

info document -  MP3 - 14.7 Mo

La partition

info document -  PDF - 1.3 Mo

Un chant

Ceux qui sont allés au dernier théâtre des patoisants d’Ajoie ont certainement eu bien du plaisir d’entendre un groupe d’enfants chanter, de tout leur cœur, un chant patois. Comme les spectateurs ne disposaient pas des paroles de ce chant, je les leur donne aujourd’hui, dans cet article.

Chant des enfants patoisants ajoulots

1) Quand nous chantons la terre et que nous chantons les bois, /
Du côté de la Toulière, ou bien du côté de Cornol, /
Dans nos petits sabots, sous nos cheveux échevelés, /
Tous les enfants de Charmoille font chanter leur patois. /

2) Quand nous courons sur le chemin, pour aller au Creugenat, /
Nous nous racontons des contes qui viennent de ce beau petit coin. /
Bientôt de la grande église, les cloches rappelleront /
Aux enfants de Chevenez, que c’est l’heure de dîner. /

3) Quand tout près de la frontière, nous faisions nos petites cabanes, /
Dans nos souliers-sabots les semelles pleines de broquettes [clous à tête large], /
Les enfants de Courcelles demandaient à ceux de Montignez /
Comment vont nos amis suisses, comment vont les Queues d’agneau ? /

4) Pour finir nous pensons aux enfants de Fontenais /
A tout ceux que le monde connaît, sous le beau sobriquet de Chats, /
Eux, ils ont une grande chance, ils nous le montrent ce soir /
C’est eux qui vont chanter ce petit chant patois ! /

Refrain :
Vous tous, enfants d’Ajoie, vous qui aimez le patois, /
Venez tous avec nous, pour sauver ce trésor, /
Si vous le voulez, si vous l’apprenez, si vous offrez ce patois, /
Tout comme nous, l’année prochaine, vous chanterez dans la joie. /

Merci à la Barotchatte d’avoir composé la musique, et à tous ces enfants d’avoir si bien chanté.

J-M. Moine