Par : Fleury LJ
Publié : 25 avril 2014

Jolidon, carton k, Jules Surdez

k) Inventaire du « Carton Surdez »

« Surdez 1 ». 54 pages

info document -  PDF - 4.4 Mo

Séries d’articles de Jules Surdez imprimés dans des journaux, en principe le « Jura » des années 1940- 1953. Certains sont en français, quelques-uns en patois, beaucoup utilisent des termes patois, souvent traduits. Ces textes traitent de sujets très divers.

Pages 1-2. « La-haut ». Sur le site Les-Rangiers -La Caquerelle.

Pages 3-4. « La vie paysanne ».

Pages 5-6. « La herse ». En français. Sur les fortifications urbaines.

Pages 7-8. « Le serment ». En français.

Pages 9-10. « L’inconnu ». En français. Sur les superstitions.

Pages 11-12. « La longue ». En français. Sur les danses d’autrefois.

Pages 13-14. « Patriarches ». En français. Sur les anabaptistes.

Pages 15-16. « Un idiome secret ». En français. Sur les avantages du parois.

Pages 17-18. « Renouveau ». En français. Sur les patois.

Pages 19-20. « La grande mort ». En français. Sur la peste.

Pages 21-22. « Survivances ». Dictons patois.

Pages 23-24. « Un Petignat franc-montagnard ». Sur les « Troubles » de 1740.

Pages 25-26. « Deux Ajoulots, chefs de commando ». Sur la Révolution.

Pages 27-28. « Deux violations de domicile ». Sur les événements de 1740.

Pages 29-30. « Laurent Péquignat ». Sur le fils de Péquignat.

Pages 31-32. « Le bourreau ». Sur les exécutions.

Pages 33-34. « L’élargissement d’un Montagnard ». Sur les événements de 1740.

Pages 35-36. « Les troupes du Roi en Ajoie ». Sur les événements de 1740.

Pages 37-38. « Le procès des Commis d’Ajoie. Pierre Péquignat ». Sur les événements de 1740.

Pages 39-42. « Le Commis de Coeuve ». Sur les événements de 1740.

Pages 43-44. « Le serment du Pré Genez ». Sur les événements de 1740.

Pages 45-46. « Le 30 avril 1740 ». Sur les événements de 1740.

Pages 47-48. « Sur la sellette ». Sur les événements de 1740.

Pages 49-50. « La vie journalière ». Sur les vieux métiers.

Pages 51-52. « Charpente et charpentiers ».

Pages 53-54. « Les mineurs de Séprais ». Les mines de fer d’antan.

« Surdez 2 ». 57 pages

info document -  PDF - 4.7 Mo

Pages 2-3. « Les tireurs de lait ». Sur les superstitions laitières.

Pages 4-5. « Les mineurs de Séprais ». Sur les mines de fer d’antan.

Pages 6-7. « Limaces et limaçons ». Sur le ramassage de ces bestioles et des escargots.

Pages 8-9. « La terreur dans le Jura ». Sur la guillotine.

Pages 10-11. « Les sabotiers ». Sur la fabrication des sabots.

Pages 12-13. « Encore un métier qui disparaît ». Sur les charbonniers.

Pages 14-15. « Un métier qui disparaît ». Sur les fours à chaux.

Pages 16-19. « Gemmeurs et résiniers ». Sur les tireurs de résine.

Page 20-21. « Les bonnes-femmes ». Sur les sages-femmes.

Pages 22-23. « Les clefs de la prison ». Sur le maintien du patois.

Pages 24-25. « Taureaux et étalons ». Usages d’antan.

Pages 26-29. « Rôles communaux ». Sur les anciens coutumiers locaux.

Pages 30-31. « Ouvriers couvreurs ». Sur la couverture des toits.

Pages 32-33. « Enchères, jeux et fusées d’antan ». Sur les pratiques notariales et les jeux.

Pages 34-40. « Feux des Brandons ». Sur le feu des Brandons.

Page 41. « Au temps des fées ». Sur les bonnes fées.

Page 42. « Note Emulâtion », « Note confrou » et « Souenatte ». Trois poèmes en patois, imprimés, sans traduction, mais avec notes, de Jules Surdez, vers 1951.

Pages 43-44. « Marques et rosaces ». Sur les inscriptions et les signes gravés.

Pages 45-47. « Les loups ». Les loups d’antan.

Pages 48-49. Le maître d’école ». Sur les anciens régents.

Pages 50-53. « Vestiges ». Usages d’antan.

Pages 54-55. « Le Doubs et ses truites ». Sur la pêche.

Pages 56-57. « Noms et surnoms ». Sur les sobriquets.

« Surdez 3 ». 55 pages

info document -  PDF - 4.5 Mo

Pages 1-2. « Evocation ». Sur les prisons des châteaux.

Pages 3-5. « Dictons météorologiques ». Souvent en patois.

Pages 6-7. « Les revenants ». Sur le « Glossaire des patois de la Suisse romande ».

Pages 8-9. « Le Glossaire romand ». Sur un ouvrage de ce titre (« Glossaire des patois de la Suisse romande ? »).

Pages 10-11. « Recettes et secrets ». Sur les « secrets » médicaux.

Pages 12-15. « Aux Esserts ». Folklore de ce hameau montagnard. Petit texte en patois.

Pages 16-17. « Coutumes ». Sur les traditions populaires.

Pages 18-19, « Le braconnage au temps de nos Princes ».

Pages 20-21. « Croyances ». Sur les superstitions.

Pages 22-23. « Deux petits métiers disparus ». Fabricants de sifflets et vendeurs de tuf.

Pages 24-25. « Olla-podrida ». Sur les dépenses somptuaires.

Pages 26-27. « L’esprit du terroir ». Sur quelques expressions patoises.

Pages 28-29. « Mireille ». Sur le poème de Mistral.

Pages 30-31. « Le mal de la langue ». Sur une maladie du bétail.

Pages 32-33. « Ordonnances de nos anciens Princes ». Sur les règlements de cabarets et de circulation.

Pages 34-35. « Prescriptions princières. Un dernier mot ». Sur les incendies, etc.

Pages 36-38. « Législation forestière au temps des Princes-Evêques ». Ordonnance de 1755.

Page 30-40. « Un bouquet d’ordonnances princières ». Diverses réglementations princières à la fin du XVIIIe siècle.

Pages 41-42. « Voituriers, patrouilleurs, archers et péages ». Règlementations de la fin de l’Ancien Régime.

Pages 43-44. « Les poissons du Doubs et le folklore ».

Pages 45-46. « La chasse et la pêche dans l’ancien Evêché de Bâle ». Réglementation.

Pages 47-48. « Nos végétaux ». Recettes de simples et superstitions.

Pages 49-50. « Médecine empirique ». Curieuses méthodes.

Pages 51-52. « Mendicité et vagabondage, ponts et chaussées ». Règlements d’Ancien Régime.

Pages 53-54. « Nos oiseaux ». Dictons et croyances sur les oiseaux.

« Surdez 4 ». 66 pages

info document -  PDF - 5.4 Mo

Pages 1-2. « Evocation du passé. Noms de lieux-dits ». Microtoponymie jurassienne.

Pages 3-4. « Le pâtchou, le braicoinie et le contrebandie ». texte en patois, avec petit glossaire final.

Pages 5-6. « Neiges d’antan ». Coutumes anciennes.

Pages 7-8. « La danse du coq ». Conte de 1953.

Pages 9-10. « Le parler du terroir ». Le patois dans le parler quotidien.

Pages 11-12. « Le moribond ». Statut du patois dans le Jura.

Page 13. « La recherche de l’âme populaire ». Cérémoniaux d’antan.

Page 14. « Le transport du bois ». Flottage eu bois dans le Doubs.

Page 15. « Chansons de fête ». Chansons patoises traditionnelles.

Page 16. "Le charme des veillées ». Traditions d’antant, avec nombreux termes patois.

Pages 17-18. « Des Franches-Montagnes ». Tourbières d’antan.

Pages 19-20. « Usiniers ». Métiers artisanaux d’antan.

Page 21. « Le roudge poulat ». Conte en patois des Bois.

Page 22. « An lai Saint-Maitchin… ». Conte en patois de Bonfol.

Pages 23-24. « Des Franches-Montagnes ». Plantes utiles d’antan.

Pages 25-26. « Des Franche-Montagnes. Les travaux de réfection du tunnel du Refrain » en 1923. Signé « Porthos ».

Page 27. « Des Franches-Montagnes. Le colon Jean Ruedin. Vieux airs, vieilles chansons ». Texte historique et folklore chanté. Signé « Porthos ».

Page 28. « Des Franches-Montagnes. Touristes et villégiateurs reviennent. Nos vieux patois. Les « Taignons ». Signé « Porthos ».

Pages 29-30. « « Des Franches-Montagnes. Des nouvelles des Bois. Fêtes de villages. Fêtes religieuses aux Franches-Montagnes. Le travail recommence ». Texte de 1923

Pages 31-32. « Des Franches-Montagnes. Le temps de la fenaison. Quelques légendes et contes populaires ». Texte de 1923 signé « Porthos ».

Pages 33-34. « Des Franches-Montagnes. La pêche aux Franches-Montagnes. Une kermesse au chef-lieu. La rage, le haut-mal et les fous ». Texte de 1923 signé « Porthos ».

Pages 35-36. « Des Franches-Montagnes. Après les fêtes de l’An. Quand le Doubs sort de son lit. Histoires de nos ponts. Chez nos maîtres d’école ». Texte de 1924 signé « Porthos ».

Pages 37-38. « Des Franches-Montagnes. Les fêtes hippoques de la Montagne. Les « Taignons » à l’étranger. Nos pioupious. Une sainte frousse ». Texte de 1924 signé « Porthos ».

Pages 39-40. « Des Franches-Montagnes. La vieille maison franc-montagnarde. Une industrie florissante aux Breuleux ». Texte de 1925 signé « Porthos ».

Pages 41-42. « Des Franches-Montagnes. Simples et remèdes populaires. Glossaire des patois suisse romands et dialecte franc-montagnard ». Texte de 1925 signé « Porthos ».

Pages 43-44. « Des Franches-Montagnes. Us et coutumes champêtres. Au Cerneux-Godat et aux Bois. Estivage des troupeaux. Le cheval de Saint-Brais. Au loup ! ». Texte de 1923 signé « Porthos ».

Pages 45-46. « Des Franches-Montagnes. Les travaux des champs. Les Moulins de la Mort. Une conséquence inattendue du Refrain ». Texte de 1923 signé « Porthos ».

Pages 47-48. « Véye reconte de Nâ (vieux conte de Noël) ». Texte en patois, sans traduction.

Pages 49-51. « Inne belle neut de Saint-Sylvestre. Une belle nuit de Saint-Sylvestre ». Texte en patois, sans traduction.

Pages 52-53. « Cavernes, légende et chanson ». Folklore jurassien, avec termes en patois.

Page 54. « Lettre du Mont-Terri ». Sur la « lente et sûre agonie » du patois jurassien. Signé « P.Pt.j ».

Page 55. « Vouéyeris ». Sur les danses chantées traditionnelles. Petits textes en patois.

Pages 56-57. « Lettre du Mont-Terri ». Sur le folklore jurassien.

Page 58. « Lettre du Mont-Terri ». Sur les airs traditionnels du Jura. Signé « P. Pt ».

Page 59. Sans titre. Douze couplets en patois du « Tchaint des paysans » signés « J. Surdez ».

Page 60. « Lettre du Mont-Terri ». Sur la littérature populaire jurassienne. Signé « P. Pt ».

Page 61. « Ancien devis de tuilier » et « Les veck de Cornol ». Textes de 1777 et 1726, signés « Jules Surdez ».

Pages 62-65. « Boeveniains sis-vos ! ». Texte en patois de Jules Surdez.

Page 66. « Le Bois-au-Garou ». Texte (incomplet ?) en français, sur les loups d’antan.

« Surdez 5 ». 53 pages

info document -  PDF - 4.4 Mo

Pages 1-2. « Au Moulin de la Mort ». Texte en français d’Henri Buhler.

Page 3. Texte sans titre en français, signé Jules Surdez, sur l’Acte de Réunion de 1816.

Page 4. « Il y a 134 ans ». Texte non signé sur l’Acte de réunion de 1816.

Page 5. « Les aimpeûnies ». Texte en patois de Jules Surdez sur les mendiants d’antan.

Page 6. « Lai bue ». Texte en patois de Bonfol, de Jules Surdez, sur les lessives d’antan. Texte recueilli à Beurnevésin en 1905.

Pages 7-8. « Un Jean-Jacques bruntrutain : Joseph Meyer ». Texte sur un Bruntrutain original.

Pages 9-10. « Les deux valises ». Conte jurassien de Jules Surdez livrés à « L’Impartial ».

Pages 11-12. « Un jeune historien ». Texte sur l’abbé André Chèvre, historien.

Pages 13-14. « Un méconnu ». Texte sur le devenir du patois, signé « E. J. » ou « F. J. ».

Pages 15-16. « Cé qu’è lano ». Texte en français de Jules Surdez sur l’hymne patriotique genevois.

Pages 17-18. « La Bibliothèque nationale ». Historique de cette institution, signé « Jules Surdez ».

Pages 19-20. « Nos archives ». Historique des Archives de l’ancien Evêché de Bâle signé Jules Surdez.

Pages 21-23. « Un beau poème ». Texte sur le patois fribourgeois, signé Jules Surdez.

Page 24. « Au temps des Berceuses ». Sur les airs et les paroles des berceuses patoises du Jura.

Page 25. « Mon Ajoie ». Chanson et musique de Jules Surdez de 1919, en français, avec notes.

Pages 26-27. « La petite histoire ». Sur « L’histoire de Vendlincourt » offerte à cette commune par Simon Vatré.

Page 28. « Un patoisant de marque ». Sur l’œuvre du patoisant gruyérien Louis Bornet.

Pages 29-30. « L’éternel chemineau ». Sur le Juif errant dans le folklore jurassien.

Pages 31-35. « Intersignes ». Sur les signes annonciateurs de la mort.

Pages 36-37. « Avant les noces ». Sur les fiançailles d’antan.

Pages 38-39. « Croyances ancestrales ». Superstitions jurassiennes d’antan.

Pages 40-41. « Un saint populaire ». Sur saint Fromond.

Pages 42-43. « Vieilles chansons ». Sur les chansons traditionnelles.

Pages 44-45. « Boules de neige… ». Sur une superstition portant sur les lettres trouvées.

Pages 46-47. « Curieuses superstitions ».

Pages 48-49. « Il a repris vie ». Sur la parution du « Glossaire des patois de la Suisse romande ».

Pages 50-51. « Il était une fois… ». Considérations sur les légendes.

Pages 52-53. « Le renard et le loup ». Texte en français et en patois sur les « fôles » du Jura.