Publié : 20 novembre

Fête romande des patoisant, Yverdon septembre 2017

Denis Frund, Maurice Jobin

La fête romande et internationale des patoisants a eu lieu du 22 au 24 septembre à Yverdon.

Elle a été précédée par deux jours de colloques à Neuchâtel.

info document -  PDF - 725 ko

Maurice Jobin :

salutations du Jura et description de la situation du patois jurassien.

info document -  PDF - 33.8 ko
info document -  PDF - 26.6 ko

Plusieurs documents ont été produits en vue de cette fête ou durant ces journée. En voici quelques-uns :


Textes parus dans la plaquette de fête

Aidjolats

info document -  PDF - 835.2 ko

Taignons

info document -  PDF - 715.3 ko

Aimicale des Patoisaints Vadais

È y é ènne dijaine d’annèes, fâte de reyeuve aivô de novés tchaintous-es, lai tyeurâ de l’Aimicale des Patoisaints Vadais é râtè ses aictivitès. Dïnche, les concerts et théâtres qu’aivïnt tot piein de succès, sont malheyrous’ment aiyus aibaind’nès. Poétchaint, en pus des dgens d’lai tyeurâ, è y aivait pus de cent meimbres que cotisïnt annèe aiprès annèe. Mitnaint, ènne p’téte rotte se r’trove â long d’ l’annèe po djâsaie et fétaie, è Nâ, â tchâtemps, en lai Saint-Maitchïn...

Mains è n’y é p’ que d’ croûyes novèlles !

Aivô l’éde di cainton, po rechpèctaie l’airti 42 de note conchtituçhion, an ont botè chu pie ènne ouerganijâchion aivô des dgens d’ nos troès dichtricts, ensoingnaints ou patoisaints, qu’aivïnt é tiuere de sâvaie le langaidge de nos véyes dgens.
Ç’ât le « réseau patois » qu’é po michion d’aippareyie des aictivitès po les écôles et d’ainimaie des môments de patois dains les classes di Jura qu’sont ïntérèssies.
D’ènne âtre sen, des couès aiyibrès (facultatifs) sont ainco bèyies és Fraintches-Montaignes et en Aidjoûe. L’ïntérèt po ces couès é baichi. Â cmenc’ment, pus de cent éyeuves di Jura les aint cheuyés. Poquoi çoli ? Les raicodgères sont brament tchairdgis, è fât cheudre des programmes poisaints, les ensoingnaints n’saint p’ le patois. Poétchaint...

Le chite : www.djasans.ch

Poétchaint, ci chite dairait étre ïn uti po les ensoingnaints, meinme po ces que n’ saint p’ djâsaie note patois. Èl euffre ïn valmon d’aictivitès qu’sont è dichposichion des éyeuves : tchaints, p’tétes hichtoires, comptïnnes, poémes, djûes, loûenes et bïn d’âtres tchôses. Mains po rémeudre note patois, è farait ènne yeçon de patois pai snainne, è pâre chu les troès yeçons d’envirvôjnaidge. Quairante-cïntche menutes, pai p’tétes boussiattes de dieche è tchïnze menutes, tot di long d’lai snainne, po dj’asaie, djûere, tchaintaie, aippâre ènne comptïnne, écoutaie ïn trait d’eurportaidge, eurdire quéques véyes dirats... Ç’ât çoli qu’è fât, s’an veut maintni note patois.
Saites-vos qu’note chite djâsans é dje aiyu djunqu’è adjd’heû, 15 di mois de djuïn, pus de 260’000 vijites que vniant di monde entie ! Ç’ât bïn lai preuve qu’è y é d’ l’ ïntérèt po l’patois et qu’an dairait faire âtche de pus. Echpérans qu’les démairtches et les entretïns entre le cainton di Jura et lai FPCJ qu’aint yûe ces djos po étâbyi ènne convenchion vlant nos faire aivaincie.

Çaçhe de raicodge di patois : Le Voiyïn

Le Voiyïn, dâ aivri 2001, ât dev’ni meimbre de lai jurassienne sochietè d’ l’Emulâchion. Pus de trente aimoérous di patois se r’trovant quaitre côps pai annèe po djâsaie, trâdure, meu compâre note patois. Brâment d’frainçais patoisaints faint aij’bïn pairtie di Voiyïn.

Ç’te boéte que djâse : radio fréquence Jura(RFJ)

Tos les dûemoines, 35 menutes aiprès médè, è y é chu les ondes de RFJ ïn môment d’patois, ç’ât lai rédgionâ menute. È toè d’rôle, ïn Taignon, ïn Aidjolât et ïn Vadais djâsant patois po l’pus grand piaiji d’nos dgens qu’ainmant et qu’djâsant ainco patois. Des loûenes, des poémes, des trâduchons, des tchaints et aijbïn des aivijâles chu l’aictualitè, qu’se feuche polititche ou bïn âtre. An r’trove totes ces émichions de patois, chu le chite Djâsans, et çoli dâs 2009. È y é meinme ènne rediffujion tos les dûemoinnes, é dieche di soi.

Courroux, le 14 juin 2017/ df

Amicale des Patoisants Vadais

Il y a une dizaine d’années, faute de relève, la chorale de l’Amicale des Patoisants Vadais a mis fin à ses activités. Ainsi, les concerts et théâtres qui avaient beaucoup de succès, ont malheureusement été abandonnés. Pourtant, en plus des membres de la chorale, plus de cent personnes cotisaient année après année. Actuellement, un petit groupe se retrouve durant l’année pour discuter et fêter, à Noël, en été, à la Saint-Martin...

Mais il n’y a pas que de mauvaises nouvelles !

Avec l’aide du canton, afin de respecter l’article 42 de notre constitution, on a mis sur pied une organisation regroupant des personnes de nos trois districts, enseignants ou patoisants, qui ont à cœur de sauver le langage de nos anciens.
C’est le « réseau patois » qui a pour mission de préparer des activités en faveur des écoles et d’animer des moments de patois dans les classes intéressées du Jura.
D’un autre côté, des cours facultatifs de patois sont encore dispensés dans les écoles aux Franches-Montagnes et en Ajoie. L’intérêt pour ces cours a diminué. Au début, plus de cent élèves du Jura les ont suivis. Pourquoi cela ? Les enseignants sont très sollicités, il faut suivre des programmes pesants, les enseignants ne savent pas le patois. Pourtant...

Le site : www.djasans.ch

Pourtant, ce site devrait être un outil pour les enseignants, même pour ceux qui ne savent pas parler notre patois. Il offre une quantité d’activités qui sont à disposition des élèves : chants, petites histoires, comptines, poèmes, jeux, blagues et bien d’autres choses. Mais pour redonner vie à notre patois, il faudrait une leçon de patois par semaine, à prendre sur les trois leçons d’environnement. Quarante-cinq minutes, par petites séquences de dix à quinze minutes, tout au long de la semaine, pour parler, jouer, chanter, apprendre une comptine, écouter un extrait de reportage, répéter quelques vieux dires.... C’est cela qu’il faut si l’on veut maintenir notre patois. Savez-vous que notre site djâsans a déjà eu, jusqu’à ce jour, 15 juin 2017, plus de 260’000 visites ! qui proviennent du monde entier ? C’est bien la preuve qu’il y a de l’intérêt pour le patois et qu’on devrait faire quelque chose de plus.
Espérons que les démarches et les entretiens entre le canton du Jura et la FPCJ (Fédération des patoisants du canton du Jura) qui ont lieu ces jours pour établir une convention nous feront progresser.

Cercle d’étude du patois : Le Voiyïn (le Regain)

Le Voiyïn, depuis avril 2001, est devenu membre de la Société jurassienne d’Emulation. Plus de trente amoureux du patois se retrouvent quatre fois par an pour parler, traduire, mieux comprendre notre patois. Plusieurs patoisants de France voisine font aussi partie du Voiyïn.

Cette boîte qui parle : radio fréquence Jura (RFJ)

Tous les dimanches, à 12h35, il y a un moment de patois sur les ondes de RFJ, c’est la minute régionale. A tour de rôle, un Franc-Montagnard, un Ajoulot et un Vadais parlent patois pour le plus grand plaisir des personnes qui aiment et parlent encore en patois. Des blagues ou histoires amusantes, des poèmes, des traductions, des chants et aussi des avis à propos de l’actualité, qu’elle soit politique ou autre. On retrouve toutes ces émissions de patois sur le site « djâsans » et cela depuis 2009. Il y a même une rediffusion tous les dimanches, à dix heures du soir.

Courroux, le 15 juin 2017/ df

le texte pour impression

info document -  PDF - 78.8 ko

Documents joints