Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Chansons > Lés çioérattes, les tussilages ou pas d’âne
Par : Fleury LJ
Publié : 30 avril 2011

Les tussilages ou pas d’âne

Lés çioérattes, les tussilages ou pas d’âne

Lucien Lièvre, Emile Sanglard, Julien Marquis

Une chanson de Lucien Lièvre, musique d’Emile Sanglard, 1927

çioérattes, L.Lièvre E.Sanglard, partition

çiorattes, L.Lièvre E.Sanglard
çiorattes, L.Lièvre E.Sanglard -  MP3 - 2.1 Mo
çiorattes, L.Lièvre E.Sanglard

Version chantée par la chorale de l’Amicale des Patoisants Vadais, direction Denis Frund


Version harmonisée en bas de page, Julien Marquis


Lés çioérattes

1.

Pou toi mais douce aimie

Tot le long di saintie

I aie tieuyi des migats

Des roses tot ïn boquat

Refrain.

Demain, rose et migats s’raint moue.

Main mais mie pu belle ais voue !

2

En t’eufiaint ces çioérattes,

Mais taint djolie aindjatte,

I voéro dgentiment

Te faire ïn compliment.

Réf.

3

Mais i n’sais où c’mensie

Lais grante litainie

De totes tes biataies

Et de tes qualitaies.

Réf.

4

Ravoétie ces rosattes

Pu rose â tais goérdgeatte ;

Ravoéte ces migats.

Pu bians tes sïns rondlats.

Réf.

5

Pose-les tchu ton tiuer,

Et pense en s’tu que puer’

De n’avoi pu vaintt’ans

Pou t’eufie en rnême temps.

Réf.

Graphie originale respectée, édition lithographie Frossard, Porrentruy, 1927


Les tussilages ou pas d’âne

1.

Pour toi, ma douce amie,

Tout le long du sentier,

J’ai cueilli du muguet,

Des roses tout un bouquet.

2.

En t’offrant ces tussilages,

Mais si jolis angelots,

Je voudrais gentiment

Te faire un complément.

3.

Mais je ne sais où commencer

La grande litanie

De toutes tes beautés

Et de tes qualités.

4.

Regardez ces petites roses,

Ta petite gorge est plus rose.

Regarde ce muguet,

Tes seins rondelets (sont) plus blancs.

5.

Pose-le sur ton coeur

Et pense à celui qui pleure

De ne plus avoir vingt ans

Pour te l’offrir en même temps.

Graphie originale respectée, édition lithographie Frossard, Porrentruy, 1927

Traduction : Bernard Chapuis le 30 avril 2011


info document -  PDF - 762.1 ko

Paru dans Nos Pénates