Par : Fleury LJ
Publié : 10 février 2012

Sobritçhèts

Mont’gnez, quoûes d’aignés

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 10.02.2012 www.lqj.ch

« Dains l’temps, les dgens n’étïnt coégnus qu’poi yote sobritçhèt .

Jadis, les gens n’étaient connus que par leur sobriquet. » Ainsi s’exprime Jean-Marie Moine, enfant de Montignez. Notre sous-titre Mont’gnez, quoûes d’aignés joue sur le rythme et la sonorité. (Montignez, queues d’agneaux). Les sobriquets des habitants de nos villages nous plongent dans la poésie populaire.

C’est bien connu, les habitants de Alle sont Les Cras , ceux de Porrentruy Les Poûes-sèyès , ceux de Delémont Les Trissous , ceux de Saignelégier Les Latchous .

Mais qui sont Les Gueules de foué, les Tiaissèts, les Dainvois, les Bocs, les Tchaits ? Les habitants de Bressaucourt, de Cœuve, de Damvant, de Seleute et de Fontenais.

On a Les Gaiguelles à Courtételle, Les Mergats à Courfaivre, Les Tchevatcheris à Montsevelier.

Un petit tour aux Franches-Montagnes nous permettra de saluer Les Taivins aux Pommerats, Les Yemaices à Soubey et Les Lais-Dûe à Goumois.

info document -  MP3 - 1.2 Mo

info document -  PDF - 77.7 ko

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">