Par : Fleury LJ
Publié : 14 juin 2013

Lai vedètte

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 14 juin 2013

Lai scéne se pésse è Rome, tot prés di Vatican. Trâs bradyouse bédyines boyant ènne étçhéyatte de thé en lai terrasse d’ïn cabairèt.

– Moi, dit la premiere, mon pus djûene fils ât tiurie è Poérreintru. Èl ât bïn coégnu, poidé. Tiaind qu’èl entre quéqu’ paît, tot l’monde yi bèye lai main. « Bondjoué, Chire, çoli vai ? En lai r’voyure, Chire. »

– I n’aî qu’ïn boûebe, dit la douejieme, mains èl ât montè : èl ât évêtçhe. Tiaind qu’èl entre quéqu’ paît, tchétçhiun s’aippreutche, yi béje l’ainné en diaint : « Bèyietes-me vot’ b’nâchon, Monseigneur ! »

– Eh bïn, l’mïn, dit lai trâjieme que v’lait yôs çhoûere le bac, èl ât encoé montè pus hât. Fidiurietes-vôs qu’èl ât cardinal.

En lai tâle véjine, ènne daime s’botait è rire :

– Le mïn, è n’ât p’cardinal, évêtçhe ne tiurie. È mejure dous métres de hât, èl ât bronzè, èl ât bïn baiti, ran que di muchque. Â tchâtemps, en lai grôsse begnoure, les fannes se rvirant èt diant : Mon Dûe !

Le sens de la hiérarchie.


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.4 Mo

info document -  PDF - 114.1 ko

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">