Par : Fleury LJ
Publié : 11 novembre 2011

A fûe

È breûle

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 4.11.2011 www.lqj.ch

Un incendie s’est déclaré au village. Le courrier du feu parcourt les rues en soufflant dans sa coénatte . A grand-peine, la femme réveille son sapeur de mari.

– Aipparaye-me mes aifféres , dit celui-ci tout endormi.

La brave femme lui prépare sai tiulatte (son pantalon), sai vèchte, son badrie (ceinturon), son ryujaint caisque (son casque reluisant), sai pére de tchaiplès (sa paire de souliers cloutés).

– I n’peux p’y aillaie lai painse veûde , dit-il. Fais-me voûere ènne boènne sope en lai fairainne .

Rien de tel, n’est-ce pas, qu’une bonne soupe à la farine pour lutter contre les flammes.

Quand il arrive, non seulement, le sinistre est maîtrisé, mais la ferme reconstruite d ’avô des neuves étales èt peus ènne tote neuve graindge...

info document -  MP3 - 1.2 Mo
info document -  PDF - 64.8 ko


La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois/mairiaidge-in-bon-paitchi" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">