Par : Fleury LJ
Publié : 17 octobre 2014

Echange

Trocaidge

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 17 octobre 2014

Trocaidge

Vôs aitchtèz ènne véture tchie Zalando ou bïn en Lai Redoute, vôs l’éprôvèz bïn paîj’ment en l’hôtâ.

S’èlle vôs vait, vôs lai voidgèz. S’èlle ne vôs vait pe, vôs peutes lai rtoénaie ou bïn lai troquaie. D’aivô les afaints, çoli ne s’pésse pe dïnche.

L’Eulalie ât rveni d’lai matèrnitè d’aivô ïn p’tèt boûba. Èlle l’é botè è dremi po lai neût dains la tchaimbre de son frére, le Tchélat. Â moitan d’lai neût, l’afnât s’ât botè è pûerai, è pûeraie aidé pus foûe. È n’r’âtait pus d’pueraie.

Le Tchélat, qu’ât ïn dremou, s’ât révoiyie. Èl entre dains l’poiye de ses poirents.

- Mére, è y é le p’tèt que pûere, è m’é révoyie.

Lai mére vïnt tot comptant.

- Ci poûre petèt, èl ât tot mô. I veus l’tchaindgie.

- Oh bïn, Mére, s’te l’tchaindges, t’en pârés yun que n’breûye pe.


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.7 Mo

Échange

Vous achetez un vêtement chez Zalando ou à La Redoute, vous l’essayez tranquillement chez vous.

S’il vous va, vous le gardez. Sil ne vous va pas, vous pouvez le retourner ou l’échanger. Avec les enfants, ça ne se passe pas comme ça.

Eulalie est revenue de la maternité avec un petit garçon. Elle l’a mis dormir pour la nuit dans la chambre de son frère Charles. Au milieu de la nuit, le bébé s’est mis à pleurer, à pleurer toujours plus fort. Il n’arrêtait plus de pleurer.

Charles, qui est un dormeur, s’est réveillé. Il entre dans la chambre de ses parents.

- Maman, le petit pleure, il m’a réveillé.

Lai mère vient aussitôt.

- Le pauvre petit, il est tout mouillé. Je vais le changer.

- Oh alors, Maman, si tu le changes, tu en prendras un qui ne crie pas.


La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">