Par : Fleury LJ
Publié : 7 décembre 2012

Prière à saint Nicolas

Prayiere â Bon sïnt Colas

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 7 décembre 2012.

Bon sïnt Colas, di hât di cie, vôs voites tot ce que s’pésse ch’lai tiere. Vôs me cognéchèz : i m’aippeule Colas cment vôs, cment mon pére èt peus cment mon papon. An m’dit le p’tèt Colas tchie l’Grôs. Vôs saites tot, an ne peut ran vôs coitchie. Tot ât grayenè dains vot’ feuyat. I n’seus p’aivu aidé saidge. I é tyirie lai tchoupe en mai soeuratte, I é caillolè çte crevûere de tchïn. I é dit bïn svent des mentes, i é meinme boussè des saicres, yè, tot cment mon pére tiaind qu’èl ât graingne.

Bon sïnt Colas di cie, vôs m’poidgenn’rèz. Vôs étes aivu afaint aiche bïn. Chûr qu’vôs n’étïns p’saidge tos les djoués. Vôs m’appoétch’rèz ci p’tèt tchvâ d’bôs. I yi bott’ré ènne yongue fasce. I veus m’aimujaie cment ïn fô.

Bon sïnt Colas, dites yi voûere en vot’compaignon, çtu qu’nôs faît aidé pavou, qu’è voidgeuche ses roûetes po des p’nies.

Le petit Colas, fils de Colas, s’adresse au grand saint Nicolas, lui avoue ses faiblesses et lui exprime ses désirs.


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.5 Mo

info document -  PDF - 90.7 ko

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">