Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Fôles, contes, nouvelles > L’ métra, lai môtre è pe le r’leudge.
Publié : 25 juin 2018

Le dressoir, la montre et puis l’horloge

L’ métra, lai môtre è pe le r’leudge.

L’ métra, lai môtre è pe le r’leudge.

In djoué qu’ èlle r’veniait en l’ hôtâ,
Ènne djûene fanne â poiye s’ ât enf’lèe.
Èlle boté sai môtre chus ïn câre di métra,
D’vaint d’ s’ allaie r’tchaindgie po tieûj’naie.

L’ ordyouse môtre ècmencé son hichtoire.
Èlle aivait regu’nè tot poitchot dains lai vèlle,
An aivait aivu bïn pavou d’ lai l’chie tchoire,
C’était lée lai moiyou, c’était lée lai pus bèlle !

Bïntôt le véye r’leudge, dains lai tchaimbre d’ â long,
Tot bal’ment fsé ché côps résounaie.
L’ métra dié en lai môtre : i crais qu’ i aî réjon,
I n’ seus p’ sodge, mains i n’ t’ aî p’ ôyi soinnaie !

J-M. Moine