Par : Fleury LJ
Publié : 9 juin 2012

Le prix d’une injure

Lai côtandge d’ènne croûeye raîjon

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 8.06.2012 www.lqj.ch

Catherinette est traduite en justice pour avoir injurié sa voisine.

Lai scéne se pésse â tribunâ de Poérreintru. Le djuge en lai Tiaitrinatte : – Vôs étes aitiujèe d’aivoi traitè vot’ véjine de véye vaitche. Les témoins sont li, dains lai salle. Ât-ce que vôs r’cognâtes les faits ?

– Mains ô, Môssieur l’Djuge. Et peus, i n’le regrette pe. Ç’ât tot ç’qu’èlle méritait.

– Eh bïn, vôs en étes po vingt francs. En ci temps-li, an poéyaît encoè s’cordaie ènne audience â tribunâ. Çoli n’était p’se tchie.

– Vingt francs ! que dit lai Tiaitrinatte. I peus yi r’dire encoé ïn côp po le meinme prix ?

– S’vôs vlèz.

Lai Tiaitrinatte sort dous bés biats tot neus d’sai boéchatte et se vire voi sai véjine :

– Eh bïn, véye vaitche ! Tenites, Môssieur l’Djuge, voili quarante francs. Nôs sons quittes.

info document -  MP3 - 1.4 Mo

info document -  PDF - 129.4 ko

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">