Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Pièces de théâtre et sketches > Théâtre des patoisants : Les Aidjolats tchu les lavons ! Charmoille (...)
Publié : 7 février

Théâtre des Aidjolat, Charmoille 2018

Théâtre des patoisants : Les Aidjolats tchu les lavons ! Charmoille 2018

Les Aidjolats reprennent feu et brûlent les planches !


Aritcle paru dans le Quotidien Jurassien du 10 janvier 2018


info document -  PDF - 217.5 ko

Les « lôvrèes » à la gloire du patois sont annoncées !

C’est imminent : les Patoisants remontent sur les planches !
Comme toute société, l’Amicale des Patoisants d’Ajoie et du Clos du Doubs termine le cycle annuel de ses activités par sa plus emblématique manifestation : les lôvrèes. On s’est habitué, au cours de ses trente-cinq années d’existence, à ce rythme fait de productions diverses : inaugurations, aubades dans des homes, messe célébrée par le chanoine Oeuvray, où tout se déroule en patois... L’année 2017 fut en outre celle de la grande Fête romande et internationale des patois romans à Yverdon. Au cours de celle-ci, l’Amicale s’est vu confier, pour 2021, l’organisation, à Porrentruy d’une rencontre identique.

Les lôvrèes de ce début d’année sont un moment privilégié et le gage d’un attachement permanent à illustrer ce beau langage qu’est notre patois.
La Chorale, sous la direction de Bernadette Fleury, soutenue au piano par Martine Caillet, interprétera une demi-douzaine de chants en ouverture de rideau. Pour le dernier chant, les élèves du cours de patois et une phalange d’enfants de la Baroche monteront aussi sur scène. Quant à la pièce de théâtre, « Lés Miraîçhes de l’Aimoué », elle promet les plus belles envolées, les mimiques les plus goguenardes et un suspense permanent. Imaginons ce qui peut se produire quand un travailleur, dans la force de l’âge, se fait virer de son emploi parceque l’usine est en faillite... La reconversion n’est pas évidente, mais la solution retenue, l’ouverture de chambres d’hôtes, promet les situations les plus inattendues.

Composée d’acteurs rompus à l’exercice et d’une brochettes de nouveaux venus, la troupe, sous la direction de Madeleine Racordon et de plusieurs acolytes, est à l’oeuvre depuis plusieurs mois. C’est à Charmoille, comme l’an passé, qu’à sept reprises les Patoisants vous donnent rendez-vous. La première est agendée au dimanche 28 janvier à 15 heures ; suivront les séances du 30 janvier, 1, 3, 4, 5 et 7 février 2018. Quelques tables dressées comme d’habitude permettront à ceux qui le désirent de prolonger quelque peu la soirée. Réservations au 032/426.60.20, (du lundi au vendredi, de 16 heures à 18h15). L’heure de début du spectacle ne souffrira aucun retard... Qu’an se l’dieuche !

article paru dans LQJ du 3 février 2018 :


enregistrement en continu

info document -  MP3 - 207.4 Mo