Par : Fleury LJ
Publié : 23 novembre 2012

A l’école

En l’écôle

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 23 novembre 2012.

Le boûebe de çt’Arseinne r’veniait de l’écôle en pûeraint.

– Qu’ât-ce que t’és, mon grôs ? demainde le pére. – Le régent m’ât aidé d’chus. È m’demainde aidé âtçhe de malaîgie. I n’serôs yi répondre, ou bïn i m’fos d’dains, les âtres riant èt peus l’régent me gremoine.

Aiprés l’dénaie, mon Arseinne é pris son boûebe èt peus ès sont paitchis è l’écôle.

– Qu’ât-ce que ç’ât qu’ci commerce ? que dit l’ Arseinne â régent.

– Mains, mon poûere hanne, vot’boûebe, è n’sait ran di tot, que çoli fait pidie. Tenis qu’i vôs montreuche. Dis voûere, mon p’tèt, çoli faît cobïn yun èt peus yun ?

L’afaint se r’vire voi son pére :

- Te vois,Pére, è rècmence !

Le fils d’Arsène a pris l’école en grippe. Le père veut des explications.

– Qu’est-ce qui se passe avec mon fils ? – Mais, mon pauvre homme, votre fils ne sait rien, une pitié. Tenez que je vous montre. Dis donc, mon ami, cela fait combien, un plus un ?

Se tournant vers son père, le gosse s’écrie : « Tu vois, Papa, il recommence. »


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.5 Mo

info document -  PDF - 100.3 ko

La même histoire filmée avec des enfants de Lajoux

Voir directement le film Ïn paure afaint, un innocent

cliquer sur le triangle play, en bas de la fenêtre, à gauche et attendre quelques secondes


La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">