Par : Fleury LJ
Publié : 1er décembre 2015

Au voleur !

 laidre !

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 19 septembre 2014

 laidre !

Çte Rosalie é d’l’aivaince po pare son train po Cordgenaie. Èlle entre tchie Werth. Èlle commainde ïn thé d’aivô ènne golgoyatte. Èlle prend lai feuille di djoué èt peus èlle se bote è yére. « Lai diaîdge di cainton aiptchit. Les vouls sont en hâsse. D’moérèz vidgilaints. Les lâdres sont aidrèts. Méfietes-vôs d’ces sèrvégeâles incoégnus que s’appreutchant d’vôs. Dains les caibairèts, n’accreutchietes pe vot’ sait â dochie d’lai sèlle, ne vot’ mainté. Ne léchietes pe trïnnaie vot’ boéche ch’lai tâle, ne vos breliçhes. Voidgèz aidé vot’ butïn â long d’vôs. »

Tot poi ïn bé côp, èlle rite en lai tchoûere. Èlle y d’moére ïn grant bout d’temps. Tiaind qu’èlle revïnt, èlle vait s’sietaie en ènne âtre tâle. Ïn bé djûene hanne yi d’mainde dgeintiment : 

« Daime, ç’ât en vôs, ces breliçhes ? »

- Bïn chûr que ç’ât mes breliçhes.

- Èt peus ci mainté ?

- Ç’ât l’mïnne.

- Èt peu ci sait ?

- Mon Dûe, mon sait, d’avô tos mes sôs, mon biat. Â ch’coué ! Â laidre ! Â laidre !


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.3 Mo

Au voleur !

Rosalie avait de l’avance pour prendre son train pour Courgenay. Elle entre chez Werth. Elle commande un thé avec une pâtisserie. Elle prend le journal et se met à lire. « La police cantonale avertit. Les vols sont en augmentation. Restez vigilants. Les pickpokets sont habiles. Méfiez-vous des inconnus attentionnés qui s’approchent de vous. Dans les cafés, n’accrochez pas votre sac au dossier de la chaise, ni votre manteau. Ne laissez pas traîner votre porte-monnaie sur la table, ni vos lunettes. Conservez toujours vos effets près de vous. »

Tout à coup, elle court aux toilettes. Elle y reste longtemps. Quand elle revient, elle va s’asseoir à une autre table. Un beau jeune homme lui demande gentiment : 

« Madame, c’est à vous ces lunettes ? »

- Bien sûr que ce sont mes lunettes.

- Et ce manteau ?

- C’est le mien.

- Et ce sac ?

- Mon Dieu, mon sac, avec tous mes sous, mon billet. Au secours ! Au voleur ! Au voleur !


La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">