Par : Fleury LJ
Publié : 2 décembre 2011

Le laividjâse

Allô, allô

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 2.12.2011 www.lqj.ch

Le téléphone est d’apparition relativement récente. Les aïeux de nos aïeux ne connaissaient ni le mot ni la chose. Quant au répondeur ...

A ce propose, se reporter à Djâsans du 9 septembre. Jean-Marie Moine, dans son glossaire français-patois, propose laivirétonnou pour le répondeur et donne l’exemple suivant :

Tiaind qu’èl ôt l’laivirétonnou, è raiccretche le laividjâse.

Quand il entend le répondeur, il raccroche le téléphone.

Laivi est un préfixe patois qui correspond à télé. Laividjâse se décompose donc en laivi (loin) et djâse (parle).

Dans laivirétonnou , on retrouve le réton (écho). L’réton t’é réponju. L’écho t’a répondu.

On voit par cet exemple que notre patois dispose encore d’assez de ressources pour forger des mots nouveaux.

A partir du préfixe laivi , l’auteur du glossaire a formé laivipoètche , téléphérique ; laivivoit , télescope ; laiv’imaîdge , télévision.

Chez l’Ugéne (Michel Choffat), l’avion devient ïn oûejé d’fie, un oiseau de fer. Quoi de plus poétique ?

info document -  MP3 - 1.2 Mo

info document -  PDF - 62.3 ko


La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois/mairiaidge-in-bon-paitchi" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">