Publié : 5 février

Denis Frund, RFJ 27 janvier 2019

Radio Fréquence Jura RFJ

Rubrique en patois du 27 janvier 2019

Thème : La reconnaissance fédérale du patois jurassien

info document -  MP3 - 5.1 Mo

Traduction en français de l’émission en patois du 27.01.2019, sur les ondes de RFJ.

Amis du patois, bonjour ! Encore une fois, je vous souhaite une bonne année 2019. J’espère que vous avez bien passé et bien profité de ces fêtes et que vous avez bien commencé cette nouvelle année, avec enthousiasme et plein de bonnes résolutions.

Pour notre patois jurassien, et on doit s’en réjouir, une importante décision a été prise par le Conseil Fédéral en décembre dernier. Dès maintenant, notre patois est reconnu en tant que langue, au même titre que les autres patois de Romandie, qui eux sont issus de la langue d’Oc. Qu’est-ce que cela changera pour nous, patoisants ?
Eh bien, je pense que c’est à la FPCJ en collaboration avec notre gouvernement, de donner davantage de place à la langue de nos ancêtres, surtout dans les écoles. Je sais bien que ce n’est pas facile, mais je crois que l’on peut mieux faire, sans minimiser ce qui est déjà entrepris actuellement.
L’autre jour, je me suis laissé dire qu’au Luxembourg, dans des classes semblables aux nôtres, on parlait 4 langues : le français, l’allemand, l’anglais et le luxembourgeois, une espèce de patois. Alors, si cela se pratique chez eux, pourquoi on ne ferait pas de même chez nous ? Si l’on veut vraiment maintenir et sauver notre patois, comme le dit l’article 42 de notre Constitution, il faut en faire davantage.
Quarante-cinq minutes par semaine, sans modifier la grille horaire, et avec l’aide du site « Djasans », surtout pour les enseignants qui ne parlent pas notre patois. Ces 45 minutes réparties en petites séquences ludiques, tout au long de la semaine et qui seraient placées dans les 3 leçons d’environnement, sans que cela ne coûte un sou au canton. Je suis persuadé qu’avec la ferme volonté de maintenir notre patois, cela est possible. Je m’engage à traduire ce que je viens de dire sur les ondes de RFJ – c’est ce que je suis en train de faire – et à l’envoyer au ministre des écoles et au président de la FPCJ.

La suite de l’émission ne concerne pas cet objet.

Delémont, le 26 janvier 2019.
Denis Frund

NB. Lire en page 8, le texte paru dans le coffret Patois jurassien, langue et culture, sous le titre : Promotion du patois. (septembre 2002)