Publié : 21 août 2015

Mon voisin, c’est un renard

Mon véjïn, ç’ât ïn r’naid

Paru dans LQJ du 21 août 2015

Mon véjïn, ç’ât ïn r’naid

Ces expressions qui font référence aux animaux :

Ç’ât d’lai miedge de p’tèt l’oûejé. / Èl ât boqué c’ment ïn aînne. / Mai bionde ât réchâle c’ment ïn aigné. / Çtu-li, èl ât fie c’ment ïn môtretiu. / S’te l’aivaîs vu ch’vantzaie c’ment ènne lievre. / I aî dremi c’ment ïn yoûere.

Eurvenians en nos motons. / È n’ fât p’ nayaie l’ poûechon. / È breûye c’ment ïn ptôs. / Ce n’ât pe és véyes sindges qu’an aipprend è faire les grïnmaices. / Bânitçhat c’ment ènne târpie. / Pâre le toéré poi les écoûenes. / Aitieuds, taîd-tieud ! T’és bâlmou c’ment ènne cocréyate.

I seus t’aivu eurci c’ment ïn tchïn chus ïn djûe d’ gréyes. / Râte d’aigrotaie*. Te tçhies lai p’tète béte ou bïn quoi ? / I grule. I aî lai tchie de dgerènne.

È n’fât djemaîs rittaie aiprés dous lievres en lai fois. / È r’fait son peut meûnèt. Quée motche l’é pityie ? / Èl ât d’ nové montè chus ses grants tchvâs. / È tchainte di maitïn â soi. Èl ât dyaî c’ment ïn coinuson. / Ne t’ réfie p’ dechus. È t’veut paiyie tiaind les dgerènnes airïnt des dents. Èl é d’âtres tchaits è foûetaie.

I n’y aî ran compris. Ât-ce di laîd ou bïn di poue ?

* ’aigrotaie ou dichputaie, disputer, ergoter


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.7 Mo

Mon voisin, c’est un renard

Ces expressions qui font référence aux animaux :

C’est de la crotte de petit oiseau, c’est une bagatelle. / Il est têtu comme un âne. / Ma bonne amie est douce comme un agneau. / Celui-là, il est fier comme un paon. / Si tu l’avais vu filer comme un lièvre. / J’ai dormi comme un loir.

Revenons à nos moutons. / Il ne faut pas noyer le poisson. / Il hurle comme un putois. / Ce n’est pas aux vieux singes qu’on apprend à faire les grimaces. / Myope comme une taupe. / Prendre le taureau par les cornes. / Avance, traînard ! Tu es lent comme un escargot.

J’ai été reçu comme un chien sur un jeu de quilles. / Cesse de disputer. Tu cherches la petite bête ou quoi ? / Je tremble. J’ai la chair de poule.

Il ne faut jamais courir deux lièvres à la fois. / Il refait sa trogne. Quelle mouche l’a piqué ? / Il est de nouveau monté sur ses grands chevaux. / Il chante du matin au soir. Il est gai comme un pinson. / Ne t’y fie pas. Il te payera quand les poules auront des dents. Il a d’autres chats à fouetter..

Je n’y ai rien compris. Est-ce du lard ou du cochon ?

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">