Par : Fleury LJ
Publié : 3 mai 2009

Un rappel de la Constitution jurassienne

En résumé, le projet Djâsans répond à la volonté exprimée dans la Constitution jurassienne.

La Constitution jurassienne, dans son article 42 stipule :

Activités culturelles

Art. 42

1 L’Etat et les communes soutiennent les activités culturelles dans le domaine de la création, de la recherche, de l’animation et de la diffusion.

2 Ils veillent et contribuent à la conservation, à l’enrichissement et à la mise en valeur du patrimoine jurassien, notamment du patois.

3 Ils favorisent l’illustration de la langue française.

Le projet Djâsans se propose d’en être l’un des outils.

Il présente l’avantage de créer un lien entre un patrimoine à valoriser et une éducation qui intègre les moyens de communication actuels.

Il permet de dégager une image claire de la situation du patois jurassien aujourd’hui : qui le parle, qui le comprend encore ?

Il rassemble des documents, imprimés et audiovisuels, et les met directement à disposition du public, sous une forme qui en assure également l’archivage.

Il marque la volonté des autorités cantonales de soutenir les activités qui sauvegardent et dynamisent le patois.

Il installe une collaboration active entre les associations des patoisants, la Fédération jurassienne des patoisants et le Département Formation, culture et sports.

Il crée des ponts entre les générations, des occasions de rencontres et de transmissions de savoirs oraux.