Publié : 17 juin

Michel Choffat, l’Ugène, RFJ 16 juin 2019

Radio Fréquence Jura RFJ

Rubrique en patois du 16 juin 2019,

Auteur : Michel Choffat, l’Ugène

Thème : Histoire du Jura, résumé, sixième partie

le quarantième anniversaire de la République et canton du Jura

info document -  MP3 - 13.8 Mo

Ïn pô d’hichtoire de nôt câre de tiere (çhéjieme paitchie/16.6.19)

L’premie di mois de djanvrie 1979, lai Répubyique èt Cainton di Jura ât entrèe en chuprâtè (souveraineté). Ç’ât po çoli que nos féterains dains 2, 3 djoués, lo 40e. Dâli poquoi n’pe aivoi fétè lo 1 de djanvrie ? Tot sïmpyement poéche que nôt’ tronche (victoire) nos lai fétans lo 23 d’djuïn ! Tiu ât-ce que s’raippeule d’aivoi fétè lo 1 de djanvrie 1979… ? Mains de chur, nos que n’sons pus tot djuenes, nos s’seuvnians di 23 d’djuïn 1974 ! È pieûvait lai tchie-bridâ (liberté). Lés dgens puerïnt (pleuraient) de djoue, ès tchaintïnt, ès youquïnt (dansaient), ès fétïnt enfïn lai tchi-bridâ eurtrovèe…

An aivait faît ïn fue dvaint lai mâjon d’vèlle è Poérreintru èt an y’ont tieût dés aindoéyes (saucisses). Èt lai féte é durie ènne snainne, dains quâsi tos nôs vlaidges ! Mains tot’ lés bèlles tchôses aint ènne fïn. Dâli, èl é bïn fayu remboérlaie (se remettre au travail). Èt peus èl é fayu aippâre è s’pâre en main. Nos étïns aidé dains l’oppôjichion èt tot d’ïn cô nos se rtrovïns d’l’âtre sen ! Qué tchaindgement !

Po ècmencie, èl é fayu botaie en piaice ènne Conchtituainte qu’é ouedjnè (élaboré) lai Conchtituchion.

Dains son premie l’airti, èl ât graiyenè : Lai Répubyique ât ïn démocraititçhe èt sochiâ l’État fondè tchu lai fratrenitè.

Èlle frome ïn chuprâ (souverain) cainton de lai Confédérachion chuiche. 

Pus loin, en l’airti 42, an peut yére : « L’État èt lés tieûmenes sôtniant lés tiulturâs l’aictivitès dains l’aicéne (domaine) de l’orine (création), d’l’eurtçhrou (recherche), de l’ainimâchion èt de lai diffujion.
Ès voidjant (veillent) èt émant (contribuent) en lai répraindge (conservation), en l’enrétchéchment èt en lai mije en valou di jurachien paitrimoinne, ch’péchiâment di patois.

Voili poquoi adj’d’heû l’Cainton sôtïnt lés aictivitès di patois…

Mains po en rveni en l’Hichtoire, an peut dire qu’an n’s’en ât pe mâ tirie ! An peut meinme dire que ç’ât putôt bïn, mâgrè 2, 3 tieûsains. Èt peus de chur, sains nôt’ Cainton, nos n’en srïns pe laivoù nos en sons : Lai Transjurane, lés écôles, l’éconanmie, èt peus tot l’réchte…

Bïn chur, yün d’nôs grôs tieûsain demoére lai vèlle de Môtie. È fât dâli que nos n’lés rébieuchïns pe ; nôs tiûres de Jurachiens nos l’raippeulant tos lés djoués…
Dâli, i vos veus tchaintaie, tchu l’ouere de « Lai Raurachienne », Tchaintans ensoéne, de Bernard Chapuis.

Bon duemoinne….. boinne féte en tus

info document -  PDF - 392 ko

Autres versions de la Rauracienne

La Rauracienne, Denis Frund, Danielle Miserez, Bernard Chapuis

La Rauacienne chantée par les enfants du Bémont et la partition du coffret patois