Publié : 27 septembre 2018

François Busser raconte le temps passé

Sous la rubrique patois roman

Pauvres, mais courageux aussi bien
Paiv’rous, mains coéraidgeous âch’bïn

Mon Oncle
Mon Onçhiot

Autour de l’alambic
Âtouè de l’ailaimbic