Par : Fleury LJ
Publié : 9 décembre 2014

Denis Frund, RFJ 7 décembre 2014

Radio Fréquence Jura RFJ

Rubrique en patois du 7 décembre 2014

Auteur : Denis Frund

Thème : St Nicolas

info document -  MP3 - 4.8 Mo

Saint Nicolas

Cés qu’ne l’aint p’ trévu (vu)

Tiaind vés le soi soénnant les cieutches,

Ç’ât qu’èls eunent les eûyes dains yos baigattes.

Poch’que les afaints, loûes tos (trétu), l’aint vu.

Prïnce de sondge et de foétchune

Traivoichaint l’cie chuperb’ment

Aivô sai béte en daimant

Et son mainté de çhaî d’yune.

**

De sai gâtche main, è tïnt des riemes

Et d’sai droiète main, ïn lot de djotats, de bibis

En lardgie bô, en câtchon-piere.

Èl en é piein trent’ p’nies,

Èl en é piein vinte saits de toiye,

Et an préteind qu’dains tchéque yeûtchïn

Èl en é piein troès cents dyeugnies.

Dïnche lèchtè, s’en vait tchairdgie,

Pai les tchmïns des lardgies sois.

Et les djotats tchoiyant c’ment grâle

Dains les hôtâs euvris. Poétchaint,

Piep’ènne aroiye ne les ôt

Frôlaie les murats de loutes çhailes bruts.

**

Et les afaints s’en vint là-d’vaint

C’ment en cortége et en pairâde

Motraie dyaîment és caim’rades

Les novés djotats r’cis pai valmons.

**

Traduction en patois jurassien (vadais) du poème d’Emile Verhaeren

Denis Frund, le 3.12.2014


Saint Nicolas

Ceux qui ne l’ont pas aperçu

Quand vers le soir sonnent les cloches,

C’est qu’ils eurent les yeux en poche.

Mais les enfants, eux tous, l’ont vu,

- Prince de rêve et de fortune –

Traversant l’air superbement

Avec sa bête en diamant

Et son manteau de clair de lune.

De sa main gauche, il tient des fouets

Et de sa main droite, un lot de jouets

En bois léger, en carton-pierre.

Il en a plein trente paniers,

Il en a plein vingt sacs de toile,

Et l’ont prétend qu’en chaque étoile

Il en a plein trois cents greniers.

Ainsi lesté, s’en va chargé,

Par les chemins des soirs légers.

Et les jouets tombent comme grêle

Dans les foyers ouverts. Pourtant,

Nulle oreille ne les entend

Frôler les murs de leurs bruits frêles.

Et les petits s’en vont là-bas,

Comme en cortège et en parade,

Montrer gaiement aux camarades

Les jouets nouveaux reçus par tas.