Par : Fleury LJ
Publié : 25 avril 2014

Jolidon, carton i, textes

Jean-Paul Prongué

i) Inventaire du « Carton Textes (V. Classeur G) »

« Textes 1 ». 32 pages

info document -  PDF - 2.6 Mo

Page 1. « Le tchenne en Aidjoue ». Texte patois incomplet, dactylographié, écriture ordinaire, sans traduction. Certainement tiré de l’article de Camille Courbat dans les « Actes « de 1924, p. 113-116.

Pages 2-3. « Chanson des garçons », couplet 1-8, manuscrite, en patois, écriture ordinaire sans traduction, non signée.
Page 4. « Suite de 645 et sq. (Guélat) ». Texte de François-Joseph Guélat, en marge de son glossaire ( ?), dactylographié, en patois, écriture ordinaire, sans traduction. Considérations intéressantes et moralisatrices sur la non-accession du Jura dans la Confédération en tant que canton après 1815.

Pages 5 et 8. « Le diaîle â môtie ». Texte en patois dactylographié, écriture ordinaire, sans traduction, signé de Jules Surdez.

Pages 6-7. « Historiettes ». Texte en patois d’Undervelier, dactylographié, écriture partiellement phonétique, sans traduction, recueilli en 1950 chez Léon Beuchat, né en 1886.

Page 9. « Historiette ». Texte en patois de Vicques, dactylographié, en écriture phonétique, sans traduction, recueilli chez Valère Charmillot, né en 1877 à Vicques.

Pages 10-32. « Quand le nid est brisé ». Pièce de théâtre en français, dactylographiée. Drame campagnard de Djoset Barotchèt (?). La pagination est incomplète, parfois inexacte, le début semble manquer. Les personnages sont Abel, Marie, Yodo et Eglantine. La version patoise figure en partie dans le fonds Jolidon (Carton M, « Cahier bleu. 13. Dez 1950 », p. 1-12).

« Textes 2 ». 46 pages

info document -  PDF - 3.7 Mo

Page 1. Texte en patois de Coeuve de la parabole de « L’enfant prodigue », manuscrit, en écriture presque ordinaire, sans traduction, de la main de Robert Jolidon.

Pages 2-7. « Le jambon ». Pièce de théâtre de Paul Noël Husson, en français, dactylographiée, se déroulant chez des paysans d’Ajoie.

Pages 8-9. « Parabole de l’enfant prodigue », en patois, manuscrite, écriture ordinaire, no signée et sans autres précisions. Elle n’et pas de la main de Jolidon.

Pages 10-11. « L’ichtoire de l’afin prodigue ». Texte patois de la parabole, manuscrit, en écriture ordinaire. Sans signature, ni précisions complémentaires. Il n’est pas de la main de Jolidon.

Pages 12-13. Texte dactylographié, en français, de la parabole de « L’enfant prodigue », en 32 versets, sans autres précisions.

Page 14. « Parabole de l’enfant prodigue ». Texte dactylographié, incomplet, en patois, écriture ordinaire, sans traduction, sans autres précisions.

Pages 15-16. « Parabole de l’enfant prodigue », dactylographié, en patois, écriture phonétique incomplète, sans autres précisions, en double exemplaire.

Pages 17. « Patois de Coeuve (Ajoie) ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », en 32 versets, dactylographié, écriture ordinaire,, sans autres précisions.

Page 18. « Parabole de l’enfant prodigue (patois de Coeuve) ». Texte en patois de la parabole, dactylographié, écriture phonétique, sans autres précisions.

Page 19. « Patois de Saint-Brais (Franches-Montagnes) ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », en 30 versets, (incomplet ?), dactylographié, écriture très partiellement phonétique, sans autres indications.

Page 20. « Parabole de l’Enfant prodigue en patois de Bonfol (Ajoie) ». Texte en patois, versets 11-30, dactylographiés, écriture partiellement phonétique, sans autres indications.

Page 21. « Patois de Boncourt (Ajoie) ». Parabole de « L’enfant prodigue » en patois, versets 11-31, dactylographiée, écriture ordinaire, sans autres précisions.

Pages 22-23. « Patois des Franches-Montagnes ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », versets 11-32, dactylographié, écriture ordinaire, recueilli par Joseph Stalder ( ?). Traduction française incomplète. Texte peut-être tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Pages 24-25. Texte incomplet de la parabole de « L’enfant prodigue », en patois de Delémont ( ?), versets 29-32, dactylographié, écriture phonétique bizarre. Traduction en français, versets 11-32. Notes explicatives sur la prononciation.

Page 26. « Patois de Corban (Val Terbi) ». Parabole de « L’enfant prodigue » en patois, versets 11-31, dactylographié, écriture phonétique, sas autres indications.

Page 27. « Patois de l’ancienne Montagne des Bois (Franches-Montagnes) ». Texte de la parabole de « L’enfant prodigue » en patois, versets 11-31, dactylographié, écriture partiellement phonétique, sans autres indications.

Page 28. « Patois de Vendlincourt (Ajoie) ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », versets 11-32, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications.
Pages 29-30. « Patois de Damvant (Ajoie) ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », versets 11-32, dactylographié, en écriture ordinaire, donné par Joseph Juillard, sans autres indications. Autre version, ou la même ?, en écriture phonétique, sans autres indications.

Pages 31-32. « Patois d’Orvin (Courtelary) ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », versets 11-32, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications.

Pages 33-34. « Patois de Romont (Courtelary) », texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », versets 11-32, dactylographié, écriture ordinaire ou presque, sans autres indications.

Pages 35-36. « Patois de Lamboing (Neuveville) », texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », versets 11-32, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications.

Pages 37-45. « Patois de Plagne (Courtelary) ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », versets 11-32, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications. Variantes finales incomplètes en diverses écritures, intentions peu compréhensibles.

Page 46. Parabole de « L’enfant prodigue » en patois franc-montagnard, dactylographié, écriture phonétique non complétée à la main (…), texte incomplet. Travail de Jules Surdez, le patois étant celui du Cerneux-Godat comme indiqué en note finale.

« Textes 3 ». 26 pages

info document -  PDF - 2.1 Mo

Page 1. « Le diaîle â môtie », de Jules Surdez, en patois du Clos du Doubs. Texte dactylographié, écriture ordinaire, sans traduction.

Pages 2-3 « Djain Djaitche et ses doues fannes ». Texte en patois, dactylographié, écriture ordinaire, sans traduction, signé « In Vadais ».

Pages 4-5. « Aimi Antoine », lettre en patois, dactylographiée, écriture ordinaire, sans traduction, signée « Djoset le Mentou ».

Page 6. « Historiettes », en patois d’Undervelier. Texte en patois, dactylographié, écriture ordinaire mais destinée à être complétée de signes phonétiques, sans traduction, recueilli en 1950 chez Léon Beuchat, né en 1886.

Page 7. « Historiettes ». Texte en patois de Vicques, dactylographié, écriture ordinaire mais destinée à être complétée de signes phonétiques, sans traduction, recueilli chez Valère Charmillot, de Vicques, né en 1877.

Page 8. « Historiettes ». Texte en patois d’Undervelier, dactylographié, écriture phonétique, sans traduction, recueilli en 1950 chez Léon Beuchat, né en 1886.

Page 9. « Fôle de l’afaint élairdgu ». Parabole de « L’enfant prodigue » en patois de Bonfol, dactylographiée, écriture phonétique, transcrit par Jules Surdez chez Amélie Surdez-Macquat, née à Bonfol en 1879.

Page 10. « Parabole de l’enfant prodigue », en patois de Vicques. Texte dactylographié, écriture phonétique, sans traduction, recueilli en 1951 chez Mme Rio-Fromaigeat, de Vicques.

Page 11. « Lai fôle de l’afaint d’élairdgiève son bïn ». Parabole de « L’enfant prodigue » en patois du Cerneux-Godat, dactylographie écriture phonétique, sans traduction, recueillie au Cerneux-Godat par Jules Surdez.

Page 12. Parabole de l’enfant prodigue ». Texte en patois de Mettemberg, dactylographié, écriture phonétique, sans traduction, sans autres précisions.

Pages 13-14. Ai Montsev’lie ». Texte en patois, manuscrit, en écriture phonétique, avec traduction incomplète, recueilli en 1937 chez Adrien Chételat, né en 1898. Détails sur les coutumes locales.

Pages 15-20. « A Paimont an f’sait les nuef ». Texte en patois de Montsevelier, manuscrit, écriture phonétique, avec traduction, recueilli en 1937 chez Albert Cattin, né en 1913.

Pages 21-25. « Enne lôvraie manquèe ». Texte en patois de Montsevelier, manuscrit, écriture phonétique, sans traduction, recueilli en 1937 chez François Chételat, né en 1919.

Page 26. Remarque linguistique en allemand sur les patois de Vermes, Rebeuvelier et Mervelier, peu différents l’un de l’autre.

« Textes 4 ». 46 pages

info document -  PDF - 3.7 Mo

Pages 1-6. « Questionnaire ». Versions patoises des phrases-types du « Glossaire », en patois de Pleigne, manuscrites, en écriture ordinaire, sans autres indications. Phrases 1-17 et 23-85.

Pages 7-14. Glossaire alphabétique français-patois (standard du « Glossaire » ?), écriture manuscrite. Les termes patois sont transcrits en écriture phonétique. Il est possible que ce patois soit celui de Courrendlin. L’écriture semble être celle de Robert Jolidon.

Pages 15-46. Pièce de théâtre en français, de 4 actes, probablement « Quand le nid est brisé ». Les rôles sont ceux de Marie, d’Abel, d’Eglantine, de Yodo. Dactylographié, écriture ordinaire. La version française est plus importante que la version patoise. Annotations de la main de Robert Jolidon. Le texte n’est pas complet (manque la page 15 de la version française).

« Textes 5 ». 47 pages

info document -  PDF - 3.8 Mo

Page 1. « Historiette ». Texte en patois de Lajoux, dactylographié, écriture phonétique, sans traduction, recueilli en 1949 chez Armand Crevoisier.

Page 2. « Moyins d’attraipai les raits ». Texte en patois, dactylographié, écriture ordinaire, sans traduction, non signé, paru dans le « Pays » du 20 mars 1898.

Page 3. « Parabole de l’Enfant prodigue ». Texte en français, dactylographié, de la parabole, versets 15 et suivants.

Page 4. « Patois de Vicques (Val Terbi) ». Texte en patois, dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, sans autres précisions.

Pages 5-6. « Patois de Delémont ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, sans autres précisions.

Pages 7-8. « Patois d’Undervelier ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, recueilli en 1953 chez Marcel Lovy, né en 1883.

Page 9. « Patois des Genevez ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, recueilli en 1953 chez Louis Jourdain, né en 1879.

Page 10. « Patois de Miécourt ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, sans autres indications.

Page 11 « Patois des Enfers ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, recueilli en 1953 chez Hippolyte Mauvais, né en 1880.

Page 12. « Patois de Lajoux ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, recueilli en 1953 chez Georges Rebetez, né en 1893.

Page 13. « Lai parabole de l’afin prodigue ». Texte en patois de Courtételle, dactylographié, écriture ordinaire, incomplet.

Pages 14-15. « Le pâtchou, le braicoinie et le contrebandie ». Texte en patois d’Ocourt ( ?) recueilli par Jules Surdez, dactylographié, écriture ordinaire, sans traduction. Conte des Rois.

Page 16. « Histoire en patois de Vicques… ». Texte en patois, dactylographié, écriture phonétique, sans traduction, recueilli chez Valère Charmillot, né en 1877.

Pages 17-21. « Véye reconte de Nâ ». Texte en patois d’Ocourt, recueilli par Jules Surdez, première partie dactylographiée, écriture ordinaire, seconde partie manuscrite, écriture ordinaire, sans traduction, paru dans « Le Jura » de décembre 1927.

Page 22. « Parabole de l’enfant prodigue », selon s. Luc, 15, 11-32, en français, dactylographié. Versets 11-29.

Page 23. « Patois de Cornol ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, sans autres précisions.

Page 24. « Patois de Mettemberg ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, sans autres précisions.

Page 25. « Patois de Alle ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-31, incomplet. Sans autres précisions.

Page 26. « Patois d’Ocourt ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-28, sans autres précisions, incomplet.

Pages 27-28. « Patois du Val de Saint-Imier ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, sans autres précisions.

Pages 29-30. « Patois de Tavannes ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32, sans autres précisions.

Page 31. « Fol d’lafe elerdj ». Texte en patois de Bonfol, parabole de « L’enfant prodigue », dactylographié, écriture ordinaire mais devant être complétée par des signes phonétiques manquants, recueilli par Jules Surdez chez Mme Amélie Surdez-Macquat, née en 1879.

Page 32. « Parabole de l’enfant prodigue », en patois de Vicques, texte dactylographié, écriture ordinaire mais destinée à être complété par des signes phonétiques, recueilli en 1951 chez Mme Rion-Fromaigeat.

Page 33. « Parabole de l’enfant prodigue ». Texte en patois de Boncourt, dactylographié, écriture ordinaire mais partiellement complété par des signes phonétiques, sans autres précisions.

Page 34. « Parabole de l’enfant prodigue ». Texte en patois de Saint-Brais, dactylographié, écriture phonétique, recueilli chez Julia Jolidon, la mère de Robert Jolidon.

Page 35. « Parabole de l’enfant prodigue ». Texte en patois de Coeuve, dactylographié, écriture ordinaire mais destiné à être complété de signes phonétiques, sans autres indications.

Page 36. « Parabole de l’enfant prodigue ». Texte en patois de Mettemberg, dactylographié, écriture ordinaire mais destiné à être complété de signes phonétiques, sans autres indications.

Page 37. « Parabole de l’enfant prodigue ». Texte en patois d’Alle, dactylographié, écriture ordinaire mais destiné à être complété de signes phonétiques, sans autres indications.

Page 38. « Parabole de l’enfant prodigue ». Texte en patois de Bonfol, dactylographié, écriture ordinaire mais destiné à être complété de signes phonétiques, recueilli par Jules Surdez chez Mme Amélie Surdez-Macquat, née en 1879.

Page 39. « Parabole de l’enfant prodigue ». Texte en patois de Vicques, dactylographié, écriture ordinaire mais destiné à être complété de signes phonétiques, recueilli chez Mme Rion-Fromaigeat en 1951.

Page 40. « Le Mairtchâ ». Texte en patois du Clos du Doubs recueilli par Jules Surdez, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications.

Page 41. « Parabole de l’enfant prodigue », texte en patois d’Alle, dactylographié, écriture phonétique en début de texte, mais pas à la fin, sans autres indications.

Page 42. « Val de Moutier ». Parabole de l’enfant prodigue en français, dactylographié, versets 11-32.

Page 43. « Tabl. 66, col. 394-399 ». Liste de localités jurassiennes suivant une énumération sans suites véritables.

Page 44. « Lè parabol d l afin prodigue ». Texte en patois de Pleigne, dactylographié, écriture ordinaire mais destinée à être complétée de signes phonétiques, sans autres indications.

Pages 45-47. « Patois des Franches-Montagnes ». Texte en patois de la parabole de « L’enfant prodigue », versets 11-32, dactylographié, écriture ordinaire, avec traduction française, mention de « Jos. Stalder ».

« Textes 6 ». 52 pages

info document -  PDF - 4.3 Mo

Pages 1-2. Parabole de l’enfant prodigue en patois du vallon de Saint-Imier, manuscrit, écriture ordinaire, versets 11-32, transcrit par Joseph Stalder, recueilli par le pasteur Morel de Corgémont. Ce texte est tiré d’un ouvrage inconnu.

Pages 3, 5 7, 9. Parabole de l’enfant prodigue en patois de la vallée de Delémont, versets 11-28, manuscrit, écriture ordinaire, recueilli par « Herr Watt ». Mention de « Jos. Stalder ». Traduction française. Ce texte est tiré d’un ouvrage inconnu.

Pages 4, 6, 8. Liste dactylographiée de localités jurassiennes, numérotées dans le désordre. Mention d’un « Tabl. 52, col. 370-375 ». Doublons.

Pages 10.-11 « Patois de l’ancienne Montagne des Bois ». Texte en patois de la parabole de l’enfant prodigue, dactylographié, versets 11-32, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques. Sans autres précisions.

Page 12. « Patois des Enfers ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, recueillie en 1953 chez Hippolyte Mauvais, né en 1880.

Pages 13-14. « Patois de Saint-Brais ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans autres indications.

Pages 15-16. « Patois d’Ocourt ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans autres indications.

Page 17. « Patois de Damvant ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, recueillie chez Joseph Juillard.

Pages 18-19. « Patois de Boncourt ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de quelques signes phonétiques, sans autres indications.

Page 20. « Patois de Coeuve ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de quelques signes phonétiques, sans autres indications.

Pages 21-22. « Parabole de l’enfant prodigue ». Texte en patois de Bonfol, dactylographié, écriture ordinaire ou presque, versets 11-32, sans autres indications.

Pages 23-24. « Patois de Vendlincourt ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de quelques signes phonétiques, sans autres indications.

Pages 25-26. « Patois de Alle ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de quelques signes phonétiques, sans autres indications.

Page 27. « Patois de Cornol ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire ou presque, sans autres indications.

Page 28. « Patois de Miécourt ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans autres indications.

Page 29. « Patois de Mettemberg ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans autres indications.

Page 30-31 « Patois de Delémont ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans autres indications.

Page 32. « Patois de Vicques ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans indications particulières.

Pages 33-34. « Patois de Corban ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans indications particulières.

Pages 35-36. « Patois d’Undervelier ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, recueilli en 1953 chez Marcel Lovy, né en 1883.

Page 37. « Patois de Lajoux ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, recueilli en 1953 chez Georges Rebetez, né en 1893.

Page 38. « Patois des Genevez ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, recueilli en 1953 chez Louis Jourdain, né en 1879.

Pages 39-40. « Patois de Tavannes ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire, sans autres indications.

Pages 41-42. « Patois du Val de Saint-Imier ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire, sans autres indications.

Pages 43-44. « Patois de Plagne ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans autres indications.

Pages 45-46. « Patois de Romont ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans autres indications.

Pages 47-48. « Patois d’Orvin ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans autres indications.

Pages 49-50. « Patois de Lamboing ». Parabole de l’enfant prodigue, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, sans autres indications.

Page 51. « Im Patois aus dem Münsterthale ». Parabole de l’enfant prodigue en patois, versets 11-32, dactylographiée, écriture ordinaire matinée de signes phonétiques, mention de Joseph Stalder. Version due au pasteur Himeli de Bévilard. Texte tiré d’un ouvrage inconnu, en allemand.

« Textes 7 ». 54 pages

info document -  PDF - 4.4 Mo

Page 1. Parabole de l’enfant prodigue en patois, dactylographiée, écriture ordinaire mais avec signes phonétiques, sans autres indications.

Pages 2-3. « Le fôl di pte pusa ». Texte en patois de Fahy, dactylographié, écriture ordinaire non encore pourvue de signes phonétiques prévus, recueilli chez Mme Fenk-Mouche, sans date. Texte provenant d’un ouvrage ancien, peut-être les « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 4. « In an kö n kre p sä fan ». Texte en patois de Plagne, transcrit par O. Keller, manuscrit, écriture ordinaire mais mal pourvue de signes phonétiques. Texte provenant d’un ouvrage ancien, peut-être les « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 5. « i peri ». Texte en patois de Corban, dactylographié, écriture non encore pourvue de signes phonétiques, recueilli chez Marie-Louise Joliat, née en 1909 à Corban.

Pages 6-7. « Le fol d Jean de l ‘ours ». Texte en patois d’Alle, dactylographié, écriture phonétique non encore pourvue de signes, recueilli chez Pierre Caillet, né en 1827. Texte provenant d’un ouvrage ancien, peut-être les « Archives suisses des traditions populaires ».

Pages 8-9. « n ichtoer a pat ä d mov ki ». Texte en patois de Movelier, dactylographié, écriture phonétique non encore pourvue de signes ; « N espäksyo de landcht rm ». Texte en patois de Movelier, dactylographié, écriture phonétique non encore pourvue de signes, transcrit par O. Keller. Texte provenant d’un ouvrage ancien, peut-être les « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 10. « ä mos vli ». Texte en patois de Montsevelier, dactylographié, écriture phonétique non encore pourvue de signes, transcrit par O. Keller. Texte provenant d’un ouvrage ancien, peut-être les « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 11. « Historiette ». Texte en patois de Lajoux, dactylographié, écriture non encore pourvue de signes phonétiques, recueillie chez Armand Crevoisier en 1949.

Pages 12-13. « Fol d dje l’fo e de dje l sedj ». Texte en patois de Rebévelier, dactylographié, écriture phonétique non encore pourvue de signes, recueilli chez Joseph Juillerat, né en 1837. Texte provenant d’un ouvrage ancien, peut-être les « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 14. « Le premie l’hanne ». Texte en patois d’Ocourt, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications.

Page 15. « Lai rieme ». Texte en patois de Bonfol, recueilli par Jules Surdez, dactylographié, écriture ordinaire.

Page 16. « Lai boille ». Texte en patois du Clos du Doubs, recueilli par Jules Surdez, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications.

Pages 17-19. « La fôle du Petit-Poucet ». Traduction de la fôle, en français, dactylographiée.

Pages 20-21. « La fôle de Jean de l’Ours ». Traduction française de la fôle, dactylographiée, sans autres indications.

Page 22. « La fôle du diable et de l’oiseau qu’on n’a jamais vu ». Traduction française de cette fôle, dactylographiée, sans autres indications.

Pages 23-24. « Le taureau au clocher ». Traduction française de cette fôle, dactylographiée, notices explicatives (d’Augustin Biétrix) en fin de texte.

Page 25. « Un homme qui ne craint pas sa femme ». Traduction française de cette fôle, dactylographiée. Mention du village de Pleigne.

Page 26. « Une histoire en patois de Movelier ». Traduction française d’une fôle, dactylographiée, sans autres indications.

Page 27. « Une inspection de landsturm ». Traduction française de cette fôle, dactylographiée, sans autres indications.

Pages 28-30. « Arrivée d’une dame en l’autre monde habillée en panier ». Traduction française de la fôle du curé Raspieler, de Courroux, de la fin du XVIIIe siècle, vers 29-131.

Page 31. « Un pari ». traduction française de cette fôle, dactylographiée, sans autres indications.

Page 32-34. « A Montsevelier » ; « A Piamont en faisant les neuf (heures) ». ; « Une veillée manquée ». Traductions françaises de ces fôles, dactylographiées, sans autres indications, mais détails sur les coutumes anciennes.

Pages 35-36. « Vieilles modes de chez nous ». Traduction française d’un texte sur les coutumes du Val Terbi. Dactylographié, sans autres indications.

Page 37. « Les trois petits mendiants ». Traduction française de cette fôle, dactylographiée, sans autres indications.

Pages 38-39. « Fôle de jean le Fou et de Jean le Sage ». Traduction française de cette fôle, dactylographiée, sans autres indications.

Pages 40-42. « Fôle du diablotin ». Traduction française de cette fôle, dactylographiée, sans autres indications.

Page 43. « Le bandeau ». Traduction française de cette fôle en patois du Clos du Doubs, dactylographiée, sans autres indications.

Pages 44-45. « Le mariage de Louise ». Traduction française de ce conte, dactylographiée. La version patoise, de Paul Moine, dactylographiée, en écriture ordinaire, suit la traduction française.

Page 46. « Lè fôl di ptè pûesa ». Texte en patois du Clos du Doubs, dactylographié, en écriture ordinaire, recueilli chez Mme Fischer, de Courtedoux, par l’entremise de Mme Fenk-Mouche, de Porrentruy.

Page 47. « Lè fôl di dyêl è d’ojé k’an-on djemê vu ». Conte en patois de Miécourt, dactylographié, en écriture ordinaire, recueilli chez Caroline Froté, de Miécourt, née en 1858. Texte provenant d’un ouvrage ancien, peut-être les « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 48. « Le torré â seiutchie ». Conte en patois de Bonfol, par A. Biétrix, dactylographié, en écriture ordinaire, tiré de la « Lettre de Bonfol ».

Pages 49-50. « En r’veniaint d’lai foire de Pouéreintru ». Saynète en patois, dactylographiée, en écriture ordinaire, texte incomplet. Œuvre de C. Courbat.

Pages 51-52. « Djain Djaitche et ses dloues fannes ». Conte en patois, dactylographié, en écriture ordinaire, signé « In Vadais ».

Page 53. « Un homme qui ne craint pas sa femme ». Version patoise de la fôle de ce nom, dactylographiée, en écriture ordinaire, sans autres indications.

Page 54. « Les guèguelles ». Conte en patois de Vellerat, dactylographié, en écriture ordinaire, sans autres indications.

« Textes 8 ». 22 pages

info document -  PDF - 1.8 Mo

Pages 1-4. « Im Patois aus dem Thale Delsberg ». Parabole de l’enfant prodigue en patois de Delémont, recueilli par M. Watt, versets 11-32, avec traduction, notes finales, dactylographié, écriture ordinaire, mention de « Jos. Stalder ». Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Pages 5-7. « Mon véye aimi ». Texte en patois, des Cufattes (Le Bémont), dactylographié, écriture ordinaire, avec traduction, signée « Djoset le Mentou », daté du 2 juillet 1897.

Pages 8-10. « Fôle di diaîlat ». Texte en patois franc-montagnard, dactylographié, écriture ordinaire, recueilli chez Justin Joly, né aux Bois en 1849. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 11. « Lo boirdgerat ». Texte en patois franc-montagnard, recueilli par Jules Surdez, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 12. « Les doues baîssates ». Texte en patois franc-montagnard, recueilli par Jules Surdez, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 13. « Le premie l’hanne ». Texte en patois d’Ocourt recueilli par Jules Surdez, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 14. « Lai rieme ». Texte en patois de Bonfol, recueilli par Jules Surdez, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 15. « Lai boille ». Texte en patois du Clos du Doubs, recueilli par Jules Surdez, dactylographié, écriture ordinaire, sans autres indications. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Pages 16-18. « Arrivée d’une dame en l’autre monde habillée en panier ». Traduction française d’un texte patois du curé Raspieler, de Courroux, fin du XVIIIe siècle. Dactylographié, vers 29-130. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 19. « Fôle di dyêl è d’lôjé k’an-on djemê vu ». Texte en patois de Miécourt, dactylographié, écriture ordinaire, recueilli chez Caroline Froté, née en 1858. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires ».

Page 20. « Imitation de la Parabole de l’Enfant Prodigue en patois de Moutier-Grandval, canton de Berne, envoyée en 1807 par M. Holtz, sous-préfet de Delémont ». Texte en patois, dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires, probablement au début du XXe siècle.

Page 21. « Imitation de la Parabole de l’Enfant Prodigue en patois de Courtelary, canton de Berne, envoyée en 1807 par M. Holtz, sous-préfet de Delémont ». Texte en patois, dactylographié, écriture ordinaire, versets 11-32. Texte sans doute tiré d’un ouvrage du genre « Archives suisses des traditions populaires, probablement au début du XXe siècle.