Par : Fleury LJ
Publié : 19 janvier 2011

Ènne petét’ cruche, Valérie Erard

Postulation auprès du Bon Dieu au poste de sainte écrite par Valérie Erard dite Chante Clair. Texte plein d’humour et d’humilité dit par Norbert Brahier.

Enne petèt cruche, Valérie Erard 110215 -  MP3 - 2.9 Mo
Enne petèt cruche, Valérie Erard 110215
Enne petèt cruche, Valérie Erard 110215
Enne petét' crutche, Valérie Erard -  PDF - 650.7 ko
Enne petét’ crutche, Valérie Erard

— -

Une petite cruche

Seigneur, excusez-moi si je vous dérange,

Il me vient tout à coup à l’esprit

Que vous auriez besoin d’une sainte...

Alors, je suis venue pour la place, je ferais bien votre affaire.

Quoi qu’on dise, le monde est plein de gens comme il faut.

Il y en a qui vous font tant d’offrandes

Que, pour que vous ne vous trompiez pas en les comptant,

Ils les notent dans un carnet avec de petites croix.

Moi, je n’aime pas les offrandes. Cela m’ennuie énormément.

Ce que je vous ai donné, Seigneur, vous savez bien

Que vous l’avez pris sans (ma) permission.

Tout ce que j’ai pu faire, c’était de pas récriminer.

Il y a aussi des gens qui se corrigent d’un défaut.

Moi, je manque de confiance pour le faire.

Qui sait si je serai encore de ce monde à la fin de la semaine ?

Aussi, je préfère garder mes défauts

En y recourant le moins possible.

Les gens comme il faut ont tant de qualités

Qu’il n’y a plus de place pour autre chose dans leur âme.

Ils ne parviendront jamais à la sainteté.

Et avant tout, ils n’en n’ont pas envie de crainte de manquer d’humilité.

Si vous non plus vous ne me voulez pas, Seigneur, je n’insisterai pas.

Reconsidérez cependant ma proposition : elle est sérieuse !

Mais ...

Quand vous descendrez dans votre cellier,

Tirez le vin de vos amours !

Souvenez-vous que vous possédez, sur un coin de la terre,

Une petite cruche à votre disposition.

Traduction, BC 30.4.11