Par : Fleury LJ
Publié : 4 mai 2012

Le pitçhe de mai

Ç’ât le premie djoué de mai

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 04.05.2012 www.lqj.ch

C. Hornstein (Fêtes légendaires) évoque une charmante coutume aujourd’hui disparue. Les fillettes, vêtues de leurs atours printaniers, chantaient le premier mai de maison en maison :

Nôs sons t’aivu poi les prés

Voûere vos aivoènes et vos biés.

Nôs les ains bïn soie trovès.

Ès sont bés et bïn dgermès.

Dûe les voidge de dgealèe

Èt de pieres encaiyolèes.

Les petites chanteuses sollicitaient quelque menu présent :

Baiyites-nôs ïn pot de beurre

Pou rvirie nos migeules.

Lorsque les quêteuses n’étaient pas satisfaites, elles ajoutaient .

I ai bïn tchaintè, i détchainte... èt i soite

Dains lai mâjon taint d’peuts afaints

Que d’nids d’souris dains les tchaimps.

info document -  MP3 - 841.6 ko

info document -  PDF - 90.4 ko

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">