Par : Fleury LJ
Publié : 24 juillet 2011

Ïn chvèk

Ni hanne ni fanne

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 8.7.2011 www.lqj.ch

Un ch’vèk est un être hermaphrodite, ni homme ni femme, ou à la fois homme et femme, un androgyne – Çtu-li, dvaint nôs, d’aivô cés longs pois que tchoiyant ch’lés épâles, ç’ât ïn hanne ou bïn ènne fanne ? – I n’en sais ran, crés bïn ïn chvèk.

Les langues slaves connaissent un terme analogue. Simon Vatré relie le mot ch’vèk à l’allemand Zwitter. Le ch’vèk désigne aussi un animal castré. Ainsi, rendu malkeuss par l’opération, il n’aura pas de descendance, è n’veut p’aivoi de p’tèts .

Pour rester dans le domaine de la zoologie, lai côcréye ât ch’vèk, l’escargot est hermaphodite, ce mollusque à qui l’on chante : Cocréyatte, cocréyatte, môtre-moi tes écouènattes ! jusqu’à ce qu’il sorte ses cornes.

Notons que Cocréyattes est le sobriquet des habitants de Pleujouse.

Bernard Chapuis, LQJ, 110708 -  PDF - 64.3 ko
Bernard Chapuis, LQJ, 110708