Par : Fleury LJ
Publié : 17 septembre 2011

Djurons

Nom de Dûe

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 16.9.2011 www.lqj.ch

Le Zep s’en ât aillè s’conféssaie.

- Pére, ç’ât plus foue qu’moi, i eurnonde aidé. Bayietesme un rméde po qu’i râteuche.

- È y en è bïn yun, mains è n’ât p’aigie. - Lequél ? - Se çoli te r’prend, te bayerés cent sous en lai premiere personne chus ton tchmïn.

Voili qu’en rveniaint en sai piaice, è s’fot ch’le moère. « Nom de Dûe ! » qu’è breuille.

È chneuque dains sai boéchatte, en sort ènne piece de cent sous. È y aivaît droit çte Biantche di Crâs qu’aittendaît son toué, ènne peute véye ai bairbe tote satche èt peus mâ vétie.

- Tïns, fanne, tïns pie, Biantche, voili cent sous. È peus çte Biantche di Crâs : « Laivou qu’on s’bote ? »

Le Zep, qui jurait comme un charretier, va se confesser. Désireux de s’améliorer, il demande conseil au ministre de Dieu.

« Si ça te reprend, tu donneras cinq francs à la première personne sur ton chemin. Le sort tombe sur la Blanche du Cras, une vieille sans âge...

Bernard Chapuis, LQJ, 110916 -  PDF - 162 ko
Bernard Chapuis, LQJ, 110916

Ecouter Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.7 Mo