Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Chansons > Le p’tét patoisaint yutïn.
Publié : 27 juillet 2018

Le petit lutin patoisant

Le p’tét patoisaint yutïn.

Jean-Marie Moine

Le p’tét patoisaint yutïn.

Tchaint

1) Tchaintèz d’ aivô nôs l’ hichtoir’ d’ ïn p’tét patoisaint yutïn,
Qu’ pait ïn djoué d’ son Chôs-di-Doubs, en péssaint poi d’rie le m’lïn.

Redyïndiat :

Mont’ lai côte, mont’ lai côte, ouh, ouh, ouh,
Mont’ lai côte, mont’ lai côte, ouh, ouh, ouh,
Mont’ lai côte, mont’ lai côte,
Di maitïn djainqu’ â soi è di soi â maitïn.

2) Trov’ des aimis d’ Sain’ledgie qu’ s’ aimusant d’ aivô ïn tchïn,
Sât’ chus l’ dôs d’ènne poutratt’ qu’ s’ enrit’ tot drèt vés lai fïn.

Redyïndiat :

È s’enrite è s’enrite, ouh, ouh, ouh,
È s’enrite è s’enrite, ouh, ouh, ouh,
È s’enrite è s’enrite,
Di maitïn djainqu’ â soi è di soi â maitïn.

3) L’ tchvâ s’airrât’ sat è Laidjoux, yeuv’ le tiu vés ïn saipïn,
Dains lai saingn’ not p’tét yutïn vés ènn’ boér’ tchoit tot mâ-bïn.

Redyïndiat :

Cheût lai boére cheût lai boére, ouh, ouh, ouh,
Cheût lai boére cheût lai boére, ouh, ouh, ouh,
Cheût lai boére cheût lai boére,
Di maitïn djainqu’ â soi è di soi â maitïn.

4) Aiprés s’ étr’ satchie â s’ray’, trove ïn bieu pâtchou-maitchïn,
Qu’ l’ emmoinn’ djainqu’â v’laidg’ des Bôs, ç’ ât po djûer’ â golf qu’ è vïnt.

Redyïndiat :

Pie lai bôle pie lai bôle, ouh, ouh, ouh,
Pie lai bôle pie lai bôle, ouh, ouh, ouh,
Pie lai bôle pie lai bôle,
Di maitïn djainqu’ â soi è di soi â maitïn.

5) Essoûedj’lè poi ces aiccreus, è r’trov’ ses échprits enfïn,
S’ mus’ en son bé Chôs-di-Doubs, qu’ l’ aittend aivâ vés son m’lïn.

Redyïndiat :

È s’en r’vire è s’en r’vire, ouh, ouh, ouh,
È s’en r’vire è s’en r’vire, ouh, ouh, ouh,
È s’en r’vire è s’en r’vire,
Aidûe dgens de lai Montaign’, ço qu’ i veus, ç’ ât mon m’lïn !
J-M. Moine

Traduction du chant : Le p’tét patoisaint yutïn.
Le petit lutin patoisant.

1) Chantez avec nous l’histoire d’un petit lutin patoisant,
Qui quitte un jour son Clos-du-Doubs en passant derrière le moulin.
Refrain :
Monte la côte, monte la côte, ouh, ouh, ouh,
Monte la côte, monte la côte, ouh, ouh, ouh,
Monte la côte, monte la côte,
Du matin jusqu’au soir et du soir au matin.

2) Trouve des amis de Saignelégier qui s’amusent avec un chien,
Saute sur le dos d’une jeune jument qui s’enfuit tout droit vers le bout du finage.
Refrain :
Il s’enfuit, il s’enfuit, ouh, ouh, ouh,
Il s’enfuit, il s’enfuit, ouh, ouh, ouh,
Il s’enfuit, il s’enfuit,
Du matin jusqu’au soir et du soir au matin.

3) Le cheval s’arrête brusquement à Lajoux, lève le cul près d’un sapin,
Dans l’étang, notre petit lutin tombe, malheureux, près d’une cane.
Refrain :
Suit la cane, suit la cane, ouh, ouh, ouh,
Suit la cane, suit la cane, ouh, ouh, ouh,
Suit la cane, suit la cane,
Du matin jusqu’au soir et du soir au matin.

4) Après s’être séché au soleil, trouve un martin-pêcheur bleu,
Qui l’emmène jusqu’au village des Bois, c’est pour jouer au golf qu’il vient.
Refrain :
Perd la boule, perd la boule, ouh, ouh, ouh,
Perd la boule, perd la boule, ouh, ouh, ouh,
Perd la boule, perd la boule,
Du matin jusqu’au soir et du soir au matin.

5) Assommé par ces déboires, il retrouve enfin ses esprits,
Songe à son beau Clos-du-Doubs, qui l’attend vers son moulin.
Refrain :
Il s’en retourne, il s’en retourne, ouh, ouh, ouh,
Il s’en retourne, il s’en retourne, ouh, ouh, ouh,
Il s’en retourne, il s’en retourne,
Adieu gens de la Montagne, ce que je veux, c’est mon moulin !