Par : Fleury LJ
Publié : 2 août 2013

Un patriote

Ïn patriote

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 2 août 2013

Ci Djustinn’é djemains manquè lai féte nationale. Èl ât allè âmôtie tchaintaie le Te Deum d’aivô lai Sainte-Cécile. Aiprés lai prayiere en saint Nicolas de Flue, èl ât allè atoé di béné voù que le mére, ïn socialiste, é prononcè ïn tot bé dichcoué. Djustin, ïn gros Noi, é applaudi cment tus les âtres. Le régenté fait tchantaie les afaints. Peus, èls aint aillumè l’ fûe. Des çhérainnes dgierbes montïnt dains le cie.

Djustin n’aivait p’envie de rentraie poi çte bèlle neût d’ôt. Èl entre en lai Croux Fédérale èt peus commainde son tchâvé. Vu qu’le mére, ïn socialiste, aivait prononcè son dichcoué, è poyait bïn en faire ataint, lu, ïn véye d’lai Mob. Èl ât montè chu ènne selle :

– Mes aimis, dâ le djoué qu’nos péres ont tcheussie les tyrans…

Lai poûetche di cabairèt s’oeuvre : Yun des boyous breuille :

– Déchends, Djustin, voili tai fanne que vïnt te tçhri d’aivô son écouve.

L’épouse met brusquement fin au discours patriotique de son mari.

Bernard Chapuis


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 2.4 Mo

info document -  PDF - 90.5 ko

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">