Publié : 25 avril 2015

A la croisée, Saint Joseph, Chansons

En lai croujie, Saint Djôset, Tchainsons

Djoset barotchet, François Busser

DJÔSÈT BAROTCHÈT

Joseph Badet, autrement dit Djôsèt Barotchèt (1915 – 2007), est une individualité très marquante du vaste mouvement qui s’est dessiné, dans la deuxième partie du XX° siècle, pour sauvegarder le patois de notre région et le faire connaître.
S’il est devenu par la suite une référence dans la connaissance du patois, sa jeunesse aurait pu l’éloigner, comme bien d’autres, de la langue de nos villages. Natif de Frégiécourt, très jeune il suit sa famille qui s’était expatriée à Montbéliard. C’est là qu’il a grandi et travaillé en usine jusqu’en 1942. De retour à Porrentruy, il s’établit ensuite à Sainte Ursanne. Il est ouvrier dans l’industrie, mais désormais il va consacrer son temps et son énergie à la cause du patois et…du Jura.
Il fonde en 1956 une amicale de patoisants : « le Réton di Ciôs di Doubs » et organise des cours de patois. Ecrivain infatigable il produit de nombreuses pièces de théâtre, poèmes et chansons, parmi lesquelles certaines sont devenues des « classiques », connues de tous les patoisants de la région. Il a inséré de nombreux articles en patois dans les journaux, rassemblés en partie dans un charmant recueil, intitulé « Musattes »

On ne peut qu’admirer ce parcours de militant et de pionnier. Nous lui sommes tous redevables d’une façon ou d’une autre.

François Busser

EN LAI CROUJIE

TANS LAI SAINT-DJÔSÈT

TCHAINSONS

Version PDF pour impression

info document -  PDF - 63.2 ko

Version traitement de texte

info document -  Word - 52 ko