Par : Fleury LJ
Publié : 7 octobre 2011

Ïn soudaît

 service di Roy

Bernard Chapuis

Paru dans le QJ du 7.10.2011 www.lqj.ch

Nos aïeux avaient la réputation d’être de vaillants soldats, bien que portés sur la bouteille. Le héros de cette chanson de mercenaires pose la garde devant la citadelle.

È n’y s’rait p’piepe péssè ïn sri / Qu’i n’euche criè : Tiud ât-ce qu’ât poi li ?

Il ne serait pas passé une musaraigne que je n’eusse crié : Qui va là ? Notez l’emploi des temps.

Départ pour le front.

Nôs sons t’aivu dedains la dyiere. / È y é faiyu se baittre, / D’aivô ces poûes de Kaiserliks / croûejie lai baïonnette. / È tchoéyïnt tus cment des craipâds. / Cré nom de nom qu’i aivôs tchâd.

Nous sommes partis en guerre. Il a fallu se battre, croiser la baïonnette avec ces cochons d’Impériaux. Ils tombaient tous comme des crapauds. Cré nom de nom, ce que j’avais chaud !

info document -  PDF - 62.3 ko
info document -  MP3 - 1.1 Mo