Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Poèmes, fables, comptines et prières > Souhaits de bonne année 1898, en patois ! Denis Moine
Par : Fleury LJ
Publié : 2 janvier 2011

Souhaits de bonne année 1898, en patois ! Denis Moine

Denis Moine tient la plume avec alacrité et persévérance. Chaque jour, il nous rappelle des images et des événements du temps passé dans sa chronique Au fil du temps, publiée dans le Quotidien jurassien.

Un tout grand merci à cet illustrateur de la vie jurassienne !

Nous reprenons ici ses voeux parus dans LQJ du 31 décembre 2010.

DMoine, Au fil du temps, LQJ 101231

Souhaits

Bonne année 1898, dites-le en patois !


Denis Moine, Au fil du temps, LQJ, 31.12.2010

On peut imaginer cent manières de faire des vœux pour l’an nouveau, le Jura-Dimanche publié le 2 janvier 1898 le prouve C’man quoi an peu souhaitais lai bouenne annaie chï bîn an patois qu’an français. - Comme quoi on peut souhaiter la bonne année aussi bien en patois qu’en français- .


Texte et son :

Un rimeur facétieux déroule ses couplets :

Entendre l’enregistrement par Michel Dominé, Vicques :

info document -  MP3 - 1.5 Mo

I sâte poichi poili,

Selon mon bon piaigi.

Poi qué bout fa-t-é c’mancê

Pou tu vos mouennaie à cie ?


Je saute par-ci, par-là

Selon mon bon plaisir.

Par quel bout faut-il commencer

Pour vous conduire tous au ciel ?


Le gaillard, dans son savoureux langage, souhaite le bon an aux notables comme aux petites gens :


Es ambourgs lai dignitaie,

Es aivocats lai véritaie.

Es broynous d’politique

Tschairivairi en musique.

Es prêtes l’indulgence,

Es régents lai patience

Es pécheurs lai pénitence,

Es boyous l’abstinence

Enne couedge pou le bregand,

Di travaye à gros pacant.

A blantschie, à bouétschie

Pu bés prie, ai moyoue tschie.

Es schirs lai tschairitaie,

An tot le monde lai saintaie.

An lai baichatte qu’a saidge

Le pu bé bouebe di v’iaidge.

I finâ mai ritournelle

En vo dmaindaint, lai belle,

Tôt bâlment pou l’aimeunie

In p’tét mot ai ’in baigie !


Aux conseillers la dignité,

Aux avocats la vérité.

Aux tripoteurs de politique

Charivari cacophonique.

Aux prêtres l’indulgence,

Aux régents la patience.

Aux pécheurs la pénitence,

Aux buveurs l’abstinence.

Une corde pour le brigand,

Du travail au gros feignant.

Au boulanger, au boucher

Plus bas prix et meilleure chair.

Aux riches la charité,

A tout le monde la santé.

A la fille qui est sage

Le plus beau garçon du village.

Je termine ma ritournelle

En vous demandant, la belle,

Tout simplement pour le mendiant

Un petit mot et un baiser.


Denis Moine

Denis Moine, in DIJU

photo DiJu


La publication originale dans Jura Dimanche, à Porrentruy

Publication originale 1898


Texte pour impression :

info document -  PDF - 81.5 ko

Mise en page originale

DMoine, Au fil du temps, LQJ 101231 -  PDF - 372.2 ko
DMoine, Au fil du temps, LQJ 101231