Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Chroniques de Jean-Marie Moine dans Arc Hebdo

Articles

  • È pe, mit’naint… - Septembre 2012

    Paru dans Arc Hebdo du 26 septembre 2012
    È pe, mit’naint…
    C’ment qu’daivége, ç’t’annèe, di temps des condgies, nôs sons péssé poi Toulouse, po dire bondjoué en ènne aimie d’mai fanne. Lai radio nôs djâsait di toué d’Fraince que s’aippreu-tchait aidé ïn pô pus d’Pairis.
    I m’raipplé qu’quéque temps en d’vaint, èl aivait péssè dains les trâs dichtricts d’note cainton di Jura. En yéjaint les graiy’nès occhitans noms des vies de ç’te vèlle, i m’ seuv’nié d’note demainde de piaicie en l’entrèe pe en lai soûetchie des (...)

  • Après la fête du Noirmont - Décembre 2012

    Paru dans Arc Hebdo
    Djâsaie patois…
    En lai d’riere féte des patoisaints, â Nairmont, è m’ en encrâché d’ ôyi taint d’ ces braîves dgens, djâsaie en frainçais. Èlles étïnt poétchaint tus v’ni en lai caintonale jurassienne féte di patois. Quoi d’ pus normâ, ci djoué-li, en ènne tâ féte, que d’ djâsaie en patois ? L’ maitïn, en lai mâsse, l’ chaloune Djaitçhes Oeuvray aivait poétchaint bèyie l’ bon éjempye, en céyébraint lai sïnte Mâsse, tot en patois. I aivôs vu tos ces fidèyes le maitïn, qu’ aivïnt ènne tâ tiute de (...)

  • Le festival des cloches, mai 2009 - Décembre 2012

    Paru dans Arc Hebdo en mai 2009
    L’ fèchtivâ des cieutches
    Adj’d’heû, i aî l’ piaîji d’ vôs v’ni djâsaie en patois de ç’ que s’ ât péssè ces d’ries djoués dains mon v’laidge de Mont’gnez. È y é t’aivu ïn fèchtivâ des cieutches che bïn aiyu poi des dgens de boinne v’lantè de heûte v’laidges d’ ci câre de tiere qu’ an aippelle mit’naint lai Béche-Aîdjoûe : d’ Boncouét è Coértchavon, pe d’ Mont’gnez è Beun’véjin en péssaint poi Tieuve pe poi Daimphreux. I m’ râte bïn chur chus mon v’laidge de Mont’gnez qu’ l’ aictuâ cieutchie (...)

  • L’humour du vétérinaire, novembre 2009 - Décembre 2012

    Paru dans Arc Hebdo, novembre 2009
    L’ humoé di vét’rinaire
    Les rieres-grants-pairents di Dodlé étïnt v’ni r’pâre ènne p’téte fèrme dains ïn v’laidge d’ Aîdjoûe. Ses grants-pairents, pe son pére, ci Tènât, aivïnt aitch’tè quéques tchaimps d’ pus, che bïn qu’ lai famille poéyait mit’naint vétçhie è pô prés d’aidroit d’ yote p’tét bïn. Ès n’aivïnt ran qu’ ïn tchvâ, cïntçhe vaitches, quaitre poûes, quéques laipïns pe des dg’rainnes. Lai fanne di Tènât péssait lai pus grôsse paitchie d’ ses djoénèes dains son eutche qu’ yi (...)

  • Le positif… janvier 2013 - Janvier 2013

    Paru dans Arc Hebdo, 10 janvier 2013
    L’ pojitif…
    L’ âtre djoué, i déchendôs è pie, djainqu’ en l’ aiv’nue Léopold-Robert, tiaind qu’ dains ènne viatte, i croûejé ïn râtè forg’nat qu’ poétchait des jurassiennes piaiques d’ immaitriculâchion. Ïn djûene hanne d’ è pô prés vinte-cïntçhe ans en déchendé. C’ment qu’ i l’ fais d’aivége, i y’ dié en patois : « Bondjoué les Jurassiens, c’ment qu’ vôs vaites ? ». I vais bïn qu’ è m’ réponjé en patois, pe èl aigongé : è pe vôs ? I r’pregné : i n’ vais p’ trop mâ non pus, (...)

  • Lai rantche - Mars 2013

    Paru dans Arc Hebdo, février 2013
    Lai rantche…
    Tot c’ment moi, vôs èz vu dains lai feuye, dains l’ QJ, qu’ â Nairmont, an aivait botè ènne rantche â môtie, daivô ènne baind’ratte laivoù qu’ an poéyait yére en patois : « Gloûere è Dûe, Paix chu lai tiere ». Ci bé traivaiye ât aivu fait poi des taignons patoisaints. I n’ sais p’ les noms d’ ces qu’ aint aivu ç’te bèlle aivisâle, mais i les r’mèchie di fond di tiûere. Enfïn, an r’trove adjd’heû d’ nôs dgens qu’ n’ aint p’ pavou de r’vengnie lai bèlle laindye qu’ nôs ains (...)

  • La Pissevache, mai 2010 - Décembre 2012

    Paru dans Arc Hebdo, mai 2010
    Lai Pich’vaitche
    Ci Bèbèrt s’ raivise qu’ ïn djoué, èl était aivu faire ïn viaidge dains l’ Cainton di Valais d’ aivô les pus grôs l’ afaints d’ l’ écôle de son v’laidge. Ès n’étïnt piepe airrivè è Coédg’maîtche, qu’ ès soûtchainnent dje âtçhe è maindgie pe è boire d’ yôs saits. Ès traivoichainnent tot l’ Jura, ès cheûyainnent les riçhattes des lais d’ Biene, de Nûetchété, d’vaint d’ airrivaie â Léman daivô ses côtès pieins d’ vaingnes, en faice des hâtes montaignes des Alpes. Ès s’ (...)

  • Le d’chtun… - Mars 2013

    Paru dans Arc Hebdo de fin mars 2013
    Le d’chtun…
    « Scienche sains couchieinche n’ ât ran qu’ rûene de l’ aîme » ; ç’ ât lai patoise trâduchion de ç’ qu’ ïn djoué, ci Rab’lais é dit (obïn é graiy’nè) â sâzieme siecle. Â péssè siecle, ç’t’ Ein-stein nôs é aiv’tchi : « Che ïn djoué è n’ y é pus d’aîchattes ch’lai tiere, ç’ veut étre lai fïn d’ l’ hann’lâtè ». Ch’ i vôs djâse de çoli âdjd’heû, ç’ât tot sïmpyement poch’qu’ an yét dains les feuyes, an ôt en lai radio, an voit en lai laivïnmaîdge que nôs poûeres aichattes sont en train (...)

  • Lai vétçhainne mémoûere, février 2009 - Décembre 2012

    Paru dans Arc Hebdo, février 2009
    Lai vétçhainne mémoûere
    Tot c’ment moi, vôs s’rélâdjèz chur’ment tiaind qu’ vôs aipprentes poi lai feuye, qu’ ènne dgen vïnt d’ fétaie ïn aîvaincie l’ aîdge. Ènne grante vétçhaince ât tchairdgie d’ taint d’ seûvnis, d’ taint d’ tchôses qu’ an ainme tot sïmpyement paitaidgie. Afaints, p’téts-l’ afaints, n’ rébiètes pe d’ pâre di temps po ôyi vôs grants-pairents o vôs réres-grants-pairents. Vôs èz des imaidges (photos) qu’ vôs raipp’lant les boinnes boussèes qu’ vôs èz péssè d’aivô yôs. (...)

  • Le s’né… - Mai 2013

    Paru dans Arc Hebdo du 2 mai 2013
    Le s’né…
    Tiaind qu’ an voit ç’ que s’ pésse ïn pô poitchot dains l’ monde, an se d’mainde che ïn djoué, les dgens v’lant r’trovaie ïn chembyaint de s’né. Sains airrâte, an nôs prepôje des méroibo-lainnes novâtès. Aich’tôt, lai radio, lai laivïnmaîdge, les feuyes nôs éssoédg’lant. C’ment qu’ diait ïn d’mé-fô, lai moiyou faiçon d’ eurjippaie en l’ envietainche, ç’ ât d’ yi caibuchaie. Brâment d’ dgens n’ saint p’ eurfujaie – è fât cheûdre lai môde – pe, aiprés, èlles sont tot ébâbi d’ se (...)

  • Les yûedits, décembre 2009 - Décembre 2012

    Paru dans Arc Hebdo, décembre 2009
    Les yûedits
    Tot c’ment moi, vôs èz chur’ment yé dains lai feuye, dains l’ Q. J. di vinte de nôvembre, qu’ des jurassiennes tçheûmeunes v’lïnt faire ïn nové caidaichtre, po qu’ è feuche seingne-émoinne-aivijè (informatisé). Ç’te poûere tçheûm’nâle graiy’nouse de Niungniez trove qu’ les djûenes dgeûrnâchions n’ compregnant pus l’ patois, qu’ les patois noms tchaindgeant aidé d’ daidroit-graiphe (orthographe), qu’ è y’ é des diff’reinnes aippeullâchions ch’lon qu’ an conchulte le (...)

  • Çheûri tieutchi po lai féte des méres - Juin 2013

    Paru dans Arc Hebdo, 14 juin 2013
    Çheûri tieutchi po lai féte des méres
    Manman, mon Dûe qu’ vote tiûere ât grant ! È fie bïn foûe po tos vos dgens qu’ èl en rébie d’ baittre po vôs. Ch’ vôs piaît, prâtêtes-me adjd’heû, ïn tot p’tét câre de vote tiûere, ran qu’ le toé. Nian p’ le moitan, ç’tu-li, ç’ at po vôs afaints, po vote hanne.
    Po vôs, fannes que s’rèz bïntôt méres, que sentes s’ enraiç’naie en vôs ïn p’tét bout d’ hanne, voici di tèrrétre, sïmpye piainte que meûrât ch’ èlle se n’ peut p’ aigrïmpaie.
    En vôs, fannes (...)

  • Les méties - Août 2013

    Paru dans Arc Hebdo, 14 août 2013
    Les méties
    Encoé âdjd’heû, i seus quâsi chur que dains les v’laidges di Jura, tiaind qu’ an djâse des dgens d’ ènne faimille, an dit « tchie ç’tu-ci, tchie ç’tu-li… ». Ç’ ât s’vent des noms d’ tieulèes : tchie l’bianc, tchie l’ bieû. D’ âtres côps, ç’ ât des noms de dgens ; tchie l’ Djôsèt, tchie l’ grôs Djustïn. È Mont’gnez, an trove brâment d’ noms d’ méties : tchie lai coudri, tchie l’ boér’lie, tchie l’ grôs peultie, etc. I r’mèchie mon grant-pére d’ m’ aivoi aippris tot çoli en patois. È (...)

  • L’ ïndeintitè - Septembre 2013

    Paru dans Arc Hebdo, 26 septembre 2013
    L’ ïndeintitè
    Vôs saîtes tus qu’ l’ ïndeintitè, ç’ ât tot ç’ que pèrmât de r’coégnâtre quéqu’un, obïn ènne tchôje, po lu-meinme (obïn po lée-meinme). Mâlhèye en ç’tu qu’ n’ é p’ d’ ïndeintitè ! Tiaind qu’i raicodgjôs è Neûtchété, âchi échtraoûerd’nére qu’ çoli poéyeuche pairâtre, yun d’ nôs caim’râdes de raicodje n’ aivait p’ d’ ïndeintitè. È n’ aivait piepe ïn paipie. È poétchait en lu, en l’ encôp, des aifricains, uropéïns pe aijiaitiques caractéres. Èl aivait daivu tchoire â monde di temps (...)

  • Lai crou - Octobre 2013

    Paru dans Arc Hebdo, 31 octobre 2013
    Lai crou
    L’ d’rie dûemoinne, i seus raivu dains mon v’laidge de Mont’gnez. È y aivait ènne échqu’pojichion chus les trésoûes d’ lai tchaimbratte di môtie. I seus t’ aivu ébâbi de r’trovaie ces leitourdgitçhes vétures, ces saicrès l’ oubjèctes, ces gralies, graiduâs, aintivoûenéres….
    Ç’ ât l’ aibbé Monnerat qu’ était tiurie è Mont’gnez, pe qu’ pregnait lai poinne d aippare és sèrvaints d’ mâsse, les frainçais noms de tot ç’que s’trovait â môtie.
    D’vaint tchétçhe envèllie d’ l’ (...)

  • Dous mounuments - Décembre 2013

    Paru dans Arc Hebdo, 5 décembre 2013
    Dous mounuments
    È y é ènne cïnquantainne d’ annèes, en lai d’mainde di tiurie di v’laidge, les djûenes dgens d’ Montgn’ez s’ étïnt botè â traivaiye po mâj’naie ç’ qu’ an aivait aipp’lè l’oréj’noûere des Rétchénes obïn lai Note-Daime des Rétchénes.
    Tchétçhun aivait fait ç’ qu’ è poéyait. Les yuns aivïnt tirie des pieres, d’ âtres aivïnt décopè les piaintches, les tirains. Ces qu’ aivïnt des tchies, des tchvâs, aivïnt aimoinnè tos ces nètérâs chus piaice, d’vaint les Rétchénes. Chértans (...)

  • Ci Dgeoûerdges Clémenceau - Janvier 2014

    Paru dans Arc Hebdo, 15 janvier 2014
    Ci Dgeoûerdges Clémenceau
    Tiaind qu’i étôs p’tét, qu’ i allôs en l’ écôle di v’laidge de Mont’gnez, c’ était encoé l’ temps d’ lai ch’conde mondiâ dyierre. Ïn djoué qu’ mon grant-pére m’aivait moinnè en note tchaimp qu’ an aipp’lait « L’ carrè », è m’ môtré ci tot p’tét câre de Fraince laivoù qu’ se trove le v’laidge de Coéchèlles. I me s’vïns qu’ i n’ en r’veniôs p’ ! Nôs aivïns raivvoétie pus d’ïn côp ènne câtche laivou qu’ lai Suisse était voidge pe lai Fraince bieûve. Dâli, i craiyôs (...)

  • Les piaîngnous - Mars 2014

    Paru dans Arc Hebdo le 20 février 2014
    Les piaîngnous
    L’ diridgeou d’ lai normâ l’ écôle de Poérreintru nôs djâsait bïn s’vent des piaîgnous d’ chynôde. È nôs r’contait qu’ tiaind qu’ èl allait en ces ainn’lâs séainches, les raicodjaires péssïnt lai pus grante paitchie di temps è s’ piaîndre de tot pe d’ ran. È trovait qu’ les régents f’rïnt meu d’ se d’maindaie c’ment qu’ès poérïnt faire po ïnchtrure aidé meu yôs éyeuves. I peus vôs dire que tiaind qu’ nôs étïns djûenes raicodjaires, ç’ n’ ât p’ nôs, les djûenes, que (...)

  • Djûenes malaites - Avril 2014

    Paru dans Arc Hebdo le 27 mars 2014
    Djûenes malaites
    Vés déj’nûef cents cïnquante è heûte, le chunôde des raicodjaires se t’nié è Poérreintru.
    An aivait fait è v’ni ci djoué-li yun d’ces grôs méd’cïns d’ Bèll’lay. C’ était bïn chur ïn hanne maivu, ïn s’néméd’cïn (psychiatre). È daivait étre encoé étre prou djûene, pochqu’ è nôs diait dains son biat d’ preujentâchion qu’ èl aippliquait lai chubrenétique (cybernétique) en lai s’néscience (psychologie). I me ch’vïns qu’ le préjideint d’ l’ aichembyèe aivait èc’mencie dïnche son (...)

  • Le p’tèt nom - Mai 2014

    Paru dans Arc Hebdo le 15 mai 2014
    Le p’tèt nom
    Tiaind qu’ vôs ôtes obïn qu’ vôs yétes ïn p’tét nom, i seus chur qu’ è vôs vïnt en l’ échprit tote lai rote de dgens qu’ vôs èz coégnu pe qu’ poétchïnt ci p’tét nom. Des côps, ç’ ât bïn chur ènne petéte rote, chutôt qu’ mit’naint, les djûenes coupyes bèyant s’vent en yôs afaints, des che soûetches p’téts noms, qu’ an se d’mainde laivoù qu’ ès sont aivu t’çh’ri çoli. L’ âtre djoué, en ènne de nôs lôvrèes d’ patois, nôs en v’niainnes è djâsaie di p’tét nom d’ Évârichte.
    Des (...)

  • Djûes d’ afaints - Juillet 2014

    Paru dans Arc Hebdo le 4 juillet 2014
    Djûes d’ afaints
    L’ âtre djoué, i péssôs dains l’ Coeurti di Sâtie (Paîrtçhe de l’ Heûchie) en Lai Tchâ-d’ Fonds. Tiaind qu’ è y é quéqu’un, des afaints chutôt, ç’ ât ïn piaîji po moi d’ m’ airrâtaie pe d’ rai-voétie ç’ que s’ pésse dains ci yûe, ç’ que les vend’lous faint. Ci djoué-li, dous p’téts l’afaints s’ porcheuyïnt dains ïn grôs tyau en pioupnaint, ïn âtre se croûetchait, montè en aimaijone chus ïn p’tét tch’vâ è r’soûe. È tchaintait. Dains ïn âtre câre di coeurti, ïn boûebat pe (...)

  • Les trâs fannes di Pierat - Septembre 2014

    Paru dans Arc Hebdo le 21 août 2014
    Les trâs fannes di Pierat
    Tchie nôs, dains l’Jura, les vinte, vinte-cïntche ans qu’ aint cheuyè lai d’riere dyierre, sont aivu ènne bouss’ratte prou aissoèdge. È s’ fayait nenttayie l’ échprit de totes ces édjaiches qu’ lai dyierre nôs aivait empoûejie. En lai frontiere, è fayait chutôt r’ nouquaie les layïns d’ aimitie daivô nôs frainçais l’ aimis. Quâsi tos les dûemoinnes, ces d’ Mont’gnez allïnt è pie dire bondjoué en des dgens d’ Coéchèlles, de Çhoérimont,… Les Frainçais, (...)

  • Les airtijaints - Novembre 2014

    Les airtijaints
    I échpére qu’ vôs èz yét le d’rie patois biat di onze d’ ot dous mil tiaitoûeje, qu’ i aî graiy’nè po l’ Aîrtçhe-Hèbdo. An yi djâsait d’ ci Pierat d’ Coéchèlles que tchaindgait, aiprés tchétçhe néchainche dains sai faimille, le p’tét nom d’ sai fanne. I seus t’ aivu tot ébâbi d’ conchtaitaie l’ bé l’ humoé de ç’té qu’ bote mes patois biats dains lai feuye, dains l’Aîrtçhe-Hèbdo. Èlle é tot sïmpyement tchaindgie mon p’tét nom : mit’naint, èlle m’aippele J-P. Moine, nian pus J-M. Moine. Raichurèz-t’vôs, i n’ (...)

  • Les airtijaints - Octobre 2014

    Les airtijaints
    I échpére qu’ vôs èz yét le d’rie patois biat di onze d’ ot dous mil tiaitoûeje, qu’ i aî graiy’nè po l’ Aîrtçhe-Hèbdo. An yi djâsait d’ ci Pierat d’ Coéchèlles que tchaindgait, aiprés tchétçhe néchainche dains sai faimille, le p’tét nom d’ sai fanne. I seus t’ aivu tot ébâbi d’ conchtaitaie l’ bé l’ humoé de ç’té qu’ bote mes patois biats dains lai feuye, dains l’Aîrtçhe-Hèbdo. Èlle é tot sïmpyement tchaindgie mon p’tét nom : mit’naint, èlle m’aippele J-P. Moine, nian pus J-M. Moine. Raichurèz-t’vôs, i n’ (...)

  • Lai débote - Novembre 2014

    Lai débote
    Qué dôb’rie ât-ç’ que ch’coûe les meudias d’ âdjd’heû po nôs chubmèechiaie de débotes, d’ aibdicâchions, d’ aibaindons …, etc. ? Mains, ch’ bïn ch’vent les feuyichtes djâsant d’ çoli, ès se r’fujant è nôs dire poquoi qu’ nôte bôle de tiere se trove mit’naint dains ènne tâ chituâchion. Ch’ ès le f’sïnt, ès dairïnt aittiujaie lai saicro-sïnte iconanmie, l’ ïneur’jippyibye aimoué des sôs, des yeûjis, di bïn-étre, de l’ aîjietè qu’ nôs aint aippoétchè les trente yoûerioujes. En ci temps-li, l’ drèt é péssè d’vaint le (...)

  • Entçhvâs - Janvier 2015

    Paru dans Arc Hebdo, janvier 2015
    Entçhvâs
    Djanvie ât l’ mois des entçhvâs. D’ aivége, ç’ ât l’ premie d’ l’ an qu’ les dgens s’ diant « bondjoué â Bon-An ! » Aiprés çoli, tot y pésse ïn pô : ènne bionde po les véyes boûebes, ïn hanne po les véyes baîchattes, … meinme, bïn ch’vent, lai foûetchune. An entçhvât en ces qu’ aint l’ djûe dains l’ saing, d’ tirie l’ grôs lô, en cés qu’ sont aidé chus les quaite tch’mïns ïn vâlmont d’ regu’naidges … Pe craibïn qu’airrive enfïn lai saintè, l’ faimiyâ bonhèye, âtçhe âchi de tot piein (...)

  • Cairnaidge - Février 2015

    Paru dans Arc Hebdo, février 2015
    Cairnaidge
    Â mois d’ djanvie, lai pairijienne aiyomérâchion é coégnu yun des pus grôs cairnaidges pairmé tus ces qu’ se sont prôdut en Fraince ces soichante d’rieres l’ annèes. Çoli é bïn chur toutchi note quâsi entiere bôle de tiere. Lai réjon d’ ci metirou raissembyement è Pairis, d’ ci cortége dâs lai piaice d’ lai Répubyique en ç’té d’ lai Naichion était, ô nôbye ïnmaîdge de l’ étrenâ grantou d’ lai Fraince, lai « tchie-bridâ d’ l’ échprèchion ». Les « I seus ci Charlie » (...)

  • Jurassien patoisaint, vyèdreit ! - Avril 2015

    Paru dans Arc Hebdo, avril 2015
    Jurassien patoisaint, vyèdreit !
    Dains lai doûejieme s’nainne de feuvrie, tot jurassien patoisaint é r’ci, nian p’ ran qu’ ènne tiele ch’ lai téte, mains ènne pajainne copûe (tuile faîtière). Côp chus côp, an aippregnait qu’ les doûes maîtrâsses qu’ ensoingnïnt encoé l’ patois dains les écôles (lai fanne di Dodlé pe ç’t’ Agnès des cramias), pregnïnt yôte eur’tréte ! I en portchaiye po les r’mèchiaie pe po yôs entçhvâtre, en tchétçhènne de yôs, ènne tote boinne eurtréte. Poi lai (...)

  • Lai grant’ s’nainne - Mai 2015

    Paru dans Arc Hebdo, mai 2015
    Lai grant’ s’nainne
    Tos les Jurassiens d’ mon aîdge se seûv’nant qu’ lai grant’ s’nainne était ç’té des grôs nenttayaidges : ces d’lai mâjon, ces di môtie, pe bïn chur, ces des aîmes. I crais qu’ çoli é ïn pô, obïn brâment tchaindgie, daivô ç’que s’ pésse âdjd’heû. Dâli, r’virans ïn pô dains l’ temps. An soûetchait d’vaint l’ hôtâ lai grôsse étchaippouse, les grôs sayats, lai baittoûere, l’ trâté è lïndge, è pe tot ç’ qu’ è fayait po qu’ les fannes f’seuchïnt lai grôsse bûe. An tenjait les grôs (...)

  • L’homo sapiens - Juillet 2015

    Paru dans Arc Hebdo, juillet 2015
    L’ homo sapiens
    Pèrmâtes-me, po ïn côp, d’ bèyie ènne laitïne échprèchion â titre de ci patois l’ airti ! « Homo sapiens » n’ é p’ de frainçaise trâduchion. En patois, i airôs poéyu graiy’naie aissoidge l’ han-ne obïn encoé brâment d’ âtre tchôjes… . I vïns de r’yére daivô piaîji « Lai raînne que s’ veut faire âch’ grôsse qu’ le bûe » d’ ci Djeain d’ Lai Fontaine. Lai morèye de ç’te fâbye s’ aidrâs-se â boirdgèt que veut baîti c’ment qu’ les grôs s’gneûs, â p’tét prïnce qu’ é des (...)

  • L’ raigâ - Août 2015

    Paru dans Arc Hebdo, juillet 2015
    L’ raigâ
    È y é ènne s’nainne, i traivoichôs lai piaice vés lai grôsse toué qu’ les Tchâ-d’ Fonnies aipp’lant Toué d’ l’ « Échpaichitè ». Brâment d’ afaints s’ aimujïnt daivô yôte djaimbe-que bousse (trottinette), d’ âtres djûenes pus grants, f’sïnt totes soûetches d’ aicrobachies daivô des piaintches è rôlattes obïn des rôll’râs. Des dgens allïnt pe v’gnïnt en maîrtchaint. Tot d’ ïn côp, ïn hanne d’ ïn chèrtan aîdge tchoiyé de tot son graint, quâsi en mes pies. Ç’ que m’ é piaîju, ç’ât qu’ (...)

  • È vâ-l’ âve - Octobre 2015

    Paru dans Arc Hebdo, octobre 2015
    È vâ-l’ âve
    È y é quéques djoués, nôte rotte d’aimis d’ ainchïns raicodjous d’ lai Nôrmâ l’ Écôle de Poérreintru s’ ât r’trovè po bïn chur eur’faire le monde, pe bïn maindgie. Tiaind qu’ vés lai fïn d’ lai nonne, nôs ains déchidè d’ maîrtçhaie ïn grôs côp dains dous l’ans [tus les régents d’ nôte çhaiche v’lant aivoi quaite côps vïngt ans !], lai fanne de yun d’entre nôs dié en ses aimies daivô brâment d’ humoé : « Mon Dûe, dains dous l’ ans…, è nôs fât prayie, tchétçhèn-ne, de n’ p’ étre (...)

  • Trâs seûv’nis d’ l’ écôle - Décembre 2015

    Paru dans Arc Hebdo, décembre 2015
    Trâs seûv’nis d’ l’ écôle
    I seus quâsi chûr qu’ è vôs airrive sobtain, craibïn â moitan d’ lai neût obïn tiaind qu’ vôs vendlèz dains les bôs, d’ se musaie en âtçhe que s’ ât péssè è y é che grant, qu’ vôs craiyïns qu’ vôs l’ aivïns rébiè. Ç’ ât ç’ qu’ i aî vétçhu l’âtre djoué, tiaind qu’ i r’ veniôs en l’ hôtâ, è pie dâs lai vèlle. En péssaint â long d’ ènne rantche, i voiyé dous p’téts l’afaints qu’ enf’lïnt des bôles dains des fies d’ airtchâ. M’ voili r’veni pus d’ sèptante ans en d’rie. (...)

  • L’ Modulor - Janvier 2016

    L’ Modulor
    Vôs èz chur’ment tus ôyi djâsaie di Modulor. Ç’ ât l’ chychtème de m’jure ïnmaîdginè poi ci Le Corbusier pe dèchtïnnè en lai mije en hairmounioujes v’niainnes des ôvraidges d’ air-tchoeuvre. C’ment qu’ ci Le Corbusier ât tchoi â monde en Lai Tchâ-d’ Fonds, ènne roide vie de ç’te vèlle poétche son nom.
    Ç’ ât dains ç’te vie qu’ i r’montôs è y’ é quéques djoués, po r’veni en l’ hôtâ. I v’niôs d’ traivoichie lai vie Numa-Droz tiaind qu’ trente métres pus hât, ènne fanne que poétchait ïn tot p’tét l’afnat dains ses (...)

  • Nôs laindyes - Mars 2016

    Paru dans Arc Hebdo, mars 2016
    Nôs laindyes
    Tos ces djoués, i r’yés les frainçaises traduchions des Patoises lattres graiy’nè dains lai feuye « Le Jura du Dimanche » de 1896 è 1914, qu’ les meimbres di Voiyïn, di Çaçhe de raicodge di patois, aint fait. Ç’ ât nôte Voiy’nou, ci Jean-Marc Juillerat d’ Yov’lie qu’ é dégotè ci trésoûe. Mâlhèyrouj’ment, an n’ coégnât p’ les noms d’ ces qu’ aint graiy’nè ces lattres, èls aint tus sïngnè poi des sobritçhets ! Ç’ qu’ an peut dire, ç’ ât qu’ ces lattres sont aivu graiy’nè, les (...)

  • Mâ nanmè … - Avril 2016

    Mâ nanmè …
    Di temps d’ lai d’riere dyierre, an aivait orinè des siejâ-mécainichmes (servomécanismes) que daivô l’ éde de beuyous, poéyïnt déchidaie meu è pe chutôt pus vite que les hannes, de c’ment qu’ è fayait répyiquaie ès aittaitçhes d’ lai feuraimi l’ avionèevaidge. En 1947, l’ aiméricain mathémâtichien, ci Norbert Wiener boté chus pie lai tyiorie d’lai dyid’nétique (cybernétique) qu’ le dév’yopp’ment feut tot comptant r’yuéjaint. I m’ muse bïn s’vent â chaloune Boss qu’ i aî t’aivu lai tchaince de reincontraie (...)

  • Les égrèes - Mai 2016

    Les égrèes
    Yun d’ces d’ries saim’dis, nôs sons t’aivu è Mont’gnez, po r’voûere quéques coégnéchain-ches, po allaie prayie chus les tombes de ces qu’ sont paitchis, pe po voûere ch’ nôte mâjon était encoé li en sai piaice sains étre aivu envèllie poi des rôlous d’ péssaidge.I m’ seus râtè ènne boussèe chus les égrèes d’ l’ écôle pe di môtie. Vôs n’ peutes pe saivoi tos les seûv’nis qu’ me péssant dains lai téte tiaind qu’ i les r’ vois. Èls aint tchaindgie dâs l’ temps qu’ i allôs en l’écôle pe â môtie di v’laidge. Ès (...)

  • L’ dgiryiâyichme - Juin 2016

    L’ dgiryiâyichme
    I aî yé l’ âtre djoué dains lai feuye qu’ yun d’ ces chéyébres proufèchous d’ âdjd’heû vierèvait ïn dgiryiâyichte en ïn embossou. Vôs saîtes tus ç’ que ç’ ât qu’ ïn embossou. Ç’ ât yun d’ ces ïnchtruments d’ pivatouse frame daivô c’ment qu’ ïn tyau â bout qu’ vôs s’ sèrvâtes po voi-chaie, poi éjempye, ïn litçhide dains ènne botaye. I crais putôt qu’ ci proufèchou airait daivu vierèvaie ïn moudranne dgiryiâyichte en ïn crelat. Ïn dgiryiâyichte ât défïnmeu ch’ è s’ compoétche c’ment qu’ ïn embossou ; è djâse de (...)

  • Les aivioles - Juillet 2016

    Les aivioles
    Ât-ç’ que vôs n’ craites pe qu’ ces que, c’ment qu’ moi sont tchoi â monde en Suisse, quéques l’ annèes d’vaint déjnûef ceints trente-nûef, aint aivu d’ lai tchaince ? En premie, bïn chur, nôs n’ étïns p’ en dyiere. Nôs péres étïnt mob’yijè, pe c’ment qu’ en ci temps-li, â mons trâs dgeûrnâchions vétçhïnt ensoinne dains lai meinme mâjon, tot naiturâment l’ grant-pére rempiaiçait l’ pére qu’ était soudaît. Bâl’ment, ç’tu-ci aippregnait en ses p’téts-l’ afaints le pyiain : n’ tchaimpe pe dïnche lai fâ, pochque t’ (...)

  • Premiere voirtè - Août 2016

    Premiere voirtè
    I me s’vïns qu’ tiaind qu’ nôs allïns dâs Mont’gnez è Çhoérimont, tot comptant aiprès lai dyierre, nôs s’ râtïns po boire ïn voirre tchie ènne véye dgen, tchie lai Conchtainche, que t’niait ïn p’tét bichtrot. Chus tchétçhe tâle, è y aivait yun obïn dous ceindries qu’ poétchïnt tus ènne ïnchcripchion. Yènne de ces ïnchcripchions m’ ébâbéchait : « Ç’tu que n’ fait p’ de dô-bries n’ ât p’ che saidge qu’ è l’ crait ». I n’ sais p’ che mit’naint, les dgens craiyant qu’ po étre saidge, è fât faire des bétiges. En (...)

  • Le chni - Octobre 2016

    Le chni
    Les pus djûenes ne saint chûr’ment pus, qu’è n’ y é p’che grant, les dgens d’vïnt écouvaie lai vie d’vaint les mâjons tos les saim’dis pe âchi les vayes de fétes, po qu’ tot feuche bïn peûpre dains le v’laidge le dûemoinne. L’ pus ch’vent, c’ était nôs, les afaints, que f’sïns ç’te crovèe. È fât dire que le ch’ni qu’ an raiméssait, c’était chutôt d’lai tiere, des réchtes d’ hierbe obïn d’ étrain qu’ étïnt tchoi des rûes oubïn des tchies des paiy’jains, des bousèts d’ vaitches, pai-fois di crottïn de tchvâs. I n’ (...)

  • Sïnt Maitchïn - Décembre 2016

    Sïnt Maitchïn
    Ât- ç’ qu’ vôs èz t’aivu l’ meinme piaîji qu’ moi, l’ âtre djoué, che vôs èz vu ènne émichion en lai laiv’ïnmaîdge, chus lai vétçhainche de sïnt Maitchin ? Vôs saîtes tus qu’ sïnt Maitchïn ât l’ paitron di môtie d’ Mont’gnez. Dâli, tiaind qu’ i aî vu ç’t’ émichion, i m’ seus musè en nôte tiurie l’ aibbé Monn’rat qu’ nôs r’contait ïn pô ç’ qu’ aivait fait ci sïnt hanne…, tot en nôs môtraint les ïnmaîdges des vitrés d’ nôte môtie. Sïnt Maitchïn naché en 316 dains ïn yûe di dainubïn paiyis. È d’vïnt soudaît è tçhïnje (...)

  • L’ Échprit d’ Nâ - Décembre 2016

    L’ Échprit d’ Nâ
    Des Péres Nâ dains tos les câres…, des éçhairies n’ en veus-t en voili…, des loitch’ries è r’bousse meûté po s’ fotre dains lai painse…, di vilapidaidge, d’ lai poyuchion d’ l’ envirvôj’-naidge … Les dgens n’en ont dj’mais prou ; ès s’ léchant aiveuyie poi tote ç’te riuaince, tein-taie en boinne couchieinche poi ç’te churaibondainche de bïns, pe - oh chaicriyédge - s’ pèr-mâttant encoé d’ïnvotçhaie l’ « Échprit d’ Nâ » ! Che Dûe était li âdjd’heû, i seus quâsi chûr qu’ è tcheuss’rait ïn côp d’ pus les (...)

  • Ïn bourdalou - 3 février

    Ïn bourdalou
    En l’èc’menç’ment de ç’t’ annèe, nôs sont aivu, mai fanne mon fé è pe moi, péssaie quéques djoués è Pairis, po envèllie mon bâ-frére que, dâs nûef ans mit’naint, pésse ses djoénèes dains son yét obïn dains ïn rôlaint sietou, dains ïn hôpitâ d’lai pairijïnne bainleuce. C’ment qu’nôs péssïns d’vaint l’môtie d’Sïnt-Sulpiche, nôs y’sons entrè po ïn pô prayie. Nôs ains âchi fait le toué di grôs b’né chituè ch’ le poérdge de ci môtie. Des grôs lions entouérant ènne soûe-tche de maichive laintiene, poichie d’nétches (...)

  • L’ tchaip’lat - 23 mars

    L’ tchaip’lat
    Vô saîtes tus qu’ en déjnûef ceints cïnquante è yun, c’ était l’ ché ceints cïnquantieme caip d’ an d’ l’ hélvétitçhe Confédérâchion. Po fétaie çoli, lai caint’nâ l’ écôle de Poérreintru aivait ouergannijè ïn viaidge, po tot l’ écôle, en lai Voidg’pran (au Rütli). Dïnche, nôs paitchainnent tus ensoinne le maitïn, maîtres pe éyeuves, dâs Poérreintru, daivô l’ tren djainqu’ è Bouss’ré (Brunnen). Nôs traivoichainnent le lai daivô ènne grôsse nèe pe, è pie, nôs montainnent djainqu’ en lai Voidg’pran. Li, âtoué d’ ïn (...)

  • Les mentes - 28 avril

    Jean-Marie Moine, Arc Hebdo avril 2017
    Les mentes
    Vôs èz chûr’ment tus ôyi vôs véyes dgens dire qu’ an ainmait meu ïn voulou qu’ ïn mentou. Çoli m’ ât r’veni en l’échprit ces d’ries temps, en yéjaint les novèlles dains lai feuye obïn en raivoétaint ïn pô, en lai télé, ç’ que s’ pésse chus nôte tiere de fôs. I me ch’vïns âchi qu’ nôs véyes dgens dyïnt : t’ peus dire en quéqu’un qu’ ç’ ât ïn voulou, mains vadge-te bïn d’ yi dire que ç’ ât ïn mentou, pochque te richques d’ aivoi tote lai rotte des aivainpailies ch’ le (...)

  • L’ afaince - 15 juin

  • Condichionnè réfyèchque - 13 juillet

    Condichionnè réfyèchque
    Chur’ment qu’ tiaind qu’ vôs étïns en l’ écôle, an vôs ont djâsè d’ ci russe méd’cïn, l’ dotoé Pavlov, qu’ aivait prejentè sai tyiorie chus l’ condichionnè réfyèchque en 1903. Èl échque-yiquait qu’ è bèyait rèdyuyierment d’ lai tchie en ïn tchïn en meinme temps qu’ réjoûenait ènne soinnatte. Che bïn qu’ çoli f’sait è v’ni d’ l’ étçhepatte dains lai goûerdge di tchïn. Ç’que s’ péssé, ç’ ât qu’ pus taîd, tiaind qu’ le tchïn ôyait lai soinnatte que rétonait, è s’ botait è étçhepaie meinme ch’ an n’ yi (...)

  • L’ écôle - 12 septembre

    L’ écôle
    C’ment qu’ i seus t’aivu en l’écôle di temps d’ pus d’ soichante ans [primére écôle, moyïnne écôle, réjent, eunivèrchitè, proufèchou (mon Dûe, voili ïn mot qu’ i n’ ainme pe !)], i m’ pèr-mâs âdj’d’heû d’ vôs djâsaie d’ l’ écôle qu’ les feuyes aint brâment djâsé ces d’ries temps. È pairât qu’ l’ école vait mâ… L’ écôle, voili ènne tote bèlle ïnchtituchion. Ci Victor Hugo l’ai-vait bïn dit : « Eûvietes ènne écôle, vôs çhioûerèz ènne prijon ». Poétchaint, âdjd’heû, ch’ an en crait les meudias, l’ écôle ne vait p’ bïn. (...)

  • L’ Nicolâs - 16 novembre

    L’ Nicolâs
    Ces d’ries temps, mai fanne è pe moi, nôs sont aivu ïn pô reug’naie daivô ces d’ Yov’lie qu’ ouerganijant des viaidges en cairri, pe qu’ tos les Jurassiens coégnéchant. Ç’te soûetchie nôs é moinnè dains ci bé paiyis qu’ ât l’ Aindailoujie. Nôs ains vu tot piein d’ bèlles tchôjes dains ç’te metirouje rédgion di sud de l’ Échpaigne. Chi, i n’ aî p’ bïn chur lai piaice de tot vos r’contaie d’ ci viaidge. I m’ dais contentaie d’ vôs bèyie quéques dgén’râyitès. L’ paiy’jai-dge n’ ât piepe ïn poi c’ment qu’ tchie (...)

  • Le s’né - 27 octobre

    Le s’né
    Tiaind qu’ i déchends è pie, en vèlle, en Lai Tchâ-d’-Fonds, i ainme bïn péssaie poi ïn p’tét paîrtçhe qu’ se trove vés l’ Écôle d’ aipplitçhès l’ évoingnes. Dains ci paîrtçhe, è y’ é quéque djûes po les p’téts l’ afaints : ïn p’tét tchvâ po s’ balainchie, ènne échpèche de p’téte tyissoûe-re … . Le d’rie côp qu’ i seus péssè poi li, ènne petéte rotte d’ afaints, d’ l’ af’nainne écôle, djuïnt â « chi t’ aittraipe ». Ïn afaint aippûe contre ïn aîbre comptait djainqu’ è trâs di temps qu’ ses caim’râdes s’aippretchïnt tot (...)