Par : Fleury LJ
Publié : 21 juin 2013

Une de Bonfol

Ènne de Bonfô

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 21 juin 2013

Ç’ât lai foire de djuïn. Çt’Achille ât graingne. Èl é daivu béchi l’ prix d’ses létans. Èl entre â Guillaume Tell po lai nonne. Èl é bïn d’lai poinne è trovaie d’lai piaice.

 baintchat, è y en é yun que dit des fôles de Bonfô. Èt peus tus riant. Çoli l’engrainge encoé pus, mon Achille, vu qu’èl ât d’Bonfô.

- Èt peus çté di boirdgie d’poues, vôs lai coignâtes ?

Èt trétus riant. :

- Ènne âtre, ènne âtre !

- Èt peus çté di toéré d’lai tyeûmeune qu’an ont montè chu l’toit di môtie ?

- Èt peus çté d’lai Mairie des tchâsses ?

Tiaind le contou s’coidge, l’Achille s’aippreutche di baintchat :

- T’n’en sais pus ? qu’è yi dmainde.

- Gnan !

L’Achille yi fot dous toûertches, qu’l’âtre ât quasi tchoè.

Les histoires de Bonfol sont diversement appréciées.


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.1 Mo

info document -  PDF - 379.1 ko

La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">