Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Chansons > Mon véye hôta, mon vieux foyer, ma vieille maison
Par : Fleury LJ
Publié : 9 mai 2009

Mon vieux foyer, ma vieille maison

Mon véye hôta, mon vieux foyer, ma vieille maison

Mon véye hôtâ Ma vieille maison

A bé moitan d’ïn çios / Au beau milieu d’un champ

Qu’ât brament bïn ençiôs / Qui est bien enfermé

Se drasse ènne mâjon / Se dresse une maison

Baitie aivo réjon / Bâtie avec raison

Sains piepe ènne bétije / Sans même une bêtise

En l’aivri de lai bije / A l’abri de la bise

Sains piepe ènne bétije / Sans même une bêtise

En l’aivri de lai bije / A l’abri de la bise


Redïndyat : Refrain :

Ah ! més aimis / Ah ! mes amis

Co qu’è m’aibiat / Ce que ça me plaît

De retrovaie mon véye hôta / De retrouver ma vieille maison

De retrovaie mon véye hôta / De retrouver ma vieille maison

Chi bïn coitchie / Si bien cachée

Dains lés blouechies / Dans les pruniers

E s’ré po moi ét pe mai mie / Il sera pour moi et pour ma mie

Lo pairaidis de nos dries djos / Le paradis de nos derniers jours

E s’ré po moi ét pe mai mie / Il sera pour moi et pour mamie

Lo pairaidis de nos dries djos / Le paradis de nos derniers jours


D’dôs l’hôta dains son nid / Dessous la maison dans son nid

L’aillombratte à r’veni / L’hirondelle est r’venue

A care d’ïn p’tét bairé / Au coin d’une petite barrière

Se trove ïn tchaimelé / Se trouve un petit banc

De més djûenes annaies / De mes jeunes années

S’è vos poyait djâsaie / S’ il pouvait vous en parler

De més djûenes annaies / De mes jeunes années

S’è vos poyait djâsaie / S’il pouvait vous en parler


Étendu chus les countches / Etendu sur les countches (fourneau)

Aivô ïn tchait que rontche / Avec un chat qui ronfle

Aiprés dénè i s’moiye / Après le dîner je sommeille

Dains ïn bé petét poiye / Dans une belle chambrette

Ç’ât li qu’en dgépelé / C’est là que dans ma brassière

I dreumôs dains mon bré / Je dormais dans mon berceau

Ç’ât li qu’en dgépelé / C’est là que dans ma brassière

I dreumôs dains mon bré / Je dormais dans mon berceau


L’biè qu’en vengne â bontemps / Le blé qu’on sème au printemps

Maivurat lo tchâtemps / Mûrit en été

Po étre écou l’herbâ / Pour être battu l’automne

Bïn chur qu’è m’en encrâ / Bien sûr que je regrette

De voûere veni l’huvîe / De voir venir l’hiver

Mains ma fris ç’ât lai vie / Mais ma foi c’est la vie.

De voûere veni l’huvîe / De voir venir l’hiver

Mains ma fris ç’ât lai vie / Mais ma foi c’est la vie.


Texte à imprimer

Mon véye hôtâ -  PDF - 62.4 ko
Mon véye hôtâ
info document -  MP3 - 4.3 Mo

Chant interprété par Jeanne Crelier le 3 juin 2009

Partition à imprimer

info document -  PDF - 1.7 Mo

Chorale de l’Amicale des Patoisants Vadais

Veye Hôta, Amicale Vadais -  MP3 - 7 Mo
Veye Hôta, Amicale Vadais
Veye Hôta, Amicale Vadais

Les enfants du cours de patois de Michèle Steulet

info document -  MP3 - 2.2 Mo

Mon véye hôtâ. (3 voix égales)

Musique de Paul Montavon. Pairôles de Djôsèt Barotchèt

Premie coupièt :
 bé moitan d’ ïn çiô,
Qu’ ât brâment bïn ençiô,
Se drasse einne mâjon
Baîti aivô réjon
Sains pîepe einne bétige En l’aivri de lai bije (doux côs)

Redyïndiat :
Ah més aimis ço qu’ è m’ aibiât
De retrovaie mon véye hôtâ (doux côs)
Chi bïn coitchie
Dains lés bloûechies
È sré po moi è peus mai Mîe lo pairaidis de nôs drîes djos (doux côs)

Doujieme coupièt :
D’dôs l’ hôtâ, dains son nid
L’ hèlombratte ât r’veni.
 câre d’ ïn p’tét baîré,
Se trove ïn chaimelé,
De més djûenes annèes, S’ è vôs poyaît djâsaîe ! (doux côs)

Trâjieme coupièt :
Étendu chus lés contches
Aivô ïn tchait que rontche,
Aiprés dénè, i s’moiye,
Dains ïn bé petét poiye.
Ç’ ât li, qu’ en dgépelé, I dreumôs dains mon bré. (doux côs)

Quaitrieme coupièt :
L’ biè qu’ en vengne â bontemps,
Maivurât lo tchâtemps,
Po étre écou l’ hèrbâ.
Bïn chur qu’ è m’ en encrâ
De voûere veni l’ huvîe, Mains, ma fris, ç’ ât lai vîe. (doux côs)

Ma vieille maison (traduction)

1) Au beau milieu d’un clos, Qui est très bien enclos,
Se dresse une maison Bâtie avec raison
Sans aucune bêtise A l’abri de la bise (deux fois)

Refrain :

Ah mes amis ce qu’il m’est doux
De retrouver ma vieille maison (deux fois)
Si bien cachée au milieu des pruniers
Elle sera pour moi et pour ma Mie le paradis de nos derniers jours (deux fois)

2) Sous le toit de la maison, dans son nid L’hirondelle est revenue.
Au coin d’un petit pont de grange, Se trouve un petit banc,
De mes jeunes années, S’il pouvait vous parler ! (deux fois)

3) Etendu sur les couches avec un chat qui ronfle,
Après le dîner, je sommeille, Dans une belle petite chambrette.
C’est là que dans ma brassière, Je dormais dans mon berceau (deux fois)

4) Le blé qu’on sème au printemps, Mûrit en été,
Pour être battu l’automne. Bien sûr que je regrette
De voir venir l’hiver, Mais, ma foi, c’est la vie. (deux fois)