Par : Fleury LJ
Publié : 3 septembre 2011

Les soudaîts di fûe

Bèyie des oûedres

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 2.9.2011 www.lqj.ch


Autrefois, chaque village avait son corps de sapeurs-pompiers, plus ou moins efficace. Et les revues de pompe, ça, c’était du folklore !

Les commandants avaient été convoqués au chef-lieu pour apprendre à donner des ordres.

Au prochain exercice, le Tave , Gustave, teste ses connaissances toutes fraîches.

Il ordonne :

- A droite, droite ! Et, devant l’inertie de ses hommes, il traduit :
« Poi chi ! » joignant le geste à la parole.

Cette fois, au moins, il a été compris.

Le même :

- Cobïn qu’vôs étes chus çt’échiele ?
- Trâs !
- Déchentes lai moitie !

- Vous êtes combien sur cette échelle ?
- Trois.
- Que la moitié d’entre vous descende !

Bernard Chapuis, QJ, 110902 -  PDF - 51.4 ko
Bernard Chapuis, QJ, 110902

Ecouter Bernard Chapuis

B. Chapuis, LQJ, 110902 -  MP3 - 1 Mo
B. Chapuis, LQJ, 110902