Publié : 14 mai

Beau langage

Bé djâsaidge

Bernard Chapuis

Publié dans le Quotidien Jurassien le 13 mai 2022

Bé djâsaidge (12)

Flânerie en compagnie de Simon Vatré.

A Mairgats, matous. Ces mairgats aint fait ènne vie di diaîle tote lai neût.
Ces matous ont fait une vie du diable toute la nuit. « Mairgats » est le sobriquet des habitants de Courfaivre.

B Maireûlatte, petite morille. Maireûlatte, maireûlatte, trove tai soeuratte ! Morillette, morillette, trouve ta soeurette ! Formule magique censée favoriser la récolte.

C Mainté,manteau. Tiaind qu’è faît bé, prends ton mainté ! Tiaind qu’è pieut, prends-le s’ te veus ! Quand il fait beau, prends ton manteau ! Quand il pleut, prends-le si tu veux.

D Maitènnes, matines, office nocturne. Çhaires maitènnes, croûyes djaivènnes. Claires matines, mauvaises javelles.

E Eûyat, luette, entrée du gosier. Étre piein djuqu’en l’eûyat. En avoir jusqu’au cou, jusqu’à la luette.

F Bragaie, vanter. È n’y é p’ que çtu qu’en é fâte que se brague. Il n’y a que celui qui en a besoin qui se vante.

G Loyou, lieur, celui qui lie les gerbes lors des moissons. Ïn loyou ne dèt pe demoéraie pus longtemps tchu lai dgierbe que le pou tchu lai dgerènne. Un lieur ne doit pas rester plus longtemps sur la gerbe que le coq sur la poule. On attend de lui qu’il soit rapide.

H Vé, veau. È vât meu aivoi ïn vé en s’ mairiaint qu’ènne vaitche en meuraint. Il vaut mieux avoir un veau en se mariant qu’une vache en mourant,


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis