Publié : 2 novembre

Sur scène

Ch’ les lavons

Bernard chapuis

Publié dans le Quotidien Jurassien le 2 novembre 2018

Ch’ les lavons

Le tambour de ville, extrait de Knock ou le Triomphe de la médecine, de Jules Romains

—  De quoi seuffrèz-vôs ?

—  Aittendez qu’i muse. Voili. Aiprés le sopè, è y é des côps qu’i r’sens ènne soûetche de frebèye ci. Çoli m’ gatoîye, o bïn çoli m’ graittoye.

—  Ne mâçhans pes ! Ât-ce que çoli vôs gatoîye, o bïn ât-ce que çoli vôs graittoye ?

—  Çoli m’ graittoye. Mains çoli m’ gatoîye bïn ïn pô âchi.

—  Môtrèz-me çhaîr’ment laivou !

—  Poi chi.

—  Laivou, poi chi ?

—  Li. O crais bïn li…entre les dous.

—  Ât-ce que çoli n’ s’rait p’ putôt ïn ran è gâtche, li, laivou qu’i enfonche mon doigt ?

—  È m’ sanne que aye.

—  Çoli vôs fait mâ tiaind qu’i enfonche mon doigt ?

—  Ô, an dirait qu’ çoli m’ fait mâ.

—  Àt-ce que çoli n’ vôs graittoye pe encoé pus tiaind vous èz maindgie d’ lai téte de vé en lai vinaigratte ?

—  I n’en maindge djemais, mains è m’ sanne que s’ i en maindgeos, tot chu qu’ çoli m’ graittoy’rait pus.

—  Quél aidge ât-ce que vôs èz ?

—  Cïnquante èt yun, dains mes cïnquante-dous.

—  Vôs femèz ?

—  Nian, i chique.

—  Pus quèchtion d’ chiquaie. Vôs ainmèz le vïn ?

—  I en bois raisonnabyement.

—  Pus ènne gotte de vïn.

—  I peus maindgie ?

Notes

frebèye, démangeaison


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 3.8 Mo

Sur scène

Le tambour de ville, extrait de Knock ou le Triomphe de la médecine, de Jules Romains

—  De quoi souffrez-vous ?

—  Attendez que je réfléchisse ! Voilà. Quand j’ai dîné, il y a des fois que je sens une espèce de démangeaison ici. Ça me chatouille, ou plutôt, ça me grattouille.

—  Attention. Ne confondons pas. Est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous grattouille ?

—  Ça me grattouille. Mais ça me chatouille bien un peu aussi.

—  Désignez-moi exactement l’endroit.

—  Par ici.

—  Où cela, par ici ?

—  Là. Ou peut-être là… entre les deux.

—  Juste entre les deux ?… Est-ce que ça ne serait pas plutôt un rien à gauche, là, où je mets
mon doigt ?

—  Il me semble bien.

—  Ça vous fait mal quand j’enfonce mon doigt ?

—  Oui, on dirait que ça me fait mal.

—  Ah ! Est-ce que ça ne vous grattouille pas davantage quand vous avez mangé de la tête de veau à la vinaigrette ?

—  Je n’en mange jamais. Mais il me semble que si j’en mangeais, effectivement, ça me grattouillerait plus.

—  Quel âge avez-vous ?

—  Cinquante et un, dans mes cinquante-deux.

—  Vous fumez ?

—  Non, je chique.

—  Défense absolue de chiquer. Vous aimez le vin ?

—  J’en bois raisonnablement.
—  Plus une goutte de vin.

—  Je puis manger ?