Publié : 27 février 2015

Prière du soir

Prayiere di soi

Bernard Chapuis

Paru dans LQJ du 27 février 2015

Prayiere di soi

- Boûeba, è t’fât chiôçhaie çte vimaidge èt peus allaie â yét.

- I veus voûere lai fin.

- T’és ouyi, nitiou. I n’veus p’t’le dire dous côps.

- Tiaind qu’i s’rôs prât, te v’rais m’yére ènne fôle.

Ç’ât tos les sois lai meinme snieule.

Sitèe chu le ran di p’tèt yét, lai mére aicmence : « È y aivait ènne fois, ènne bèlle prïncesse ... »

- Nian, pe çtée-li. Te m’l’és dj’ raicontèe.

- Laiquélle, adonc ? Lai fôle di roudge cretchat ? Les trâs tchievres. Lés chés dgenâtches d’lai s’nainne ? Lai tainte Airie ?

Aiprés lai fôle, è n’fât p’ rébiaie lai prayiere, Pater, ave èt gloria, eurméchiaie po lai djouénèe, dmaindaie poidgeon po les p’ètes fâtes.

- Bon ! Mitnaint, çhioûes tés l’oeûyes èt peus doue ! Moi, i aî di traivaiye.

- Atteinds. Encoé ènne petète prayiere. Ç’ât moi qu’l’aî inventèe : « Dou Djésus, protédge mon pére, mai mére, protédge mon grant-pére, mai grant-mére, mai tainte Ailice, mon onçha Tamon, mon ptét frérat Bregnaîd, mai soeuratte Léontine. Èt peus, chutot, prends bïn tieusain d’toi, poéche que, s’è t’airrivait âtçhe, voili qu’nôs s’rïns bés. »


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 1.4 Mo

Prière du soir

- Bonhomme, il faut éteindre la télévision et aller au lit.

- Je veux voir la fin.

- Tu as entendu, gamin. Je ne vais le répéter.

- Quand je serai prêt, tu viendras me lire une histoire.

C’est tous les soirs la même rengaine.

Assise sur le bord du petit lit, la maman commence : « Il y avait une fois, une belle princesse ... »

- Non, pas celle-là. Tu me l’as déjà racontée. ?

- Laquelle, alors ? L’histoire du crochet rouge ? Les trois chèvres. Les six sorcières de la semaine ? La fée Arie ?

Après l’histoire, il ne faut pas oublier la prière, Notre Père, Je vous salue et Gloire au Père. Remercier pour la journée, demander pardon pour les petites fautes commises.

- Bon ! Maintenant, ferme tes yeux et dors ! Moi, j’ai du travail.

- Attends. Encore une petite prière, c’est moi qui l’ai inventée : “Doux Jésus, protège mon père, ma mère, protège mon grand-père, ma grand-mère, ma tante Alice, mon oncle Raymond, mon petit frère Bernard, ma petite soeur Léontine. Et puis, surtout, prends bien soin de toi, parce que, s’il t’arrivait quelque chose, nous serions beaux. »


La chronique patoise du QJ en direct :

<iframe
src="http://lqj.ch/patois" style="display:block;
width:98%; height:1000px; margin:auto;" marginwidth="1"
marginheight="1">