Articles

  • Les tchâsses - 8 janvier

    Publié dans le Quotidien Jurassien le 8 janvier 2021
    Les tchâsses
    Di djoué qu’èls aint r’botè yote bïn en yote grôs, l’Eustache èt lai Mélie ne se r’fujant ran. En ènne annèe, ès se sont euffri pus qu’en tote yote vétyaince. L’huvie, ès rittant des lotos és lôvrèes de câtches. An les voit rentraie en l’hôtâ d’aivô ïn p’nie gairni o bïn ïn tchaimbon. Dâ l’ paitchi feu, ès s’inchcrivant po yun o l’âtre d’ ces viaidges en car. Vôs èz bïn réjon d’ profitaie, yôs dit l’ grôs. Vôs èz t’aivu prou d’ mâ.
    Ïn soi, lai Mélie dit (...)

  • D’lai gotte és afaints - 15 janvier

    Publié dans le Quotidien Jurassien le 15 janvier 2021
    D’lai gotte és afaints
    Tiaind qu’ le blantchie entré dains lai tieujènne, èls étïnt è tâle, le pére en ïn bout, les afaints tot atoé. Lai mére tçhaiss’nait â foénat. Lai botoiye de gottte était chu lai tâle. T’en veus, blantchie ? En t’eur’méçhiaint. I n’ai p’ fini mai touénèe.
    Le père s’en ât voichi ïn bon voirre. En tai saintè, blantchie ! Saintè, mairtchâ.
    Peus èl en é voichi ïn d’mé-voirre en son grôs boûebe de tyïnze ans. Te n’ crais pe qu’èl ât ïn pô djûene (...)

  • Le pouvoi di patois - 22 janvier

    Publié dans le Quotidien Jurassien le 22 janvier « 2021 »
    Le pouvoi di patois Te dairôs yôs prepôjaie ïn djûe en ces dous-li, dit lai Yâdine en son Lucien. Ès sont aidé chu yote taibyatte o bïn d’vaint lai télé.
    Ces dous-li, ç’ât le Dio, yote grôs bouebe èt peus le Franz, ïn djûene Almousse qu’ât tchie yôs po aippâre le français. Le pére les aippele. Ès s’ faint ïn po prayie, èls airrivant en trïnnant les pies. I vôs prepôje ïn concoué s’ vôs étes d’aiccoûe. Bon, bon, qu’ès gronç’nant. I piaice dous pammes ch’ lai (...)

  • Voiyaince - 5 février

    Publié dans le Quotidien Jurassien le 5 février 2021
    Voiyaince
    Ran n’vait pus tchie Balthazar èt fréres, Mâjon fondèe en 1875. Sèpt dgén’râchions. Fèrdinand, ç’ât le drie. Èl é daivu bèyie condgie en lai moitie d’ ses euvries. Les commaindes ne v’nyant pus. Çte truerie d’ corona é tot fotu poi tiere. Se çoli continue, è vait étre oblidgie de botaie lai çhè dôs l’ paiyaisson. En pus, çoli n’ vait p’ trop bïn d’aivô sai fanne.
    En chneuquaint chu internet, èl é trovè ïn site que yi é r’bèyi d’ l’échpoi. Ènne (...)

  • Bé djâsaidge (10) - 29 janvier

    Publié dans le Quotidien Jurassien le 29 janvier 2021
    Bé djâsaidge (10)
    D’après Simon Vatré
    A Groûechie c’ment di pain d’oûerdge. B Tchétye ôjé trove son nid bé. C Ïn pére peut neurri doze afaints, mains doze afaints ne serïnt neurri yôte pére. D È faît noire neût c’ment dains lai painse d’ènne noire vaitche. E Les neûves écouves écouvant aidé bïn. F I n’y aî vu que di fûe èt des roudges capes. G N’en dipiaîje â banvaîd, i veus aittieudre mes tchievres dains lai fïn. H És baptêmes, c’était lai môde en Aidjou que lai (...)

  • Dains lai béche-coué - 12 février

    Publié dans le Quotidien Jurassien le 12 février 2021
    Dains lai béche-coué
    Dans la basse-cour
    Lai dgerènne, la poule. Ç’ât lai dgerènne que tchainte qu’é fait l’ûe. C’est la poule qui chante qui a fait l’oeuf. S’applique à celui qui, objet de tous les soupçons, clame son innocence. Po faire è ôvaie les dgerènnes, an bote ïn niâ. Pour inciter les poules à couver, on met un nichet, oeuf en plâtre ou en marbre que l’on place dans les nids
    Lai puç’natte, la poulette. An tue les véyes dgerènnenes tiaind les (...)

  • I seus pris ! - 19 février

    Publié dans le Quotidien Jurassien le 19 février 2021
    I seus pris !
    Une "fôle" du Clos-du-Doubs recueillie par Jules Surdez (1878-1964).
    È y aivaît ènne fois ïn djuene bouebe qu’allait en lôvre vés ènne djuene baîchatte. È lai demandé en mairiaidge en poirents. « Poquoi pe ? qu’ès yi réponjennent, se note baîchatte ât d’aiccoue. »
    Lai féye était dgeinnèe et ne saivait p’ qué mïnne teni. ÈlIe allé tieuri ïn sayat d’âve â bené et le botté dôs lai couene. Di temps qu’è se rempiâchait, lai baîchatte s’ musait que, s’ès (...)

  • Daindgerouse ainalyje - 26 février

    Publié dans le Quotidien Jurassien le 26 février 2021
    Daindgerouse ainalyje
    Dains le poiye d’aitttente d’ïn laiboratoire. Ïn p’tèt boûebat èt peus ènne baich’natte aittendent leur touè. Lai baich’natte puere sains brut, è grosses laigres. Le bouebat qu’é pidie yi tend ïn moétchou èt yi d’mainde : Dis, poquoi qu’ te pueres ? I vïns po faire ènne ainalyje di saing, qu’èlle yi répond. Èt peus, ç’ât po çoli qu’ te pueres, qu’è s’étanne. Ô, qu’èlle dit en chnouffaint de pus bèlle, poéche que mai grante soeur m’é dit (...)