Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Blagues, loûenes > Chez les Corbeaux, Tchie les Crâs, une fôle de Maurice Jobin
Publié : 25 avril 2009

Chez les Corbeaux, Tchie les Crâs, une fôle de Maurice Jobin

Une histoire écrite et dite par Maurice Jobin, patois d’Ajoie, 25 avril 2009

Tchie lés Crâs

L’hichtoire se pésse di tant de lai préparâtion en la Confirmâtion.Lo tiurie di v’laidge épreuve de quechtionnaie lés djûenes devaint que l’évêque ne venieûche.

Lo tiurie fait lo toué de cés djûenes.

Airrive lo toué di Pierrat en tiu lo tiurie demainde

- Cobïn de dgens è y é en Dûe ?

Aiprés aivoi musaie lo Pierrat y dit :

- è n’en sait ran.

- Et bïn è y en é trâs qu’y dit not’chire, è y é lo Pére, lo Fé, ét lo Sïnt Echprit.

Not’ Pierrat fait comprendre à tiurie que djemais è ne ve se raippelaie de çoli.
Lo tiurie y dit :

- ç’ât bïn sïmpye : tchie vo, vos aint dés vaitches ou bïn ?

- Eh ô chir’tiurie !

- Et bïn, y ve te béyie ènne combine pou que te t’en seuvnieûche.

- Lo Pére, ç’ât lai noire, lo Fé, ç’ât lai grije ét lo Sïnt-Echprit ç’ât lai roudge. Dïnche en f’saint c’ment y vïnt de te dir’ te ve t’en seuvni.

Voili qu’airrive lai s’nainne d’vaint lai Confirmâtion. Monseugneu Von Streng airrive en l’écôle pou quechtionnaie cés djûenes. Tot l’monde pe répondre en cés quechtions. Voili qu’airrive lo toué di Pierrat.

- Dis-me Pierrat cobïn ât-ce qu’è y é de dgens en Dûe ?

- Quaitre Monseugneu qu’y répond lo djûene !

- Cobïn ? Qu’y demainde l’hanne di môtie.

- Quaitre Monseugneu, lai roudge é fait vé !!!

Les Corbeaux, Maurice Jobin -  MP3 - 1.2 Mo
Les Corbeaux, Maurice Jobin

Tchie les crâs

Tchie les cras, Ecole des Breuleux

Chez les corbeaux

L’histoire se passe du temps de la préparation à la confirmation. Le curé du village essaie de questionner les jeunes avant que l’évêque ne vienne dans la paroisse.

Le curé fait le tour des jeunes. Arrive le tour de Pierrot à qui le curé demande combien il y a de personnes en Dieu. Après avoir réfléchi, le Pierrot lui dit qu’il ne sait pas.

Il y en a trois dit le curé ; il y a le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

Le Pierrot fait comprendre au curé que jamais il ne se rappellera de cela.
Le curé lui répond : c’est bien simple chez vous, vous avez des vaches ou bien ?
Bien sur, Monsieur le curé.

Le curé lui dit, je veux te donner une combine pour que tu te souviennes.
Le Père, c’est la noire ; le Fils, c’est la grise et les Saint-esprit, c’est la rouge. En faisant cela, tu veux t’en souvenir.

Voici qu’arrive la semaine de la confirmation.Monseigneur Von Streng arrive pour questionner ces jeunes.

Tout le monde peut répondre à la question. Voici qu’arrive el tour de Pierrot.

- Dis-moi petit, combien est-ce qu’il y a de personnes en Dieu ?

- Quatre Monseigneur répond le Pierrot.

- Combien ? Demande l’homme d’Eglise.

- Quatre, Monseigneur, la rouge a fait veau !

Tchie les cras, Ecole des Breuleux